VOTE | 261 fans

#209 : Secrets

Jackson retourne sur Abydos, où il découvre que son épouse Sha're est sur le point de mettre au monde le fils d'Apophis. Carter et O'neill se rendent à Wahsington pour une cérémonie qui apportera bien autre chose que des médailles.

Popularité


5 - 4 votes

Titre VO
Secrets

Titre VF
Secrets

Première diffusion
21.08.1998

Première diffusion en France
04.04.1999

Plus de détails

Ecrit par : Terry Curtis Fox.

Réalisé par : Duane Clark.

Apparitions : 

Erick Avari (Kasuf)

Douglas Arthurs (Heru'ur)

Vaitiare Bandera (Sha're/amaunet)

Chris Owens (Armand Selig)

Peter Williams (IV) (Apophis)

Carmen Argenziano (Jacob Carter/Sel'mac)

Michael Tiernan (Ryn'tak)

Il y a 1 an, jour pour jour, que Daniel a quitté Abydos pour partir secourir Sha're et Skaara. Il doit désormais dire la vérite à son beau-père : ses enfants sont devenus les hôtes de puissants Goa'Ulds. Une sonde MALP est alors envoyée à travers la porte vers Abydos et renvoie des images d'un Kasuf très agité. Cette agitation pousse une partie de la SG-1 à rejoindre la planète pour l'y rencontrer. Celui-ci attend avec impatience le retour de Daniel à qui il souhaite annoncer une grande nouvelle.L'archéologue, accompagné de Teal'c, gagne donc la planète où Kasuf les conduit à Sha're. Celle-ci a regagné la maison de son père pour y trouver refuge dans le but de donner naissance à son enfant. Daniel, stupéfait, essaye de convaincre Kasuf qu'elle n'est pas Sha're mais Amunet ce qui provoque une certaine méfiance de Kasuf envers son gendre. Sha're, désireuse d'établir la vérité, confirme les propos de son époux à son père et leur apprend que sa larve est en sommeil le temps de la gestation afin de ne pas risquer de tuer le bébé. Elle leur dit également que cet enfant doit servir de nouvel hôte à Apopis et qu'elle le refuse depuis qu'elle a récupéré le contrôle de son corps et de ses pensées. Daniel demande alors à rester seul avec sa femme puis après l'avoir assurée de ses sentiments envers elle, il lui promet de l'aider ainsi que son enfant à la condition qu'elle l'accompagne sur Terre.

Aidé de Teal'c, Daniel essaye alors de mettre un plan au point afin de libérér définitivement Sha're du parasite Goa'Uld tout en essayant de faire de lui un otage. Après que Sha're et Kasuf aient accepté la proposition de Daniel, Teal'c et les deux époux se mettent en route pour regagner la Porte. Cependant, alors qu'ils sont sur le point de gagner la pyramide où se trouve la porte, un Hatak s'approche et fait de la pyramide son terrain d'atterrissage. Les anneaux de transport du vaisseau s'activent pour laisser apparaître Heru-ur. Le trio est contraint de se cacher et apprend que le Goa'Uld est à la recherche d'Amunet. Il se réfugie alors dans une grotte proche de la pyramide où Sha're donne naissance à son enfant pendant que Teal'c garde l'entrée et les défend contre les hommes d'Heru-Ur. A l'instant même où l'enfant vient au monde, Amunet reprend le dessus à l'instant même où un garde fait son apparition et somme l'archéologue de lui remettre l'enfant ! Le garde s'avère en réalité être Teal'c qui, après avoir été contraint de quitter son poste pour sauver la vie de Kasuf et d'autres habitants, revient avec un déguisement parfait pour tromper l'ennemi. Les deux amis, après avoir tiré sur Sha're avec un Zat, reprennent alors le chemin du village et remettent l'enfant à son grand-père.

En parallèle, sur notre bonne vieille Terre, Jack et Sam accompagnés d'Hammond se rendent à Washington pour se voir remettre une médaille pour leurs actes de bravoure au sein de l'armée. Avant que la cérémonie ne débute, Jack fait la connaissance de Jacob Carter. Celui-ci annonce alors à sa fille avait pris contact avec des amis pour la faire entrer à a NASA afin qu'elle réalise son rêve. Celle-ci lui dit alors être heureuse dans son travail actuel, ce qui froisse son père. PLus tard, celui-ci lui annonce être atteint d'un cancer incurrable en phase terminale.

Pendant ce temps, Jack prend un bon de temps dans un bar où il est abordé par un journaliste qui lui pose des questions sur le programme "Porte des Etoiles". Jack nie bien sûr avoir connaissance de ce projet mais soupçonne qu'il y ait une fuite au sein dudit projet. Jack informe ensuite Hammond de sa rencontre et des soupçons qu'il nourrit alors. Il décide alors de partir à la recherche de l'informateur et reprend, pour ce faire, contact avec le journaliste. Il découvre ainsi qu'il en sait vraiment beaucoup mais refuse de divulguer le nom de sa source. Soudain, alors qu'il traverse la rue, le journaliste est renversé par une auto et décède sur le coup. O'Neill est alors convaincu qu'il ne s'agit pas là d'un accident mais d'un coup monté.

De retour au SGC après l'accident et après avoir été rappelé d'urgence, Jack et Sam sont décorés par le Général Hammond en personne avant de gagner Abydos.

Dans la pyramide d'Abydos, Teal'c, toujours déguisé en garde Horus, annonce à Heru-ur que les gardes serpents ont pris l'enfant et qu'il n'a pu récupérer que Daniel. L'archéologue tente alors sa chance en proposant à Heru-Ur de s'allier contre leur ennemi commun mais le Goa'Uld refuse. Teal'c saisit alors l'occasion en révélant ne pas être un garde d'Horus et fait feu. A cet instant, la Porte s'active pour laisser la place à Sam et Jack qui se retrouvent immédiatemment pris entre deux feux. Dans le capharnaüm général, Heru-Ur parvient à s'échapper grâce aux anneaux de transport qui le reconduisent à bord de son vaisseau. Soudain la Porte s'active une nouvelle fois pour laisser entrer Apophis qui vient chercher Amunet et son enfant. L'équipe SG-1 se cache alors à l'instant précis où Amunet fait son entrée. Elle s'excuse auprès de son seigneur et maître pour avoir perdu sa progéniture après qu'Heru-Ur la lui ait enlevée. Daniel croise alors le regard de sa femme qui, à sa stupéfaction la plus totale, ne révèle pas sa position. Il comprend alors qu'entre son mensonge à Apophis et son silence, il reste un peu de Sha're en Amunet. Il prend alors cela pour un signe qu'il doit continuer à la chercher pour la sauver quoi qu'il advienne. Tout le monde quitte alors les lieux.

 

Secrets

 

Sur Terre

 

Daniel : C'était il y a quelques minutes de ça. Je suppose qu'il a déterré la porte des étoiles et qu'il attend que je vienne. Comme prévu.

Sam : Un année d'Abydos jour pour jour. Ils ont tenu parole.

Daniel : Et je dois tenir la mienne.

Jack : Vous deviez retourner sur leur planète dans un an et avec Sha're.

Daniel : Oui je sais mais en tout cas je pourrai dire à son père que je n'ai pas abandonné. Que jamais ne n'abandonnerai.

Jack : Et qu'elle est un Goa'uld ?

Daniel : Oui.

Jack : Il est vraiment utile qu'il le sache ?

Daniel : Je fais parti de sa famille. Je lui dois la vérité.

Hammond : Je n'ai rien contre si vous voulez retourner sur Abydos docteur Jackson. Mais le colonel O'Neill et le capitaine Carter sont attendus à Washington. Ce serait difficile de dire au président des États Unis de changer son emploi du temps.

Daniel : Mais si je n'y retourne pas, ils enterreront la porte des étoiles pour toujours. C'est ce que je leur ai dit de faire si je ne revenais pas. Général, j'ai vécu avec ce peuple pendant plus d'un an. Et je serais complètement en sécurité en compagnie de Teal'c.

Teal'c : Merci Daniel Jackson.

Daniel : De rien, je vous en prie.

