VOTE | 238 fans

Le cartel Hypnoweb a besoin de toi !
Rejoins-nous sans attendre

Presse sur Ben Browder

Presse sur Ben Browder

 

TV Zone de juin 2006

Alors qu’il n’est dans la série que depuis deux ans maintenant, Ben se sent comme chez lui, et il est très familier avec son personnage : « En ayant fait déjà une année dans la série, je pense que les scénaristes ont une idée bien précise de la place de Mitchell dans l’équipe, et moi aussi. Je trouve que mon personnage et plus posé, plus réfléchi cette année que lors de la saison 9, qui était ma toute première année sur la série. C’est une progression naturelle. » […] « Les scénaristes ont fait un superbe travail pour insérer mon personnage dans la série et le lier aux événement passés. »

Lors de cette saison passée, l’acteur a eu une préférence pour deux épisodes particuliers. Le premier étant "Prise de Contrôle" : « Reed Diamond est l’acteur qui incarne l’ami de Mitchell. Nous nous sommes rencontrés il y a 17 ans sur le plateau de « Memphis Belle ». C’est un mec bien et un acteur talentueux. On s’est croisé plusieurs fois à Hollywood ces 15 dernières années, et c’était vraiment bien d’être ensemble à Vancouver pour cet épisode, on a pu échanger des souvenirs, et cela nous a aidé pour construire la relation entre nos personnages respectifs. » Le second étant "La Première Vague" : « je l’apprécie car il y a beaucoup d’arcs importants qui se recoupent. Il y avait tellement de choses marrantes, comme Sam suspendue dans l’espace. Peut-être aussi que c’était le dernier épisode qu’on a tourné l’an dernier, mais je pense qu’on a fait un travail extraordinaire. […] De plus, cet épisode m’a donné l’occasion d’avoir des scènes amusantes avec Michael Shanks. Nous avons trouvé un rythme entre nos deux manières si différentes de travailler. Cela améliore notre travail. »

Au sujet de son ancienne partenaire dans Farscape, Ben ne tarit pas d’éloge : « Claudia a apporté une énorme énergie, et une nature un peu bizarre et imprédictible. Vous ne savez jamais ce qu’elle fera ou dira. […] De plus, elle s’est très bien intégrée au reste de l’équipe, ce qui bonifie l’équipe. J’ai regardé une scène coupée d’un épisode récemment et je fus très impressionné par le jeu des acteurs. »

Enfin Ben explique qu’il a très bien été accueilli par les fans de la série : « Je n’ai pas encore croisé de personnes dans un aéroport qui m’ait dit « toi crétin tu as ruiné ma série préférée » dit-il sur le ton de la plaisanterie. « J’ai rencontré beaucoup de personnes qui m’ont manifesté leur soutien. »

 

Allociné-Avril 2008

INTERVIEW DU MERCREDI 23 AVRIL 2008

Cameron Mitchell est sur AlloCiné ! Découvrez notre interview de Ben Browder, le héros de "Stargate SG-1". La science-fiction n'a jamais été aussi cool...
Quel épisode avez-vous préféré tourner ?

Ben Browder
: Sincèrement : Continuum, pour différentes raisons. C'est peut-être injuste vis-à-vis de la série parce qu'à l'époque on n'allait jamais en Arctique, on n'avait pas de plateau de tournage complètement réfrigéré et des choses comme ça. Mais au simple niveau du plaisir, de toutes mes expériences sur Stargate SG-1, c'est celle sur Continuum que je retiens. C'était... waouh !

Vous rappelez-vous de vos premiers pas au sein de l'équipe de la série ? Quels sont vos souvenirs ?
Et comment je m'en souviens ! Au fait, c'est une question sur le fait que je m'en souvienne ou de ce dont je me souviens ? (rires) Je m'en rappelle très clairement. Pour mon premier jour, je devais tourner une scène avec Christopher Judge. Il avait énormément de répliques, ce qui ne lui arrivait pratiquement jamais normalement. Je me suis alors dit que ça n'avait rien à voir avec le show que j'avais l'habitude de regarder, dans lequel il ne parlait quasiment pas ! Teal'c (ndlr : le personnage incarné par Christopher Judge) était profondément taciturne, tranquille et soudainement il était devenu un sacré causeur ! Mais que s'était-il passé ? (rires) Donc, je reviens sur ma première scène. J'écoute les répliques de Chris et je me dis "Qu'est-ce que c'est bon ! J'aime cette série. Chris a une belle voix !" Il a effectivement une voix envoûtante, fantastique. C'est incroyable d'être réveillé ainsi, ça coule tout seul. Mais je ne veux pas vraiment me réveiller aux côtés de Chris...

