VOTE | 263 fans

#10.10 : La quête du Graal (1/2)

 

Daniel et Vala ont enfin réussi à trouver les coordonnées de la planète où se trouve l’arme de Merlin capable de stopper l’invasion Orii. SG-1 part alors à la quête de ce Saint Graal, guidé par un ancien disciple du magicien. Cependant, ils ne sont pas les seuls à convoiter ce trésor ancestral…

Popularité


4.25 - 4 votes

Titre VO
Quest Part 1

Titre VF
La quête du Graal (1/2)

Première diffusion
22.09.2006

Première diffusion en France
19.06.2007

Plus de détails

Ecrit par : Joseph Malozzi et Paul Mullie

Réalisé par : Andy Mikita

Apparitions :

Morena Baccarin (Adria)

Beverley Breuer (Barkeep)

Cliff Simon (Baal)

1010 : La quête du Graal (1/2)

Dans son laboratoire, Daniel cherche toujours l'emplacement de l'arme de Merlin, quand Mitchell et Teal'c le rejoignent. Il a pu observer que les trois planètes visitées forment un triangle équilatéral. En y ajoutant Camelot, on obtient un tétraèdre.

Soudain, pendant son sommeil, Vala se réveille et se précipite voir Daniel, pensant avoir la réponse à cette énigme : l'arme de Merlin est située sur une planète dont l'adresse est composée des trois autres planètes de la pyramide. Un peu plus tard, Sam lance une recherche et ils obtiennent rapidement les coordonnées d'une planète.

Arrivée sur la planète, l'équipe se rend dans un village de style médiéval. Une fois le contact avec la population établi, ils apprennent qu'une seconde équipe est déjà à la recherche du Sangraal : Ba'al et un groupe de ses Jaffas.

Puis on leur dit de se rendre à la bibliothèque du village pour préparer leur quête. Là, il rencontre un vieil homme du nom d'Osric, gardien de la bibliothèque. Il leur montre un parchemin laissé par Morgane et leur dit qu'un dragon protège le Sangraal. Le parchemin indique 5 vertus nécessaires pour parvenir jusqu'à l'objet : la prudence, la sagesse, la charité, la bonté et la foi. Puis Osric leur parle qu'une carte, mais il refuse de la leur donner.

Bien installée dans une auberge, Sg-1 prépare un plan pour récupérer cette carte. C'est alors que le village est envahi par des soldats Ori et un Prior, venant l'annexer. Quelques minutes plus tard, tous les livres de la bibliothèque sont brûlés sur la place du village.

De retour à l'auberge, l'équipe met en garde la tenancière sur le danger que représentent ces hommes. C'est alors qu'Osric entre dans l'établissement, poursuivit par des soldats. Une fois les soldats entrés, une petite bagarre éclate, puis Sg-1 et Osric fuient en utilisant un chemin caché.

Tous ensemble partent alors dans leur quête du Sangraal. Après une longue marche, l'équipe arrive devant un étrange endroit. Tout y est figé : animaux et hommes. Sam découvre qu'il s'agit d'un champ de dilatation temporel, et qu'un labyrinthe y est caché. L'équipe progresse doucement mais sûrement et parvient finalement à en sortir sans réelle encombre.

Pendant le trajet, Daniel explique à Osric qui sont les Ori et ce qu'ils veulent. Puis dans les bois, ils rencontrent Ba'al, tout seul. C'est alors qu'un champ de force les prend au piège. Au centre se trouve un coffre vide. Après réflexion sur le but de cette épreuve, Daniel pense que si chacun d'entre eux fait une donation, le piège les relâchera. Une fois le champ de force désactivé, l'équipe reprend son voyage avec Ba'al qui s'invite alors à eux.

Plus tard, l'équipe arrive enfin devant l'entrée de la grotte renfermant le Sangraal. C'est alors que Daniel demande à Osric de révéler sa véritable identité : Adria. Cette dernière avait tout planifié pour obtenir leur aide et s'emparer de l'arme. Contrainte, l'équipe décide de travailler avec elle.