Teal'c : Daniel Jackson dit que le peuple d'Abydos est un peuple paisible.

Jack : Oh oui, ils sont formidable. Je vous assure. Au fait si on décidait de ne pas aller à la remise de médailles et qu'on les accompagnait.

Hammond : Vous partirez quand vous voudrez.

 

Jack : On passera vous récupérer dans deux jours d'accord ?

Daniel : Et n'oubliez pas de saluer le président de ma part.

Jack : C'est promis.

 

Sur Abydos

 

Daniel : Ne craignez rien Kasuf, voici Teal'c.

Teal'c : Tel nol te'ak. Ma'weh. C'est un honneur

Kasuf : Mai'ak ak maati.

Daniel : Vénérable père, j'implore votre pardon. Je suis revenu sans votre fille.

Kasuf : C'est ce que je vois.

Daniel : Je crains que ma quête ne dure encore de nombreuses saisons.

Kasuf : Venez.

 

Daniel : Sha're.

 

Générique

 

Kasuf : Non, prenez ma vie, pas la sienne.

Daniel : Non, personne ne tuera personne

Teal'c : Sha're n'est plus votre fille maintenant.

Daniel : Nous sommes en danger, elle est ici depuis quand ?

Kasuf : Plus d'une saison.

Daniel : Quoi ?

Kasuf : Pourquoi sommes nous en danger.

Sha're : Mon époux.

Daniel : Je suis l'époux de Sha're, mais qui es tu ?

Sha're : Daniel, je t'en prie.

Teal'c : N'approchez pas.

Kasuf : Mon fils. Tes yeux te trahissent donc ?

Daniel : Sha're a été prise pas un Goa'uld. A présent, un démon vie en elle. Elle possède des pouvoirs maléfiques terrifiants.

Sha're : Oui père, il dit la vérité.

Kasuf : Mais tu as dit que tu étais revenu vers moi.

Sha're : Et c'est vrai.

Daniel : Je t'en pris. Arrête cette comédie, tu n'arriveras pas à me tromper. Je sais ce que tu es, j'ai vu ce que tu as fait, je l'ai vu.

Sha're : Mais il faut que tu me crois.

Daniel : Non.

Sha're : Le démon est endormie parce que je porte un enfant. Écoute moi je t'en supplie. Le Goa'uld qui a volé mon âme se nome Amaunet. Elle dort pour la sauvegarde de l'enfant.

Daniel : Pourquoi ?

Sha're : Si elle se réveille, je risque de mettre au monde un enfant mort né.

Teal'c : Jamais un Goa'uld n'a engendré d'enfant humain.

Daniel : Apophis en est le père ?

Sha're : Oui.

Teal'c : Donc Apophis est là aussi.

Sha're : Non. Il a voulu que je me cache. Il ne veut pas révéler la véritable fonction de cet enfant à ses ennemis.

Daniel : Quelle véritable fonction. Sha're. Qu'est ce qu'Apophis veut faire d'un enfant humain ?

Sha're : Il veut que cet enfant un jour devienne son nouvelle hôte.

Daniel : Est ce que c'est vrai ? Sha're. Est ce que c'est vrai ?

Sha're : Oui.

Daniel : C'est pas vrai.

 

Sur Terre

 

Jack : Vous savez, je suis capable de naviguer à travers une galaxie. Mais je me perds à chaque fois que je viens à Washington.

Sam : Ne vous inquiétez pas, je connais la ville comme ma poche.

Jack : Moi je suis navré pour vous.

Sam : Deux ans au Pentagone à essayer de faire de la porte des étoiles une réalité. Je trouve que le jeu en valait la chandelle.

Jack : Vous croyez ?

 

Sam : Je voie que le général Hammond est déjà très occupé.

Jack : Euh oui, c'est baratineur. Il sait dans quelle poche fouiller. Un punch ?

Sam : Volontiers merci. Quoi ?

 

Sur Abydos

 

Sha're : C'est fini, Daniel ne m'aime plus.

Teal'c : Vous vous trompez Daniel Jackson tient beaucoup à vous.

Kasuf : Il ne se comporte pas en époux.

Sha're : J'ai déjà vu votre visage.

Teal'c : En tant que garde personnel d'Apophis. J'étais présent quand le Goa'uld a envahi votre corps. Et pour ma participation, je ne peux qu'implorer votre pardon.

Sha're : Non. Ce n'est pas tout. Vous êtes le Ha'taaka. Le traitre. Teal'c.

Teal'c : C'est exact.

Kasuf : Et comment le sais tu ?

Sha're : Mon esprit est rempli d'images. Je vois Apophis fou de rage maudissant votre nom. Sa place parmi les seigneurs du système n'est plus.

Teal'c : Tous ceci viens de la mémoire du Goa'uld qui est endormie en vous.

Sha're : Oui.

 

Teal'c : C'est extrêmement difficile. Daniel Jackson, nous devons retourner sur Terre avec Sha're au plus vite.

Daniel : Pourquoi ?

Teal'c : Tant que le Goa'uld qui est en elle est endormie, Sha're partage sa mémoire.

Daniel : Oui très bien, et alors ?

Teal'c : Les bénéfices stratégiques seraient prodigieux. Si nous pouvions avoir accès à sa mémoire, ne serais ce que quelques jours.

Daniel : Quoi ? Accès ? Est ce que vous savez de qui vous parlez là ?

Teal'c : Je le sais. Et elle va accoucher bientôt.

Daniel : Vous ne trouvez pas qu'elle a déjà assez souffert ? Franchement, vous vous rendez compte de ce que vous dites ? Vous voudriez la remettre à Maybourne pour qu'il l'étudie ?

Teal'c : Les connaissances qu'elle possède pourraient un jour sauver votre monde.

Daniel : Ca, ça m'est égale. Je refuse de lui faire subir ça aussi. Je suis désolé.

Teal'c : Plus pour vous apparemment que pour Sha're. Dans quelques jours au plus cet enfant va venir au monde. Le Goa'uld qui vie en elle se réveillera. Apophis prendra l'enfant et quittera Abydos pour toujours. Voilà le destin que vous imposez à votre épouse en la laissant ici.

Daniel : Je veux rester un moment avec ma femme. Tout seul.

 

Sur Terre

 

Hammond : C'est moi qui ai invité Jacob, capitaine. Je pensais que vous apprécieriez la surprise.

Sam : C'est très gentil à vous.

Jacob : Georges et moi avons servi ensemble du temps où l'armée de l'air était vraiment la première ligne de défense de notre pays.

Sam : Elle l'est toujours.

Jacob : Oui bien sur. Moi je parlais de l'époque où la guerre froide était toujours … enfin bref. Quand Georges m'a dit qu'on te remettait la médaille de l'air pour tes travaux. Des travaux sur quoi déjà ?

Sam : L'analyse de l'espace en radio télémétrie.

Jacob : Oui.

 

Jack : Merci. Sam.

Sam : Ah, merci.

Hammond : Colonel Jack O'Neill, Jacob Carter.

Jack : Carter ? Il y a un lien ?

Sam : Oui, c'est mon père en effet, colonel.

Jack : Votre père voyez vous ça. Elle ne m'a jamais parlé de vous.

Jacob : Que peut on dire à propos d'un vieux général qui attend sa retraite.

Sam : C'est faux, je parle de toi s'en arrêt papa.

Jack : J'ai raccroché moi aussi déjà une fois. Mais je suis revenu au galop.

Jacob : Et bien vos analyses de l'espace par radio télémétrie.

Jack : Que voulez vous, c'est tellement fascinant.

Jacob : Oh, mais j'en suis certain. Sinon, on ne vous remettrait pas une médaille.

Jack : Je crois qu'on la mérite. Vous voudrez bien m'excuser j'espère. Nous ne sortons que très rarement de notre base. Je vais prendre un peu l'air. Dehors. Général, capitaine, général, garçon.

Hammond : Je vais faire ma tournée de rond de jambe.

 

Jacob : Tout à fait entre nous, votre couverture officiel n'est pas très convaincante.

Sam : Désolé, là je ne vois pas de quoi tu parles.