Comment s'est passé le tournage des deux téléfilms ?

C'était génial de retrouver tout le monde. Les acteurs et l'équipe de tournage. Nous avons pris du bon temps. Quand on voit cette équipe réunie, on réalise à quel point il existe une alchimie entre nous. Le plateau de Stargate SG-1 est fun et vivant. Lorsqu'on a terminé le tournage des deux téléfilms, on avait l'impression qu'on venait à peine de commencer une saison. C'était fantastique mais ça nous a laissé comme un arrière-goût dans la bouche, on se disait :"Faisons d'autres épisodes, c'est sympa !"

Le DVD de "The Ark of Truth" s'est bien vendu. Pensez-vous que cela incitera la chaîne et les producteurs à en produire davantage ou même à relancer la série ?

Je n'en ai aucune idée. Effectivement, j'ai l'impression que le film marche bien. Est-ce que cela signifie que l'on va en faire d'autres ? Je ne sais pas ! Personnellement, je trouverais ça génial. Si j'en fais partie bien sûr ! Ça serait tout simplement horrible si l'équipe tournait de nouveaux films Stargate SG-1 sans moi ! (rires) J'espère qu'ils vont réfléchir à la possibilité d'en produire d'autres, dans lesquels je pourrais jouer ! C'est génial de travailler là-bas, il y a une vraie alchimie. C'est un boulot agréable, vous devriez essayer à l'occasion !

Parlez nous un peu de l'évolution de Cameron, votre personnage, au fil des saisons jusqu'aux téléfilms.

Quel que soit le développement de Cameron, c'est d'abord et avant tout fonction de l'écriture et de l'histoire. Que dire ? Si vous regardez la série, vous allez percevoir l'évolution ou non. De toute façon, lorsque je parle de Cameron, je finis par m'ennuyer moi-même. C'est exactement la même chose lorsque je parle de moi. Ce que je peux dire, c'est que Cameron est plus relax avec son boulot et qu'il est davantage intégré à l'équipe et plus à l'aise avec ses responsabilités. Mais il aime toujours autant son travail. Voilà la réponse courte. Mais bien sûr, certains téléspectateurs vont continuer à penser qu'il n'est toujours pas à sa place, qu'il ne fait pas partie de l'équipe et que les producteurs devraient ramener O'Neill (rires) ! Ils espèrent secrètemet qu'il va y avoir de nouveaux téléfilms avec O'Neill et sans Cameron.

Que pouvez-vous nous dire sur "Continuum", le second téléfilm Stargate ?

Qu'est-ce que je peux vous dire sur Stargate : Continuum ? Et bien il y a plus de moyens et c'est encore plus énorme que tout ce que j'ai pu voir sur Stargate SG-1 à ce jour, y compris en remontant jusqu'au premier film Stargate. Rien que le fait que nous ayons pu tourner en Arctique ! Et ce n'est même pas ce qu'il y a de plus fort dans le film (rires) ! Le scénario est signé Brad Wright et c'est énorme, encore plus énorme même ! Et en même temps, c'est une bonne histoire, très subtile avec une intrigue fermée, pas complètement dépendante de la série, même si au fond, les personnages le sont bien évidemment. Pour conclure, je n'ai pas quelque chose de terriblement spectaculaire à ajouter, si ce n'est que ça a été une expérience fantastique. Tout le monde devrait prendre plus de plaisir à travailler. Je suis sûr que c'est votre cas. Vous êtes à Paris en ce moment ? Alors regardez pas la fenêtre, vous pourrez peut-être voir ma femme et ma fille, ils y sont aussi. Ils sont en voyage, ils visitent des membres de la famille. J'ai eu quelques parents qui ont vécu en France pendant près de 10 ans. Mon beau-frère y habite, ainsi que mes nièces. Ils sont dans les rues de Paris en train d'acheter je-ne-sais-quoi.

Est-ce que vous parlez un peu français ?