Une fois dans la grotte, Adria essaie de les intimider sur la puissance des Ori, en vain. Très rapidement, une première énigme leur barre la route.

Entendant des pleurs d'enfant, l'équipe se précipite pour le retrouver. Après quelques minutes de marche, ils retrouvent l'enfant, pris au piège derrière une barrière en fer. Une fois l'enfant libéré, l'équipe peut poursuivre son chemin.

Puis vient une autre énigme, que Daniel résout en prononçant la réponse en Ancien, alors que la grotte risque de s'effondrer. S'en suit une autre série d'énigme qui amène l'équipe devant un mur de feu.

Après plusieurs minutes de réflexion, Daniel décide de se jeter à travers ce mur. Une fois de l'autre côté, le mur de feu disparaît et ils arrivent dans une grande salle, dont le fond n'est pas perceptible. Devant eux se trouve une passerelle en pierre menant directement au Sangraal.

Adria et Daniel décident d'aller chercher l'arme, mais lorsque Daniel essaie de la saisir, il s'aperçoit qu'il s'agit d'un simple hologramme. Une fois l'équipe au complet, un dragon sort des profondeurs de la salle en leur faisant face. Sg-1, Ba'al et Adria sont alors en mauvaise posture devant le gardien du Sangraal.

A suivre…

 

Dans le bureau de Daniel :
Cameron : Eh, Jackson, quoi de neuf ?

Daniel : Oh rien de spécial j’essaie seulement de trouver où est l’arme de Merlin pour qu’on puisse battre les Oris et peut-être sauver la galaxie. Et vous ?

Cameron : On va manger chinois ça vous branche ?

Daniel : Non merci

Teal’c : Les recherchent avancent bien Daniel Jackson ?

Daniel : Lentement, mais je crois que j’ai une piste. Venez voir ça. Voici les positions des planètes qu’Arthur et ses chevaliers ont visitées pendant leur quête du Sangreal : Castiana, Sahal et Vagonbrei. On y est allés, et on est revenus les mains vides. J’ai cru qu’on faisait fausse route jusqu’à ce que je remarque ceci : leurs positions forment un triangle équilatéral. Et c’est pas tout, si on y ajoute leur point de départ, la planète où se trouve Kamelott, on obtient ça : un tétraèdre. Une magnifique pyramide.

Cameron : Ca ne peut pas être une coïncidence

Daniel : Et ça a forcément une signification. Reste à trouver laquelle…



Vala se réveille en sursaut et rejoint Daniel

Vala : Daniel, Daniel, j’ai trouvé la réponse. Wouh. Ces trois planètes ne sont pas là par hasard.

Daniel : Oui merci on s’en doutait

Vala : Cette pyramide nous indique de manière visuelle ce qu’il faut qu’on fasse : combiner les trois adresses en une. C’est ce que Morgane a essayé de nous dire. Le Sangreal est en fait sur une autre planète dont les coordonnées sont une combinaison des symboles menant à ces trois mondes : Castiana, Sahal et Vagonbrei. La solution m’est venue en rêve.



Vala et Daniel retrouvent Sam sans son laboratoire

Sam : Ce programme va comparer les coordonnées de planètes dont nous disposons avec celles de Castiana, Sahal et Vagonbrei et nous fournir la liste de celles dont les symboles se retrouvent dans les trois autres. Vu le nombre de symboles et la quantité de coordonnées, on va sûrement avoir des centaines voire des milliers de possibilités.

Vala : Hum… Chouette.

Sam : Non, finalement, il n’y en a qu’une…


Générique

Village, SG-1 est en reconnaissance

Daniel : La culture et le niveau de technologie sont comparables avec ceux de Kamelott.

Cameron : A priori c’est plutôt bon signe. Je crois que les habitants se doutent qu’on n’est pas du coin. Aux villageois : Excusez-moi, on aurait besoin d’un coup de main s’il vous plait, et surtout d’informations.