Jacob : Bien sur que non j'outre passe. Mais quoi que vous analysiez vraiment dans votre montagne l'espace ou je ne sais quoi. Ca n'est pas vraiment aussi excitant que la grande aventure. Je parle de la possibilité de te faire entrer à la NASA, Sam. Je parle de la possibilité pour toi d'aller réellement dans l'espace un beau jour.

 

Sur Abydos

 

Sha're : Tu me détestes.

Daniel : Non. Non, je t'aime.

Sha're : Me pardonneras tu un jour ?

Daniel : Mon Dieu. Il n'y a rien à pardonner.

Sha're : J'ai tellement honte de moi.

Daniel : Je hais ce qu'on t'a fais subir. Je hais ce qu'Apophis à prévu de faire de cet enfant qui grandi en toi. Regarde moi. Je t'aime Sha're. Rien d'autre ne compte. Je t'aime.

Sha're : Tu vas rester ?

Daniel : Je peux pas. Parce que je veux que tu viennes sur Terre avec moi.

 

Sur Terre

 

Jacob : J'ai téléphoné à Bollinger en personne. Le chef de la NASA.

Sam : Oui, je sais qui s'est.

Jacob : Je lui ai dit que tu voulais devenir une astronaute depuis ton plus jeune age. Et que tu avais laissé tomber …

Sam : Je n'ai rien laissé tomber.

Jacob : Laisse moi finir. Que tu avais cessé d'attendre que le programme spatiale reprenne après le désastre de Challenger.

Sam : Ca n'avait aucun rapport.

Jacob : Oui, j'ai tiré quelques ficelle. J'ai fait valoir tes qualifications. Si tu postules comme candidate de l'armée de l'aire jeune fille, l'avis de la NASA sera favorable.

Sam : La liste d'attente fait plus d'un kilomètre.

Jacob : Pas pour toi.

Sam : Tu n'as pas le droit de faire ça.

Jacob : Je l'ai fait.

Sam : Sans m'en avoir parlé avant.

Jacob : Tu, tu veux dire que ça ne t'intéresse pas. Ils savent ce que tu es capable d'apporter au programme spéciale chérie. Ils veulent de toi.

Sam : Aucune importance. Le travail que je fais en ce moment est capitale pour moi.

Jacob : Ce n'est pas ton rêve.

Sam : Ca suffit n'en parlons plus.

Jacob : Téléphone leur au moins. Fais le pour moi.

Sam : Je savais que tôt ou tard tu ramènerais ça à toi.

Jacob : Très bien.

Sam : Je t'assure que j'apprécie ton geste.

Jacob : J'ai dis très bien. Je te retrouverai après la cérémonie.

 

Selig : Colonel Jack O'Neill c'est ça ?

Jack : Ca dépend.

Selig : Vous étés un homme très difficile à trouver. Laissez moi vous le dire.

Jack : Qui êtes vous ?

Selig : Armin Selig. Je suis journaliste. Je prendrais une bière.

Jack : Prenez la mienne. Je l'ai à peine touché.

Selig : La porte des étoiles à besoin de vous ?

Jack : La quoi ?

Selig : Je parle du grand cercle gris, très imposant. On ne peut pas le rater.

Jack : Je connais pas, désolé.

Selig : Avant de partir, vous devriez peut être écouter ça. Je savais que vous viendriez à Washington. J'ai attendu, et j'ai eu de la chance.

Magnéto : Vous savez, je suis capable de naviguer à travers une galaxie. Mais je me perds à chaque fois que je viens à Washington. Ne vous inquiétez pas, je connais la ville comme ma poche.

J'en suis navré pour vous. Deux ans au Pentagone à essayer de faire de la porte des étoiles une réalité, je trouve que le jeu en valait la chandelle. Vous croyez.

Selig : J'ai plusieurs autre source. J'ai un informateur qui m'a expliqué comment cet engin était capable d'envoyer des gens dans un tas de monde diffèrent. Tout ce que je cherche, c'est une confirmation.

Jack : Un micro parabolique de l'autre coté de la place, c'est bien ça ?

Selig : On ne peut rien vous cacher.

Jack : La technologie, hein ? Bon j'ignore qui est votre informateur, mais je suis colonel de l'armée de l'air des États Unis. Un C5 galaxie est un appareil de transport, un des plus gros du monde. C'est ça dont je parlais.

Selig : Et la porte des étoiles ?

Jack : Là vous posez une colle.

 

Sur Abydos

 

Sha're : Une fois que l'enfant sera né, le démon qui sommeil en moi se réveillera. Et elle punira l'enfant pour ma désobéissance.

Teal'c : Nous ne la laisserons pas faire. Le Goa'uld deviendra notre prisonnier.

Daniel : Nous resterons ensemble jusqu'à l'accouchement. Ils te poseront des questions concernant les souvenirs que tu as du Goa'uld. Mais je serai là tout le temps. Je ne les laisserai pas te faire de mal. On pourra peut être découvrir ce qui le fait dormir et même un moyen de rester ensemble.

Kasuf : Apophis va revenir. Si elle a disparue, il détruira tout le village.

Teal'c : Dites lui qu'un de ces ennemi est venu et qu'il a emmené Sha're et l'enfant.

Kasuf : Ce qui est la vérité, non ? Va avec eux, part.

Daniel : Il ne faut pas le lui dire comme ça.

Kasuf : Je suis son père pourtant.

Daniel : Sha're. C'est à toi de choisir.

Sha're : Quand le démon reviendra, est ce que je pourrai être avec toi ?

Daniel : Non, jusqu'à ce qu'on trouve le moyen de lui faire quitter ton corps. Tu seras enfermé en cellule. C'est une sorte de cage.

Teal'c : Pour que le Goa'uld qui en en vous ne fasse pas souffrir d'autre personne.

Daniel : Je ne dis pas que ça va être facile. Mais de cette façon Apophis ne pourra plus faire de mal ni à toi, ni a cet enfant. Jamais Sha're.

Sha're : Dans ce cas, j'accepte de venir avec toi.

Teal'c : Apophis peut revenir à tous moment. Il vaudrait mieux faire vite.

 

Sur Terre

 

Hammond : C'est un excellent pilote et un technicien hors paire. Je l'ai souvent vu faire au combat. Au cours de son dernier affrontement, il a pu se débarrasser de trois ennemis sur son flan gauche en ne se servant que de sa connaissance du terrain et ensuite …

Jack : Général. Je peux vous parler.

Hammond : Excusez moi.

Jack : Nous avons un problème. J'ai découvert une fuite. Apparemment quelqu'un connaissant très bien le programme a parlé à un journaliste.

Hammond : Et ce journaliste vous a contacté ?

Jack : Oui.

Hammond : Qu'avez vous dit ?

Jack : J'ai tout nié en bloc. Il ne m'a pas cru.

Hammond : Mais d'après vous, que sait il ?

Jack : S'il a entendu parler de moi, et qu'il savait où me trouver. Il sait tout.

Hammond : En effet, nous avons un problème.

 

Sur Abydos

 

Sha're : Daniel, tu as entendu ?

Daniel : Quoi ? Qu'est ce qui se passe ?

 

Teal'c : Un vaisseau Goa'uld approche.

Daniel : Sha're, qu'est ce qu'il y a ?

Sha're : Mon seigneur a besoin de moi.

Daniel : Non. Sha're, résiste lui. Il faut que tu tiennes encore. Rien qu'un peu, je t'en pris.

Sha're : Daniel.

Daniel : Ca y est, il est parti.

Sha're : Daniel. Daniel.

Daniel : Teal'c, je crois que le travail à commencé.

Teal'c : Le retour du Goa'uld la peut être déclenché.

 

Teal'c : Daniel Jackson, il faut partir tout de suite.

 

Jaffa : Seigneur, quelqu'un a voulu fuir par la porte des étoiles. Il n'a pas eu le temps de s'échapper. Heru-Ur : Trouvez la reine d'Apophis sur le champs.

 

Sur Terre

 

Sam : Et en admettant qu'il publie son article, ça sera très grave ?