Non, non, je ne peux pas, pas même un peu ! Je n'ai jamais appris et j'ai dépassé le stade où il est facile d'apprendre une langue étrangère. Et en y réfléchissant, si je devais apprendre une langue, ce serait probablement le Mandarin ou le Cantonais !

Ce sont loin d'être des langues faciles...

Mon Dieu non ! Mais on a l'impression qu'elles le sont, non (rires) ? C'est comme le français. Lorsqu'on entend des français parler, on se dit que c'est facile, qu'on peut aussi le parler (rires) ! Mais lorsqu'on commence à s'y plonger un peu, on se dit "OK, je ne sais pas si je peux le faire !" Même mon allemand est parti, alors que je me débrouillais pas mal ! Maintenant, je me dis "Bien sûr, je sais parler l'Allemand". Et puis j'entends un Allemand parler et je me dis "OK..." Si on ne pratique pas, ça disparaît. Il faut s'immerger. Si j'habitais pendant 5 ans en France, peut-être que je réussirais à commander un café (rires)

Comment était la fête de fin de tournage de "Continuum" ?

Je l'ai manquée ! J'ai loupé la fête de fin de tournage ! Complètement. A moins que... Non, je l'ai bien loupée. Le week-end où elle a eu lieu, j'ai dû retourner à la maison. A chaque fois qu'il y avait un break dans le programme de tournage, j'en profitais pour rentrer à la maison.

Pouvez-vous nous en dire plus sur "The Ark of Truth" ?

Stargate : L'Arche de Vérité est une continuation de l'histoire des Oris, des saisons 9 et 10. Personnellement j'ai pris beaucoup de plaisir à tourner L'Arche de Vérité, pour plusieurs raisons. La première c'est que nous sommes revenus à la pellicule, au 35 mm, et ça donne un look terrible à l'image. C'est vraiment génial d'avoir pu tourner ainsi. La caméra bouge comme elle ne le faisait jamais sur la série. Stargate : L'Arche de Vérité a une image beaucoup plus filmique. Ensuite, je me suis plus battu sur le téléfilm que dans toute la série ! J'ai eu deux jours complets de tournage pour une scène de bagarre, à me faire taper dessus dans tous les sens, couvert de sang et de bleus. C'est un sentiment génial pour un acteur et une façon incroyable de passer deux jours de travail (rires) !

Y avait-il plus de pression sur les films que sur la série ?

Non.

A quel point Cameron Mitchell, votre personnage, vous ressemble ?

Mon Dieu, je ne sais pas. Je suis moins retenu que lui. Je crois que je suis aussi plus intelligent (rires) ! Parfois, il est complètement à côté de la plaque. Personnellement je passe à côté de la plaque en ce qui concerne les femmes (rires) !

Il existe une vraie alchimie entre Samatha Carter et votre personnage. Pensez-vous que cette relation peut évoluer en quelquechose de plus intime ?

Pas tant qu'ils font partie de l'Air Force. Pas tant qu'ils sont dans la même équipe. Ils sont tous les deux très professionnels. Mais si cela se déroule dans une dimension parallèle...

Allez-vous faire des apparitions dans la saison 5 de "Stargate Atlantis" ?

On ne me l'a pas demandé ! Ils sont en plein tournage et je ne crois pas qu'ils aient prévu de faire appel à moi. En fait je crois qu'ils ramènent tout le monde sauf moi (rires) ! Non, je retire ce que je dis : Vala n'y apparaît pas non plus (rires) ! Carter y a joué, Landry aussi, O'Neill également...


Quels sont les deux points communs entre vos rôles dans "Stargate SG-1" et "Farscape" ? Cameron Mitchell est beaucoup moins expressif que John Crichton, votre personnage dans "Farscape"...

La réponse est simple : ce sont des personnages différents ! Il est vrai que Mitchell est moins expressif que ne l'était Crichton. Mais Crichton était à moitié maboul la moitié du temps. Vraiment. A moitié maboul et décidé à avoir un semblant de vie privée. Mitchell est un peu plus investi dans son boulot. Jouer Mitchell a été rafraîchissant pour moi car il est moins animé par la colère, un peu moins volatile. Jouer un personnage plus retenu est paradoxalement plus agréable.

Comment lui est venue l'idée pour "Going Homer", la série que vous développez actuellement ?