Daniel : Nous sommes à la recherche du Graal.

Cameron : Un truc rouge à peu près grand comme ça.

Villageois : Nous savons à quoi ressemble le Sangreal. Personne n’était venu à sa recherche depuis des générations, et vous êtes le second groupe d’aventuriers à arriver ici cette semaine.

Vala : Le second groupe ?

Villageois : Une troupe de Jafas a traversé notre village il y a trois jours.

Sam : Il n’y avait pas un homme à leur tête ?

Villageois : Si, et la troupe de Jafas manifestait beaucoup de déférence à son égard.

Teal’c : Baal nous précède

Daniel : Il a trois jours d’avance sur nous

Villageois : Si vous recherchez vous aussi le Graal, commencez par lire le parchemin des vertus dans nos archives. Il vous préparera aux épreuves.

Cameron : C’est par là les archives ? Merci.

Villageois : Mais je vous préviens, personne n’est jamais revenu vivant de cette quête. Si vous ne voulez pas y laisser la vie, repartez vite d’où vous venez.

Cameron : Je vous remercie, mais renoncer, ce n’est pas notre genre.



Aux archives

Cameron : Y a quelqu’un ?

Vala : Bon, le parchemin des vertus, on regarde à « P » comme parchemin ou à « V » comme vertus ?

Daniel : Les deux, il faut qu’on étudie de près tout ce qui touche au Sangreal.

Osric : Il y a plus simple, commencez par me poser des questions. Je m’appelle Osric, c’est moi le gardien des archives.

Sam : Bonjour, nous voudrions jeter un coup d’œil au parchemin des vertus.

Osric : Ah, encore une bande d’aventuriers héroïques prêts à mettre leur vie en jeu pour récupérer le trésor fabuleux.

Teal’c : Que savez-vous du Sangreal ?

Osric : Seulement ce que la légende raconte. Il serait caché dans une grotte par delà la forêt. Mais le chemin qui y mène est extrêmement périlleux. Il y a très longtemps, la Fée Morgane a lancé une terrible malédiction sur la région. Et depuis, nombreux sont les imprudents qui y ont laissé leur vie.

Daniel : Nous ne croyons pas beaucoup à ce genre de choses.

Osric : C’est exactement ce qu’a dit Phaedra, la femme du cordonnier. Il y a quelques semaines de cela, elle s’est lancée à la recherche de son fils qui s’était perdu. Elle est partie vers la forêt, et depuis lors, personne n’a revu ni la mère, ni l’enfant. Voilà, ce parchemin aurait été laissé par Morgane en personne, pour guider les chevaliers au cœur pur. Selon la légende, seuls les plus vertueux auraient une chance de trouver le Sangreal.

Daniel, lisant le texte : « Seuls les cœurs vertueux pourront obtenir le trésor caché que les âmes impures ne font que convoiter. Le Sangreal ne pourra appartenir qu’à celui qui prononcera le nom du gardien. » Le nom du gardien ?

Osric : La légende dit que le Sangreal est protégé par la plus puissante des créatures magiques : un dragon.

Daniel : Un dragon ?

Osric : Douteriez-vous de la légende ?

Sam : Non, je veux bien croire que le Graal soit protégé par des pièges très puissants, mais ça m’étonnerait que ce soit un dragon.

Osric : Ha ha. Croyez ce que vous voulez. Si vous êtes très chanceux, peut être que vous aurez l’occasion de le vérifier vous-même.

Daniel : « Prudence, bonté d’âme, générosité, sagesse et foi guideront vos pas au long de cette périlleuse aventure. »

Vala : Ecoutez, je ne veux pas abuser mais je pense qu’on va avoir besoin d’un peu plus d’informations.

Osric : Malheureusement, tout ce que Morgane a laissé, c’est ce parchemin… et la carte.