Hammond : Extrêmement, ne serais ce qu'au niveau national. La moitié du gouvernent voudrait enterrer l'histoire. Et l'autre voudrait sa part du gâteau. Ajoutez à sa les retombées internationale si la Russie et la Chine découvrent la vérité, ça sera la pagaille.

Sam : Oui s'ils apprennent l'existence de centaine d'autre monde peuplé par des descendances d'ancienne culture humaine.

Jack : Je ne vois pas où est le problème.

Sam : Je me demande qui est cet informateur.

Jack : N'importe qui Carter parmi des centaines de gens.

Sam : Non, j'ai beaucoup de mal à croire que c'est l'un des nôtres. Tous les membres du programme connaissent l'importance de nos travaux.

Hammond : Je suis d'accord avec le capitaine. Il est plus probable que ce soit un politique.

Sam : Le sénateur Kinsey ?

Jack : Si lui est au courant une douzaine d'autre lèche bottes le sont aussi.

Hammond : Les civils doivent signer un accord de non divulgation ce qui techniquement les rends passible de poursuite judiciaire pour espionnage.

Jack : Et alors, on va les attaquer en justice peut être ?

Hammond : Il reste encore un peu de temps avant la cérémonie, colonel. Je veux savoir exactement ce qu'il a appris avant qu'il publie cette article. Vous savez où le joindre ?

Jack : C'est lui qui va me trouver.

 

Sur Abydos

 

Daniel : Quand les contractions arrivent, respire bien.

Sha're : Mais il est trop tôt.

Daniel : Le bébé ira très bien, ne t'inquiète pas pour lui, il faut penser à toi.

Sha're : Quand il va venir au monde le démon reviendra.

Daniel : Je sais.

Sha're : Apophis est venu me chercher.

Teal'c : Ce n'est pas le vaisseau spatiale d'Apophis.

Daniel : De qui alors ?

Teal'c : C'est celui d'Heru-Ur.

Sha're : C'est un grand ennemi d'Apophis. Il va me prendre mon enfant. Ah Daniel.

Daniel : Vas-y respire, respire. C'est là qu'on s'est caché quand Ra nous cherchait, tu te souviens ?

Sha're : Oui, je m'en souviens.

Daniel : On est en sécurité.

Teal'c : Vous faites erreur Daniel Jackson. Si c'est Sha're que Heru-Ur recherche, il nous trouvera. Nous devons partir.

Daniel : Mais je ne partirai pas sans elle.

Teal'c : Au moment même où l'enfant viendra au monde, le Goa'uld qui est en elle, va refaire surface.

Daniel : J'ai dit que je ne partirais pas sans elle. C'est clair.

Teal'c : Alors je ferai ce que je peux pour empêcher les gardes de vous retrouver.

Sha're : C'est vrai que tu m'aimes ?

Daniel : Oui, bien sur.

 

Sur Terre

 

Selig: Vous vouliez me voir ? Vous vouliez me tirer les vers du nez pendant que vos supérieurs se renseignent à mon sujet.

Jack : Oh, vous regardez trop la télé Armin.

Selig : Je suis doué pour ce genre de truc, c'est ma spécialité. J'avoue que ça sera ma plus grosse affaire évidement mais … c'est la plus grosse affaire de tout les temps non ?

Jack : Si vous le dite.

Selig : J'ai tout ce qu'il faut, j'ai pas besoin de vous mais je dois admettre que je voulais vous rencontrer. Quand ça se saura, vous serez un héros.

Jack : Génial. Et qu'est ce que vous allez dire sur moi ?

Selig : Subtil. D'accord, je vais vous faire une fleur. Vous commandez une unité du nom de SG-1. Je pense qu'il y a entre 9 et 12 autre unité qui opèrent depuis votre base sous les ordres du NORAD. Vous utilisez un engin du nom de porte des étoiles pour voyager à des années lumières d'ici.

Jack : Ouah. C'est plutôt impressionnant.

Selig : Le programme a couté un peu plus de 7 milliards. Mais le ministère de la défense espère ramener des technologies avancées pour compenser les dépenses.

Jack : Armin, à mon tour de vous faire une fleur. Vous ne savez strictement rien. Alors ne vous couvrez pas de ridicule.

Selig : Je sais que les deux éclairs brillant qu'on a vu dans le ciel il y a quelques mois, c'était en réalité des vaisseaux extraterrestre qui venait attaquer la Terre. Vous les avez fait exploser.

Jack : Ah oui. Très bien, si vous tenez à écrire votre article, je veux être certain qu'il n'y ai aucun oubli. C'est O'Neill, avec deux L. Il y a un autre colonel O'Neill avec un seul L et il n'a aucun sens de l'humour.

Selig : Je vais publier mon article. Colonel.

Jack : On dira que c'est de la science fiction.

Selig : Il n'y a pas de loi imposant le secret dans ce pays.

Jack : Je sais.

Selig : Et vous ne pouvez pas m'en empêcher.

Jack : Je le sais aussi.

Selig : Vous pensez que personne n'y croira ?

Jack : Je pense que quelqu'un y croira. Mais ca ne sera pas moi.

Selig : Nous verrons. Avec deux L, c'est ça ?

 

Jack : Vous, appelez une ambulance immédiatement. Ne bougez pas. N'essayez pas de bouger.

Selig : C'est vous qui avez fait ça ?

Jack : Non, nous n'y sommes pour rien.

Selig : Vous êtes tous pourri.

 

Sur Abydos

 

Jaffa : Seigneur, j'ai interrogé de nombreux villageois. La reine d'Apophis est ici, comme vous le pensiez seigneur.

Heru-Ur : Apophis viendra pour la porte des étoiles pour prendre son enfant.

Jaffa : nous nous tiendrons prêt.

Heru-Ur : La reine et l'enfant doivent être capturé vivant.

 

Jaffa : Où est ta fille ?

Kasuf : Je ne peux pas vous dire ce que je ne sais pas. Vous voulez me forcer à mentir ?

Teal'c : Jaffa.

 

Sur Terre

 

Sam : Papa ? J'ai eu beaucoup de mal à te trouver.

Jacob : Tu dois être vraiment déçue. Tu sais pourquoi le président a annulé ?

Sam : Le colonel O'Neill a assisté à un accident. Le président ne pouvait pas attendre. Bref, tout tombe à l'eau. Le général Hammond nous remettra notre médaille à la base lors d'une petite cérémonie privé.

Jacob : Oh, c'est l'honneur qui importe, que je sois présent ou non.

Sam : Écoute …

Jacob : J'ai un cancer Sam.

Sam : Quoi ?

Jacob : Un lymphome.

Sam : Un lymphome ?

Jacob : C'est pas très bon. Mais ça peut encore aller, rassure toi, je ne vais pas partir avant un bout de temps.

Sam : Oh non.

Jacob : J'espérais rester en vie assez longtemps pour te voir devenir astronaute. Ma chérie, je me moque de ce que tu fais dans cette montagne. Car rien au monde n'est comparable à la chance d'aller dans l'espace. Pas pour toi ? Mais c'est quelque chose que tu as voulu faire toute ta vie. J'admets, je voudrais te voir réaliser ton rêvé le plus chère avant de mourir.

Sam : Mais c'est mon rêve. Il me semble que ça ne regarde que moi.

Jacob : Les pères ont des rêves aussi.

Sam : Je ne peux pas. Je suis désolée.

Jacob : Très bien, ah, je te l'ai dit, ça risque de durer des mois, alors inutile de prendre de mes nouvelles dès demain.

Sam : Je t'en prie, ne t'en va pas comme ça.

Jacob : Félicitation pour ta médaille. Tu l'as mérité je le sais.

Sam : Attend.

 

Sur Abydos

 

Sha're : Daniel.

Daniel : Continue, continue. Pousse.

Sha're : Non, le démon va revenir.

Daniel : Il faut pousser.

Sha're : Mais je te perdrai pour toujours. Je t'en prie.

Daniel : Regarde moi.

Sha're : Non.

Daniel : Regarde moi. Je t'aime Sha're. Je t'aimerai toujours. Est ce que tu comprends. Les Goa'ulds ne pourront pas nous prendre ça. Tu m'entends. Jamais.