De deux sources. Non, en fait de 3 sources. La première, c'est un de mes enfants, qui est complètement obsédé par la mythologie grecque. La seconde, c'est que vous ne pouvez pas jeter un caillou sans risquer de toucher un bâtiment grec ou une référence, un symbole grec, que ce soit aux Etats-Unis ou n'importe où à l'Ouest. La troisième, c'est l'amour intemporel que nous ressentons tous pour ce que nous regardions étant enfants. Par exemple dans Jason et les Argonautes, Jason combattant les squelettes. On se rappelle ça et on a envie de le refaire soi-même.

Qu'est-ce qui vous plaît dans la science-fiction ?

Tout d'abord, on m'a offert de vrais rôles, et c'est toujours appréciable en tant qu'acteur. Il faut toujours être respectueux vis-à-vis de gens qui vous offrent du boulot. Vous savez, ça n'arrive pas tous les jours. Faites moi confiance. Enfin, ça arrive peut-être à Tom Cruise, mais sûrement pas à 99.9% des acteurs. Enfin, je ne peux pas nier que j'aime la science-fiction. J'ai fait deux séries de science-fiction, fait des trucs géniaux comme tourner en Arctique ou des scènes de bagarre comme dans L'Arche de Vérité, et c'est génial, car j'aime vraiment ce genre. Mais honnêtement j'aimerais pouvoir vous dire que j'avais planifié tout ce qui m'est arrivé de bon, mais ce n'est pas le cas. Je ne pense même pas que ce soit possible.

Propos recueillis par Sarah O'Reilly


Séries Mag n°40

Interview extraite de Séries mag n°40

Pour tout fan de science-fiction, le nom de Ben Browder est loin d'être inconnu puisque, durant 4 années, il a été le héros de la défunte série "Farscape". Aujourd'hui, Ben reprend le flambeau de Richard Dean Anderson dans "Stargate SG-1", où il incarne le Lieutenant Colonel Cameron Mitchell. Présentations

 

Après avoir joué dans "Farscape" pendant 4 ans, as-tu hésité avant de rejoindre à nouveau une série de science-fiction?

Oui, mais j'ai très rapidement balayé ces hésitations lorsque j'ai été présenté aux membres de l'équipe d'"SG-1", qui ont tous été extrêmement charmants avec moi. J'ai vu que j'avais affaire à de vrais pros, tous dotés d'un immense talent et d'une imagination sans limite. Et puis, étant moi-même un énorme fan de science-fiction, je ne pouvais évidemment pas refuser cette offre. Je n'estime pas que la science-fiction est un genre mineur comme certaines personnes le pensent. Pour moi, c'est un genre des plus nobles.

 

Connaissais-tu l'univers de "Stargate" avant d'être engagé?

Il m'était arrivé de tomber sur un ou deux épisodes à la télé. Mais, n'étant pas un gros consommateur de télévision, je n'ai jamais suivi la série d'une manière régulière. Cependant, une fois que j'ai été engagé dans la série, j'ai tenu à voir tous les épisodes, sans exception. En deux semaines, j'ai regardé les 130 épisodes que comptaient alors la série ! C'était pour moi indispensable, car je tenais vraiment à connaître les moindres détails, les moindres personnages de l'univers de "Stargate" afin de ne pas me sentir perdu une fois arrivé sur le plateau. Les producteurs de la série étaient vraiment étonnés de cette "boulimie" de "Stargate". Je crois qu'ils m'ont même pris pour un malade... [rires]

 

Comment as-tu géré la pression de devoir remplacer Richard Dean Anderson ?

On me pose souvent cette question, mais le fait est qu’il n’a jamais été question de le remplacer ! Dès le début, il était clair que mon personnage n’avait rien à voir avec celui du Général O’Neill. D’ailleurs, j’ai rencontré Richard avant mon premier jour de tournage, et il m’a dit : « Soit toi-même, ne cherche pas à marcher dans mes traces. Et, surtout, amuse-toi bien ! »

 

Etais-tu intimidé à l’idée d’intégrer une équipe qui se connaissait parfaitement bien ?

Pour moi, arriver sur le plateau de « Stargate », c’était un peu comme revivre le jour de la rentrée des classes, où l’on s’inquiète, car on ne connait pas encore ses nouveaux camarades. J’ai passé le premier jour à errer dans les décors, à m’imprégner de l’atmosphère du plateau… Et, par la suite, j’ai rapidement fait connaissance avec une équipe extrêmement chaleureuse et accueillante. Sur le plateau de « Stargate », il n’y a pas d’égos surdimensionnés. Tout le monde est traité à la même enseigne. Par exemple, personne n’a une loge plus grande que celle de l’autre. C’est une chose extrêmement appréciable.