Sam : Il y a une carte qui mène au Graal ?

Osric : Oui

Teal’c : Peut-on la voir ?

Osric : Non

Sam : Pourquoi ?

Osric : Je l’ai montrée au groupe d’aventuriers qui est arrivé quelques jours avant vous. Ils ont abusé de ma confiance et ont essayé de me la voler.

Cameron : Ouais évidemment. Ca ne m’étonne pas de leur grand patron. Mais nous, on n’est pas comme lui.

Osric : Oh ? ben voyons ! Toutes mes excuses mais je ne montre plus la carte.

Vala : Eh ! Mais vous nous prenez pour qui ? On vous la volera pas votre carte !

Osric : Ha ha



Une fois Osric parti, SG-1 discute dans une taverne.

Vala : Il faut qu’on lui vole.

Sam : Hors de question, nous ne sommes pas des voleurs.

Vala : On attend la nuit, et on entre discrètement chez Osric.

Daniel : Je pensais plutôt aller discuter avec lui pour le convaincre que notre cause est juste.

Vala : Génial, et pendant que vous faites diversion, nous, on lui pique sa carte.

Sam : Pour la dernière fois il n’est pas question qu’on lui v…

La serveuse apporte la commande.

Serveuse : Etes vous certains que vous ne voulez pas un dernier repas ?

Vala : Quoi ?

Cameron : Le pessimisme est une vraie philosophie dans ce village. Tout le monde passe son temps à essayer de nous décourager et de nous faire peur.

Serveuse : Pardonnez-moi, je voulais dire un dernier repas chaud avant de partir à l’aventure.

Cameron : c’est mieux

Serveuse : Oh je préfère vous prévenir, depuis des générations des aventuriers partent à la recherche du Graal, et pas un n’a réussi.



SG-1 est interpellé par des cris venant de l’extérieur. Cameron et Teal’c s’approchent de la fenêtre, et voient les Oris regrouper les villageois. Maxwell intervient.

Maxwell : Qui êtes-vous ? Qu’est-ce que vous voulez ?

Un des Oris le fait s’agenouiller en le frappant, un autre villageois se lance à la rescousse de Maxwell, mais il est abattu.

Soldat : Nous sommes des soldats des Oris. Nous prenons possession de ce village en leur nom. Notre sainte croisade libérera votre galaxie du Mal. Coopérez, et tout se passera bien. A un autre soldat : Fouillez toutes les maisons, faites sortir les villageois.
Serveuse : Qui sont ces hommes ?

Cameron : Alors ça, c’est une longue histoire. Je sais que vous n’avez pas de raison d’avoir plus confiance en eux qu’en nous

Serveuse : Vous, je ne vous ai pas vu tuer qui que ce soit.

Cameron : Excellent argument. Vous voulez bien nous aider un peu ?


Les soldats Oris brûlent tous les livres. L’équipe SG-1 s’est déguisée en villageois.
Sam : Douze hommes gardent la porte des étoiles et une cinquantaine patrouille dans le village et ses environs
Cameron : Ces livres, c’est ce que je crains ?
Daniel : Oui. Le contenu de la bibliothèque.
Prêcheur, aux villageois : Pendant des siècles, on vous a caché la vérité divine. Votre monde était plongé dans les ténèbres, où vous erriez sans but et sans guide, prisonniers des mensonges du passé. Mais c’est fini. Le chemin de l’illumination vous est enfin révélé. Le moment est venu de vous convertir à une nouvelle foi. Que la sainte lumière d’Origine éclaire votre voie.