Sha're : Ca y est, ça recommence. Les contractions recommencent.

Daniel : Je suis là.

Sha're : Daniel. Daniel.

Daniel : Je suis là. Et le bébé est là aussi. Il faut que tu pousses.

Sha're : Pardonne moi.

Daniel : C'est un petit garçon. C'est un petit garçon.

Sha're : Donne moi l'enfant.

Teal'c : Apporte moi l'enfant d'Apophis.

Sha're : Apophis mon pharaon vous condamnera à mort tout les deux.

Teal'c : Dis lui que son fils est maintenant celui de Heru-Ur. Nous devons faire vite. Il faut partir.

 

Daniel : C'est votre petit fils.

Kasuf : Il est magnifique. Non ?

Daniel : Oui assez. Vous ne pouvez pas rester ici vénérable père, vous devez vous cacher.

Kasuf : Dois je comprendre que le démon est revenu réclamer ma fille ?

Daniel : Oui.

Kasuf : Il va nous falloir une nourrice.

Teal'c : Trouvez en une qui soit digne de confiance. Une femme qui ne craint pas les difficultés.

Kasuf : Il est possible que je ne revoie jamais ma fille alors.

Daniel : Sha're est forte père, elle n'abandonnera jamais. Et moi non plus.

 

Sur Terre

 

Hammond : Colonel Jack O'Neill, Capitaine Samantha Carter. Vous vous êtes distingués par votre héroïsme au cours d'une action où vous avez risqué votre vie. Alors que tout était contre vous, avec l'aide uniquement des membres de votre équipe Teal'c et le docteur Daniel Jackson. Vous avez détruit entièrement les deux vaisseaux spéciaux qui s'apprêtaient à attaquer la Terre. Votre courage exemplaire ainsi que votre héroïsme rejaillissent non seulement sur vous même mais aussi sur l'armée de l'air des États Unis.

Sam : Merci mon général.

Hammond : Je ne peux que regretter que l'accident n'ai pas permis au président de vous les remettre lui même.

Sam : Permettez moi de vous contredire. C'est un honneur de la recevoir de vos mains.

Hammond : Félicitation, capitaine. Je sais que le docteur Jackson vous attends sur Abydos. Vous pourrez partir dès que vous serez prêts.

Sam : Je serai prête d'ici une dizaine de minutes mon colonel.

Hammond : Rompez. C'était un accident.

Jack : A vos ordres.

 

Sur Abydos

 

Teal'c : Seigneur.

Heru-Ur : Kel shak, Jaffa.

Teal'c : Kel shak, Heru-Ur. Les gardes serpents d'Apophis ce sont emparé de l'enfant.

Heru-Ur : Qui est cet humain ?

Teal'c : Il prétends faire partie du peuple des Tau'ri. Les ennemis d'Apophis.

Heru-Ur : Toi, faire partie des guerriers qui ont vaincu Apophis.

Daniel : Et bien oui, c'est exact. Les Tau'ri sont plus fort que vous ne le croyez. Une alliance s'avèrerait extrêmement utile pour nos deux mondes contre notre ennemi commun.

Heru-Ur : Une alliance ? Tu n'es rien. Ton monde n'est rien. Une fois que j'aurai vaincu Apophis, je reviendrai asservir ton peuple. Tu seras mon esclave.

Daniel : Non, ça je ne crois pas.

Heru-Ur : Agenouilles toi devant ton Dieu.

Teal'c : Seigneur. La portes des étoiles.

Heru-Ur : Apophis arrive, tenez vous prêts. Tau'ri Kree.

Jack : Oh, c'est pas vrai. Couvrez moi.

Heru-Ur : Tu oses te mesurer à moi ?

Jack : A vrai dire j'y pensai.

Heru-Ur : Tu payeras pour cette insolence.

Sam : Teal'c.

Jack : Est ce que quelqu'un pourrai m'expliquer ce qui s'est passé.

Teal'c : C'est une longue histoire, colonel.

Jack : Bon, alors ça attendra.

Sam : Heureusement que vous vous êtes souvenu que les capacités réflective de leur bouclier sont proportionnelle à la somme des énergies cinétique dirigé contre eux.

Jack : C'est ça oui. On devrait filer en vitesse.

Daniel et Teal'c : Apophis.

Jack : Quoi ?

Teal'c : Nous devons nous dissimuler.

Apophis : Jaffa. Kel Amaunet ?

Sha're : Je suis là mon pharaon.

Apophis : L'enfant ?

Sha're : Volé par notre ennemi Heru-Ur. Pardonne moi mon pharaon d'avoir failli.

Apophis : Jaffa! Shal tek! Partons ma reine.

Sam : Mon colonel, il y a toujours un vaisseau Goa'uld au dessus de nous.

Jack : Reprogrammez la porte capitaine. Ca va ?

Daniel : Non. Ça va pas. Je m'en remettrais.

Teal'c : Elle nous a regardez droit dans les yeux, mais sans révéler notre position.

Jack : Rentrons à la maison.

 

FIN

Secrets

They watch the MALP footage.

DANIEL: Now that was a few moments ago. Now obviously Kasuf's unburied the Stargate and is waiting. For me.
SAM: One Abydos year to the day. They kept their word.
DANIEL: And I have to keep mine.
JACK: Daniel, you said you'd go back there in a year with Sha're.
DANIEL: I know that. But at least I can tell her father that I haven't given up; that I won't give up.
JACK: That she's a Goa'uld?
DANIEL: Yes.
JACK: Does he really need to know that?
DANIEL: Kasuf is family. I owe it to him.
HAMMOND: I have nothing against you returning to Abydos, Dr Jackson, but Colonel O'Neill and Captain Carter are due in Washington, and I can hardly ask the President of the United States to change his schedule.
DANIEL: Well, if I don't go back now, they will bury the 'gate for good. It's what I told them to do if I never came back. General, I lived among these people for over a year. And I couldn't possibly be safer than in the company of Teal'c.
TEALC: Thank you Daniel Jackson.
DANIEL: You're welcome.
TEALC: Daniel Jackson assures me the Abydonians are a peaceful people.
JACK: They're a great people, are you kidding? [To Sam] In fact, what do you say you and I blow off this medal ceremony thing and go with the boys?
HAMMOND: You may leave when ready.

The Stargate activates.
JACK: So we'll come and pick you up in a couple of days, yeah?
DANIEL: Say hi to the President for me.
JACK: Will do.
Teal'c and Daniel step through the Stargate.

They arrive in the Abydos 'gate room. Kasuf's waiting.


DANIEL: Don't be afraid, good father. This is Teal'c.
TEALC: Tel nol te'ak.
KASUF: Ma'weh.
TEALC: I am honoured.
KASUF: Mai'ak ak maafi.
DANIEL: Good father, I ask your forgiveness, I have returned without your daughter.
KASUF: So it is.
DANIEL: I fear that my search may continue for many seasons.
KASUF: Come.

They enter a tent in the village.
DANIEL: Sha're!
Teal'c activates his Zat gun.


OPENING CREDITS

KASUF: No, take my life in exchange!
DANIEL: Nobody's killing anybody.
TEALC: Sha're is no longer your daughter.
DANIEL: Kasuf, we're in danger. How long has she been here?
KASUF: More than a season.
DANIEL: What?
KASUF: Why are we in danger?
SHAURE: Husband!
DANIEL: I am Sha're's husband. Who are you?
SHAURE: My Daniel, please!
TEALC: Come no further.
KASUF: Son, do your eyes not see?
DANIEL: Sha're has been taken by a Goa'uld. A demon now lives within her. One of great power and evil.
SHAURE: He speaks the truth, father.
KASUF: But you said you returned to me.
SHAURE: And I have.
DANIEL: Stop it! Okay, just stop it. You can't fool me. I know what you are. I've seen what you are.
SHAURE: Please believe me!
DANIEL: No.
SHAURE: The demon sleeps because I am with child. Hear me, husband. The Goa'uld that has stolen my soul is called Amonet. She sleeps for the sake of the child.
DANIEL: Why?
SHAURE: If she awakens, the child will come forth, stillborn.
TEALC: I have never known a Goa'uld to father a human child.
DANIEL: Apophis is the father?
SHAURE: [Sobbing] Yes.
TEALC: Then Apophis is here also.
SHAURE: [Sobbing] No, he has hidden me away. He does not want to reveal the true purpose of this child to his enemies.
DANIEL: What true purpose? Sha're, what does Apophis want with a human child?
SHAURE: He wishes the child to one day become his new host.
DANIEL: Is that true?
SHAURE: Yes. [She sobs]
Daniel leaves the tent and goes outside.