 

Comment parviens-tu à concilier ta vie privée et ta carrière ?

Ca n’est pas facile, surtout depuis que je tourne « Stargate » à Vancouver. Ma femme est mes enfants vivent à Los Angeles, et je dois donc faire d’incessants allers et retours entre Vancouver et là-bas pour pouvoir être à leur côté. C’est éreintant, très stressant, mais je suis toujours très heureux de les retrouver après une dure semaine de travail.

 

Aura-t-on le plaisir de te retrouver dans la dixième saison de « Stargate » ?

Oui, absolument. Quand j’ai accepté le rôle de Cameron Mitchell, je dois avouer que j’avais un peu peur que la série ne s’achève à la fin de la saison 9. N’oublions pas que 9 ans pour une série de science-fiction, c’est déjà un bel exploit !  Mais le public est toujours au rendez-vous et les fans semblent apprécier mon personnage, donc tout va bien. Et je compte bien rester dans la série tant que je m’amuserai à incarner ce rôle, et tant que les scénarios des épisodes seront intéressants. Le jour où je n’y prendrai plus de plaisir, je partirai. Mais, avec l’équipe talentueuse que nous avons derrière, ça n’est pas prêt d’arriver !

Ecrit par Angelgym34 
Ne manque pas...

Illustration pour le sixième numéro d'HypnoMag avec Graham Patrick Martin en couverture.
HypnoMag | Découvre le numéro 6 !

Le quartier The Good Doctor ouvre ses portes sur HypnoSeries
Nouveau quartier | Vidéo d'ouverture

Participez au jeu HypnoChance sur Hypnoweb pour gagner un DVD de la mini-série de la BBC Docteur Thorne en partenariat avec Koba Films et Showshank Films.
Tirage au sort le 04/12 | Participation gratuite

Activité récente
Actualités
STARGATE ORIGINS - Nouveau Teaser

STARGATE ORIGINS - Nouveau Teaser
Un nouveau teaser pour Stargate Origins a été mis en ligne hier sur la chaine Youtube du Stargate...

Des séries dans des séries !

Des séries dans des séries !
Le site Critictoo a établi une liste des séries fictives que l'on peut retrouver dans de véritables...

Stargate Command, une nouvelle plateforme pour les fans.

Stargate Command, une nouvelle plateforme pour les fans.
La MGM, a dévoilé une nouvelle plateforme, à destination des amateurs et fans de la série Stargate...

 Annulation de Teryl Rothery au Paris Manga 24éme édition

Annulation de Teryl Rothery au Paris Manga 24éme édition
Triste nouvelle pour les fans de Stargate SG1. A quelques jours de l'événement, nous venons...

Colin Cunningham alias Major Paul Davis

Colin Cunningham alias Major Paul Davis
 Pour les 20 ans de la franchise Stargate,Paris manga 2017 acceuil son troisième invité de cette...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoPromo

cinto, Hier à 13:20

Thanksgiving aujourd'hui! Henry va remercier mais qui et pourquoi? Sondage chez The Tudors. Merci pour votre choix.

CastleBeck, Hier à 13:33

C'est Thanksgiving aujourd'hui. Le temps idéal pour voter pour le PDM de This Is Us qui porte sur cette thématique.

SeySey, Hier à 19:22

Bonsoir!!!! Outlander vous propose un concours de wallpaper sur le thème de Noel! Claire & Jamie vous attendent ^^

choup37, Hier à 23:14

Plus qu'une semaine pour jouer aux animations spéciales Moffat sur Doctor Who! Le film de Steven Moffat et Les regards vous attendent !

choup37, Hier à 23:14

Logos personnalisés à la clé!

HypnoBlabla

Cine1, Hier à 17:25

Merci Supersympa ?

Supersympa, Hier à 17:25

De rien.

Supersympa, Hier à 17:26

Mais, au final, t'es pas plus avancée^^

logan12, Hier à 17:28

je pense que tu dois avoir un onglet ou un truc comme ca pour modofier ou supprimer ton commentaire

Supersympa, Hier à 17:29

le modifier oui

Viens chatter !