La serveuse de la taverne accompagne l’équipe dans une pièce.
Serveuse : Vous avez déjà eu affaire à eux ?
Teal’c : En effet. A plusieurs reprises et sur des mondes différents.
Serveuse : Comment les habitants de ces autres mondes les ont-ils repoussés ?
Cameron : Ils ne les ont pas repoussés. Ils se sont rendus ou alors ils ont été massacrés.
Serveuse : Vous voulez dire que nous ne pouvons rien faire ? Que nous sommes perdus ?
Sam : Non, non, pas forcément. On pense qu’il y a un moyen de les vaincre, d’où notre présence.
Daniel : Mais ils ont du avoir les mêmes informations que nous et ils viennent détruire la seule arme capable de les arrêter.
Serveuse : Le Sangreal ?
Quelqu’un frappe à la porte de la taverne,
Osric : Ouvre par pitié je sais qu’ils sont là. (Il entre). Il fallait que je vous parle. Les soldats me recherchent.
Sam : Pourquoi ?
Osric : Parce qu’ils pensent que je pourrai les mener au Sangreal.
Cameron : C’est le cas ?
Osric : Oui, évidemment !
Daniel : Pardon ? Vous avez sauvé la carte ?
Osric : Non, les soldats l’ont brûlée avec le reste des archives de notre bibliothèque. Mais une copie de la carte existe.
Daniel : Où est-elle ?
Osric : (montrant sa tête) Là dedans. Je vous conduirai moi-même au trésor de Merlin.
Les soldats tentent de pénétrer dans la taverne puis entrent.
Soldat : Nous voulons le vieillard. Il a des informations à nous livrer.
Cameron, le menaçant avec son arme : Désolé les gars. Wahou. C’est gênant comme situation.
Soldat : Notre armée s’est emparée de ce village. N’essayez pas de résister. Vous ne pouvez pas nous échapper. Rendez-vous ! Et livrez-nous le vieillard.
Echange de tirs
Cameron : On n’a pas été très discrets. Les renforts vont nous tomber dessus.
Serveuse : Suivez-moi ! Dépêchez-vous !
Elle ouvre un passage secret, l’équipe fuit par des souterrains.
Cameron : Vous devriez venir
Serveuse : Ma place est ici, ils ne me feront rien. C’est vous que je blâmerai.
Cameron : Très bonne idée

L’équipe et Osric arrivent au milieu d’une forêt.
Osric : Ah, c’est par là !
Cameron : Qu’est ce que c’est que ça ?
Tout est en suspens, les oiseaux sont immobilisés, ainsi que d’autres hommes.
Cameron : Pourquoi ils sont figés ?
Sam : Je n’en sais rien mais je capte un champ d’énergie bizarre. Un très puissant ici, faible ici, et il augmente à nouveau par là. Et le plus étonnant, c’est que ce sont des fluctuations temporelles.
Cameron : Ce qui veut dire ?
Sam : Qu’ils sont prisonniers d’une espèce de champ de distorsion temporelle.
Vala : Vous êtes sûre ? S’il y a une distorsion temporelle, pourquoi est-ce que les feuilles des arbres bougent ?
Sam : Ca c’est peut être une illusion pour que les futures victimes ne se méfient pas. Les mesures indiquent que le temps s’écoule beaucoup moins vite à l’intérieur de ce champ. Nous avons l’impression que ces personnes sont complètement figées, mais en fait elles bougent à une vitesse extrêmement faible.
Teal’c : Sont-ils conscients du phénomène ?
Sam : J’en doute fort. Et si ça se trouve plusieurs années s’écoulent de notre côté pour chaque seconde qui passe pour eux.
Cameron : On a plus qu’à faire le tour.
Sam : La mesure du champ s’étend aussi loin que je peux la mesurer dans toutes les directions. En plus elles semblent incurvées, donc si le champ forme un cercle complet on pourrait marcher pendant des jours sans trouver le moyen de le traverser.
Cameron : Si vous avez une autre idée on vous écoute.
Sam : Les variations d’intensité m’intriguent. On dirait presque… J’ai peut-être trouvé la solution ! Il y a une sorte de chemin où le temps passe normalement et qui serpente à l’intérieur.
Cameron : Un labyrinthe
Sam : Hein hein
Cameron : C’est un labyrinthe !
Sam : Les mesures sont assez précises pour que je puisse nous guider. Vous allez me suivre. Si vous sortez du chemin, vous resterez prisonniers du champ de distorsion.
Tous se mettent en chemin et progressent
Sam : Oh oh
Vala : Sam ? Pourquoi vous dites « Oh oh » ?
Cameron : Vous avez oublié d’éteindre le gaz en partant ?
Sam : Ce champ temporel brouille les instruments de mesure. Je n’ai plus rien.
Cameron : J’ai une question toute bête : vous avez à emmener des piles de rechange pour votre bidule ?
Sam : Ca ne vient pas de piles
Vala : Vaut mieux faire demi-tour, je préfère affronter les soldats des Oris.
Sam : Vous vous souvenez du chemin ?
Vala : Hummm… C’était peut-être par là ?
Sam : Il faut qu’on soit précis. Si l’un de nous entre par mégarde dans le champ de distorsion temporelle, il y restera pour toujours.
Teal’c : Morgane a laissé des indices pour retrouver le Sangreal. Donc elle devait penser qu’un beau jour, quelqu’un parviendrai jusqu’à lui. Ce qui veut dire que même si la quête est difficile, elle est loin d’être impossible.
Daniel : Teal’c a raison/ Morgane a tendu ce piège dans le but de tester la valeur des chevaliers. Donc il y a obligatoirement une solution. Il faut observer la situation, et réfléchir attentivement.
Vala : Pour commencer Arthur et ses chevaliers ne pouvaient pas s’aider de gadgets technologiques pour traverser le labyrinthe, donc ce problème doit se résoudre de manière extrêmement simple.
Sam saisit une pierre et la jette pour tracer le contour de la bulle.
Sam : Suivez-moi !
Elle renouvelle l’opération
Sam : Un cul de sac. […] Vous aviez raison, c’est simple comme bonjour. On est arrivés de l’autre côté ! Et maintenant il faut rattraper Baal alors dépêchons nous !