Meanwhile, in Washington, Sam and Jack are going into the building.


JACK: You know, I can navigate myself across a galaxy, but I get lost every time I come to Washington.
SAM: [She laughs] Don't worry Sir, these are my old stomping grounds.
JACK: Sorry to hear that.
SAM: Two years at the Pentagon trying to make the Stargate program a reality, I'd say it was time well spent, considering.
JACK: Ya think?
SAM: I see General Hammond's already doing the rounds.
JACK: Oh yeah. He's a player. He knows how to work a room. Punch?
SAM: Yes Sir, thanks. [She stands around for a while] Dad!

Back in the tent on Abydos...


SHAURE: Daniel no longer loves me.
TEALC: You are incorrect. Daniel Jackson cares for you greatly.
KASUF: He does not behave as a husband.
SHAURE: I have seen your face before.
TEALC: As first prime of Apophis. I was present when the Goa'uld invaded your body. For my part I can only ask your forgiveness.
SHAURE: No, it is more. You are the traitor, Teal'c!
TEALC: How can you know this?
SHAURE: My mind is full of images Apophis railing and cursing your name. His place among the system lords is no more.
TEALC: Then these are the memories of the Goa'uld that now sleeps within you.
SHAURE: Yes.
Teal'c goes outside to Daniel.
TEALC: This is most difficult. Daniel Jackson, we must return with Sha're through the Stargate immediately.
DANIEL: Why?
TEALC: As long as the Goa'uld within her sleeps, Sha're shares its memories.
DANIEL: So...so...so what?
TEALC: It would be of great strategic benefit to have access to the Goa'uld genetic memory, even for a few days.
DANIEL: What? Access? Do you... do you know who it is we're talking about?
TEALC: I do. And soon she will give birth.
DANIEL: Well hasn't she gone through enough? I mean, what are you talking about here Teal'c? Handing her over to Maybourne for study?
TEALC: The knowledge she possesses could one day save your world.
DANIEL: I don't care! I will not put her through that, too! I'm sorry!
TEALC: More sorry for yourself, it appears, than for Sha're. Within a matter of days, Sha're will give birth. The Goa'uld within her will reawaken. Apophis will take this child and leave Abydos forever. That is the fate you choose for Sha're by allowing her to stay!
DANIEL: [He's quiet for a moment] Then I'd like a moment with my wife.

Back at the reception...


HAMMOND: I invited Jake myself, Captain. I thought you might enjoy the surprise.
SAM: Really, Sir. That's sweet.
JACOB CARTER: George and I served together back when the Air Force really was this country's first line of defence.
SAM: It still is.
JACOB CARTER: Of course it is. I was talking about when the Cold War was still, er... Anyway, when George told me you were up for the Air Medal for your work in... what the hell was that again? Um...
SAM: Analysis of deep space radar telemetry.
JACOB CARTER: Right.
JACK: Sam! [Hands her a drink]
SAM: Thank you Sir.
HAMMOND: Colonel Jack O'Neill, Jacob Carter.
JACK: Carter? As in...?
SAM: As in, my father Sir, yes.
JACK: Get outta town. Sam's Dad? I've heard nothing about you, Sir.
JACOB CARTER: What's there to say about an old general waiting to retire?
SAM: Dad, I talk about you all the time.
JACK: I retired myself one time. Couldn't stay away.
JACOB CARTER: [Disbelieving] From your analysis of deep space radar telemetry.
JACK: Well, it's just so damn fascinating.
JACOB CARTER: I'm sure it is. Otherwise you wouldn't be receiving the Air Medal.
JACK: We have our moments. Um, will you excuse me? We just don't get out of Cheyenne Mountain enough. I'm gonna grab some air. Outside. General, Captain, General, Waiter? [He leaves]
HAMMOND: I guess I'll go make the rounds. [He leaves too]
JACOB CARTER: Just between us, your cover stories could use a little polish.
SAM: Sorry, Dad, I don't know what you're talking about.
JACOB CARTER: No, of course not, I'm out of line. But whatever it is you really analyse in that mountain, deep space or no deep space, it can't be as exciting as the real thing. I'm talking about getting you into NASA, Sam. I'm talking about you actually going to space one day.

Back on Abydos...


SHAURE: You hate me.
DANIEL: No, no, I love you.
SHAURE: You forgive me?
DANIEL: God, there's nothing to forgive.
SHAURE: I'm so ashamed.
DANIEL: I hate what's been done to you. I hate Apophis for the child that's been growing inside of you. Look at me. I love you. Everything else... I love you.
SHAURE: Will you stay?
DANIEL: I can't. Because I want you to come home with me.

Back at the party...


JACOB CARTER: I made a call to Bollinger himself. Head of NASA?
SAM: I know.
JACOB CARTER: I told him that you'd wanted to become an astronaut since you were a little girl. And that you'd given up....
SAM: I didn't give up!
JACOB CARTER: Let me finish - waiting for the shuttle program to be reinstated after the Challenger disaster.
SAM: Yeah, it was bad timing.
JACOB CARTER: Yes, well. I called in a few markers. I filled them in on your qualifications; you apply again, as an Air Force nominee, young lady, and I think you'll find NASA supportive.
SAM: There's a waiting list a mile long.
JACOB CARTER: Not for you.
SAM: Dad, you can't do that.
JACOB CARTER: I did.
SAM: Without talking to me first?
JACOB CARTER: You're telling me you don't want this? They know what you're capable of offering the Space Program, Samantha, they want you!
SAM: That's not the point! The work I am doing right now is very important to me.
JACOB CARTER: It's not your dream.
SAM: Let's just leave it at that, please?
JACOB CARTER: At least talk to them, then. Do that much for me.
SAM: [She sighs] I knew sooner or later you'd make this about you.
JACOB CARTER: Alright.
SAM: Dad, it's not that I don't appreciate it...
JACOB CARTER: I said alright. I'll catch up with you after the ceremony.

Jack's found a bar to hang around in.


REPORTER: Colonel Jack O'Neill, right?
JACK: I'm not sure.
REPORTER: You are one hard man to find, let me tell you.
JACK: Who are you?
REPORTER: Armand Zellick. I'm a journalist. [To Barman] I'll have a beer.
JACK: Why doncha take mine. I haven't touched it.
REPORTER: Heading back to the Stargate so soon?
JACK: What?
REPORTER: Big round greyish thing, can't miss it.
JACK: I don't know what that is.
REPORTER: Before you go, Colonel, maybe you should hear this. I knew you were coming here, so I planned ahead, and I got a little lucky.
He plays back the recording he made of Jack and Sam
JACK: You know, I can navigate my way across a galaxy, but I get lost every time I come to Washington.
SAM: Don't worry Sir, these are my old stomping grounds.
JACK: My condolences.
SAM: Two years at the Pentagon trying to make the Stargate program a reality, I'd say it was time well spent, considering.
JACK: Ya think?
REPORTER: This isn't all I've got to go on, mind you. I have a source that told me about a device that can send people half way across the galaxy and back again. Just looking for a little confirmation.
JACK: Parabolic microphone across the square, maybe?
REPORTER: Something like that.
JACK: Technology, eh. Listen, I don't know who your source is, but I'm a Colonel in the US Air Force. A C5 Galaxy is a transport aircraft, one of the largest in the world. That's what I was referring to.
REPORTER: And the Stargate?
JACK: You got me on that one.

Back on Abydos...


SHAURE: After the child is born, the demon within me will awaken again. She will punish the child for my disobedience.
TEALC: We would not allow that to happen. The Goa'uld will have become our prisoner.
DANIEL: We'll have time together before the child is born. There'll also be questions asked of what you remember of the Goa'uld, but I will be there the whole time. I won't let them hurt you. We can study what keeps the Goa'uld dormant, there may even be a way we can remain together.
KASUF: Apophis will return. If she is gone, he will destroy the whole village.
TEALC: Tell them an enemy of Apophis came and stole Sha're and the child away.
KASUF: And it will be the truth, yes? [To Sha're] Go with them!
DANIEL: You can't just tell her like that.
KASUF: I am her father!
DANIEL: Sha're, I won't force you.
SHAURE: Once the demon returns, will I be with you then?
DANIEL: No. 'Til we can find a way to remove the Goa'uld within you, they would lock you up in a cell. That's something like a cage.
TEALC: So the Goa'uld within you will not harm others.
DANIEL: Look, I won't pretend this is going to be easy. But at least this way Apophis will not be allowed to hurt you, or your child, ever again.
SHAURE: [She sighs] Then I will come with you, my Daniel.
TEALC: Apophis may return at any moment. We must leave now.

Back at the party...


HAMMOND: He's got great hands. He can really snap the jab. He was getting off all night, so he cut in with three good ones, then he feinted with his right, came in with a left hook and right cross and the guy was down! It was a great...
JACK: [Interrupting] General, a moment please?
HAMMOND: Excuse me.
JACK: We've got a problem, Sir. We've sprung a leak. Apparently someone with knowledge of the program talked to a reporter.
HAMMOND: This reporter approached you?
JACK: Yes Sir.
HAMMOND: And you said?
JACK: Denied everything. He didn't buy it.
HAMMOND: How much does he know?
JACK: Well, if he knows me - he knew how to find me here - a lot.
HAMMOND: The you're right, we've got a problem.

Teal'c, Sha're and Daniel are in the 'gate room on Abydos. There's a rumbling noise

.
SHAURE: Daniel, do you hear it?
DANIEL: Hear what? What's wrong?
Outside, animals are panicking and people are shouting.
TEALC: A Goa'uld ship approaches.
DANIEL: Sha're, what's wrong?
AMMONET: My lord comes for me.
Teal'c activates his Zat gun.
DANIEL: No! Sha're, fight this thing. You have to hold on, a little longer, please!
SHAURE: Daniel?
DANIEL: It's okay, it's gone now.
SHAURE: [She gasps] Daniel! Daniel!
DANIEL: Teal'c! I think she just went into labour.
TEALC: The Goa'uld's return may have induced it.
SHAURE: Daniel!
TEALC: Daniel Jackson! We must leave now!
They hurry away, and the tranport rings are activated.
JAFFA: My lord. Someone attempted to flee through the Stargate. They did not have time to escape.
HERUUR: Find Apophis' queen.

Back in Washington, they're having an emergency meeting.


SAM: Say he runs this story - how bad can it get?
HAMMOND: Bad. The domestic repercussions alone - half the government would want to bury it, the other half would want a piece of it. After that the international fall-out when Russia and China find out we've been keeping it from them...
SAM: Proof of the existence of aliens. Hundreds of other worlds populated by ancient human cultures.
JACK: I don't see the problem.
SAM: I can't help but wonder who the source could be.
JACK: Any one of hundreds of people, Captain.
SAM: I have a hard time believing it's one of ours. Every member of the SGC knows how important our work is.
HAMMOND: I agree with Captain Carter. It's much more likely political.
SAM: Senator Kinsey?
JACK: Well if he knows, at least a dozen sycophants know.
HAMMOND: Civilians sign non-disclosure statements. Technically that makes them liable to prosecution under the espionage act.
JACK: So what should we do? Sue 'em?
HAMMOND: There's still some time before the ceremony, Colonel. I'd like to know how much he knows before he goes to print. Do you know how to find him?
JACK: I'll let him find me, Sir.

In a cave on Abydos...


DANIEL: It's okay - when the pain comes you have to breathe.
SHAURE: It comes too soon!
DANIEL: The baby will be fine, you just have to worry about getting through this yourself.
SHAURE: When the child comes forth the demon will return.
DANIEL: I know.
SHAURE: Apophis comes for me.
TEALC: It was not the ship of Apophis.
DANIEL: Then who?
TEALC: It was the ship of Heru-ur.
SHAURE: He is a great enemy of Apophis. He will take my child. [In pain] Aaaah, Daniel!
DANIEL: It's okay, breathe, breathe! This is where we hid from Ra. Remember? Remember?
SHAURE: I remember.
DANIEL: We're safe here.
TEALC: You are incorrect, Daniel Jackson. If it is Sha're that Heru-ur seeks, he will find us. We cannot remain.
DANIEL: Well I am not leaving her.
TEALC: The moment the child is born, the Goa'uld within Sha're will re-emerge.
DANIEL: I said I am not leaving her, Teal'c.
TEALC: Then I will do what I can to keep the Horus guard away from you.
SHAURE: You do love me.
DANIEL: Yes, I do.

Jack sits on the bench outside the building.


REPORTER: Looking for me? Find out what the reporter knows while your people check on his credentials.
JACK: Ah, that's a cliché, Armand.
REPORTER: I'm very good at this, Colonel. I've been doing it a while. Granted, this'll be the biggest story I've ever broken, but then it's the biggest story anyone's broken, isn't it?
JACK: Tell me.
REPORTER: Look, I've got all I need. I don't need you, but I've gotta admit I wanted to meet you anyway. When this breaks you're gonna be a hero.
JACK: Cool. So what're you gonna say about me?
REPORTER: Subtle. Okay, I'll do you a favour. You're the team leader of a unit called "SG-1". Between nine and twelve such units operate out of Cheyenne Mountain under Norad. You use a device called a "Stargate" to travel light years from here.
JACK: Wow, that's pretty amazing.
REPORTER: The program costs us over seven billion. The defence department hopes to bring back superior technologies to offset the expenditure.
JACK: Armand, let me do you a favour. You don't know anything. Don't embarrass yourself.
REPORTER: I know that those two brilliant flashes in the night sky a few months ago were really alien ships on their way to attack Earth. You blew them up.
JACK: I did. Alright. If you're gonna go ahead with it, I wanna make sure you get one thing right. It's O'Neill, with two Ls. There's another Colonel O'Neil with only one L, he has no sense of humour at all.
REPORTER: The story's going to run, Colonel.
JACK: It'll read like science fiction, Armand.
REPORTER: This country has no official secrets act.
JACK: I know that.
REPORTER: You can't stop me.
JACK: I know that too.
REPORTER: You don't think anyone'll believe it.
JACK: I'm sure someone will. But it's not me.
REPORTER: We'll see. [He walks away] That's two Ls, right?
A speeding car hits the reporter; he lies on the ground.
JACK: You! 911, ambulance, now! [To the reporter] Don't move, don't try to move.
REPORTER: You - you did this.
JACK: No. No, we didn't do this.
R: Son of a...aaargh...
He dies.

Back on Abydos...


JAFFA: My lord, I have questioned many in the city. Apophis' queen is here, as you suspected, lord.
HERUUR: Apophis will return through the Stargate to claim his child.
JAFFA: We shall be here, my lord.
HERUUR: His queen and child are to be taken alive.
In Kasuf's tent, Kasuf is being beaten up.
JAFFA: [Hits Kasuf] Where is your daughter?
KASUF: I cannot tell you what I do not know! What, would you have me lie?
Teal'c enters the tent.
TEALC: Jaffa! [He shoots the Jaffa with his Zat gun]

Back in Washington...


SAM: Dad? I've been looking all over for you.
JACOB CARTER: You must be disappointed. Any idea why the President cancelled?
SAM: Colonel O'Neill witnessed an accident. The President couldn't adjust his schedule. Bad timing all round. General Hammond's going to present us with our medals at a private ceremony back at the base.
JACOB CARTER: Well, it's the honour that matters, whether I can be there or not.
SAM: Dad?
JACOB CARTER: I have cancer, Sam.
SAM: What?
JACOB CARTER: Lymphoma.
SAM: That's bad.
JACOB CARTER: Well, it's not good. But it's not the worst. Don't you worry. I'll be around for a while.
SAM: Oh God, Dad!
JACOB CARTER: I was hoping to stick around long enough to see you become an astronaut. Sweetheart, I don't care what it is you do in that mountain, nothing in the world can live up to the chance to actually go into space. Not for you - it's something you're wanted your whole life. And I admit it, I want to see you fulfil your life's dreams before I die.
SAM: It's my dream, doesn't that make it up to me?
JACOB CARTER: Fathers have dreams too.
SAM: Sorry, I can't...
JACOB CARTER: Alright. Like I said, this thing's going to go on for months, so you don't have to check up on me tomorrow.
SAM: Dad, please don't go like this...
JACOB CARTER: Congratulations on the medal. I'm sure you deserve it. [He walks off]
SAM: Dad!

Back in the cave on Abydos...


SHAURE: Daniel!
DANIEL: It's alright, Sha're, push.
SHAURE: No! The demon will come back!
DANIEL: You have to push.
SHAURE: But I will lose you Daniel!! Please!!
DANIEL: Look at me.
SHAURE: [Screams with pain] Please!!!
DANIEL: Look at me! I love you! I will always love you. You understand? The Goa'uld will never be able to take that away from us. Do you understand me? Never.
SHAURE: Oh Daniel, the pain comes again!
DANIEL: I'm here.
SHAURE: Daniel!!! Daniel!!!
DANIEL: I'm here! And now the baby is here. Now you have to push.
SHAURE: Oh, oh...
The baby is born. It cries.
DANIEL: It's a boy. It's a boy.
AMMONET: Give me the child.
TEALC: [wearing the Jaffa's armor] Bring me the child of Apophis. [He activates his Zat gun]
AMMONET: Apophis my pharaoh will destroy you both for this.
TEALC: Tell him Heru-ur has taken his son as his own. [He fires the Zat gun at Sha're] We have little time. We must go.

In the village again.


DANIEL: It's your grandson.
KASUF: He is beautiful, yes?
DANIEL: Yes he is. You cannot remain here, good father, you must go into hiding.
KASUF: You are telling me that the demon has returned to reclaim my daughter.
DANIEL: Yes.
KASUF: I will need a nursing woman.
TEALC: You must find one whom you can trust. One who is not afraid of hardship.
KASUF: So it may be that I will never see my daughter again.
DANIEL: Sha're is strong, good father, she will not give up. And neither will I.

In the SGC...


HAMMOND: Colonel Jack O'Neill, Captain Samantha Carter, you have distinguished yourself by heroism involving voluntary risk of life. Against impossible odds, with only the help of your team members Teal'c and Dr Daniel Jackson, you destroyed both Goa'uld spacecraft that were poised to attack this world. Your exemplary courage and heroism reflect great credit upon yourself and the United States Air Force.
SAM: Thank you, Sir.
HAMMOND: I'm only sorry that the accident made it impossible for the President himself to do this.
SAM: I beg to differ, Sir. It's an honour to receive it from you.
HAMMOND: Congratulations, Captain. I know Dr Jackson is expecting you on Abydos; you may ship out when ready.
SAM: I'll be geared up and ready to go in ten minutes, Colonel.
HAMMOND: Dismissed. [Annoyed that Jack hasn't left] It was an accident.
JACK: Yes Sir.

Back on Abydos...


TEALC: [Still wearing Jaffa gear with Daniel as his prisoner] My lord!
HERUUR: Kel shak, Jaffa.
TEALC: Kel shak, Heru-ur. The Serpent guards of Apophis have taken the child.
HERUUR: Who is this human?
TEALC: He claims his people are the Tau'ri, enemies of Apophis.
HERUUR: [With disbelief] You were among the warriors who defeated Apophis?
DANIEL: As a matter of fact I was. The Tau'ri are stronger than you think. An alliance would prove extremely useful to both of us, against our common enemy.
HERUUR: Alliance? You are nothing. Your world is nothing. Once I have conquered Apophis, I will make slaves of your people. You will serve me.
DANIEL: No, I don't think so.
HERUUR: Kneel before your god!
Teal'c whacks Daniel so that he kneels before Heru-ur, and someone begins dialling up the Stargate.
TEALC: My lord, the Stargate!
HERUUR: Apophis comes, stand ready.
Seeing Jack and Sam emerge from the Stargate
HERUUR: Tau'ri, kree!
JACK: What the hell? Cover me!
There's lots of fighting.
HERUUR: You dare challenge me?
JACK: I was thinking about it. [He throws his knife into the palm of Heru-ur's hand, piercing the ribbon device]
HERUUR: You will pay for this insolence!
The transport rings activate.
SAM: Teal'c?
JACK: Somebody explain to me what just happened?
TEALC: It is a lengthy tale, O'Neill.
JACK: Long story, Teal'c.
SAM: Good thing you remembered the shield's deflection capability's directly proportional to the amount of kinetic energy directed at it.
JACK: Right. We should get out of here.
The Stargate starts dialing up again.
DANIEL: Apophis.
JACK: What?
TEALC: We must cover ourselves.
The Stargate engages, Apophis steps out of the event horizon.
APOPHIS: Jaffa. Kel Amonet?
AMMONET: I am here, my pharoah.
APOPHIS: The child?
AMMONET: Stolen, by your enemy Heru-ur. Forgive me, my pharoah, for failing you.
APOPHIS: Jaffa! Shal tek!
A Jaffa starts dialling the 'gate.
APOPHIS: Come home with me, my queen.
Amonet looks straight at SG-1! They go through the Stargate, and it disengages.
SAM: Sir, there's still a Goa'uld ship on top of us.
JACK: Dial us home Captain, please.
Sam dials the gate.
JACK: [To Daniel] You alright?
DANIEL: No. No, I'm not. But I will be.
TEALC: She looked directly at us, Daniel Jackson, yet she did not reveal our position.
The GDO beeps - the iris code is sent.
JACK: Let's go home.
They leave.

CLOSING CREDITS

Kikavu ?

Au total, 83 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

wolfgirl88 
06.02.2020 vers 18h

mounia 
10.09.2019 vers 12h

Maighread 
28.01.2019 vers 20h

daufresne 
23.01.2019 vers 20h

Brendar 
30.08.2018 vers 15h

Aloha81 
29.07.2018 vers 16h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Hypnoweb recrute pour son équipe HypnoDiff, chargée des diffusions des séries TV
Intéressé ? | Plus d'informations

Activité récente

Le Pendu 2
Hier à 18:50

La Suite de mots
Hier à 14:02

La Photo du mois
Hier à 14:02

Volontariat
26.04.2020

Les Acteurs
14.05.2020

Actualités
Calendrier du mois !

Calendrier du mois !
Le calendrier de Juin est arrivé ! Pour ce mois, nous sommes en compagnie de Jack O'Neill. Qu'en...

Nouvelle photo du mois !

Nouvelle photo du mois !
La photo du mois, sur Daniel est la numéro 2. Une nouvelle session de photo est en vote et le thème...

Un nouveau projet pour Amanda?

Un nouveau projet pour Amanda?
Amanda Tapping, qui a incarné avec brio Samantha Carter dans la série Stargate SG-1,...

Le Larousse du Goa'Uld

Le Larousse du Goa'Uld
Après les dictionnaires consacrés au klingon (langue mythique de la franchise Star Trek) , à...

Nouveau sondage !

Nouveau sondage !
Le sondage vient d'être remplacé et vous demande : L'épisode le plus iconique. J'ai choisi un...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site <b>une fois par mois</b> dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

CastleBeck, Aujourd'hui à 02:39

Deux calendriers et un sondage vous attendent du côté de Anne With An E. Merci de votre passage et bon vendredi

Locksley, Aujourd'hui à 09:03

test

Locksley, Aujourd'hui à 09:28

Petit souci aujourd'hui avec nos espaces de discussion (commentaires, forum). Le problème a été remonté.

Locksley, Aujourd'hui à 09:29

Merci de votre patience en attendant la réparation et bonne journée !

Locksley, Aujourd'hui à 09:29

Et comme vous le voyez, les HypnoRooms fonctionnent pour papoter en attendant ;-)

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site