Osric : Vous dites que ces Oris possèdent des pouvoirs divins, mais que pour autant c ene sont pas des dieux ?
Daniel : Non, ce sont des créatures très puissantes qui se font passer pour des dieux parce que la foi de leurs fidèles est la source de leurs pouvoirs.
Osric : La foi ne peut pas être obtenue par l’intimidation ni la terreur. Si leurs fidèles ont vraiment la foi, ils ont peut être de bonnes raisons.
Daniel : Ils se soumettent que parce qu’on leur ment, c’est assez fréquent. Pour beaucoup de civilisations moins avancées, la moindre réalisation technologique peut paraître surnaturelle.
Osric : Mpff.
Daniel : D’ailleurs Merlin n’était pas un enchanteur et Morgane n’avait aucun pouvoir !
Oscric : Oh sornettes !
Daniel : Si je vous assure ! Seulement leurs créations techniques sont si avancées qu’elles vous paraissent magiques, comme le Sangreal ou ce champ de distorsion temporelle qu’on a traversé.
Osric : Vous voulez me faire croire que vous comprenez totalement comment fonctionnent ces incroyables prodiges ?
Daniel : Non mais ce n’est pas parce que je ne connais pas le tour que c’est forcément de la magie.
Osric : Et je vous répondrai que votre incapacité à m’expliquer la nature de ces merveilles prouve qu’elles sont bien surnaturelles.
Cameron : Leur armée vient d’envahir votre village en vous forçant à fuir. Et vous les défendez ?
Osric : Pas du tout ! Evidemment je condamne les actions de ces soldats, mais je ne suis pas en mesure de juger les Oris ni leur message, du moins pour l’instant. Lorsqu’on refuse de croire ce que l’on voit on ne peut pas connaitre la vérité.
Daniel : Pardon ?
Une voix : Comment ont-ils osé me faire ça à moi ?
L’équipe s’approche
La voix : Ils m’ont abandonné les traitres. Je leur ferai payer ! Ils vont regretter leur lâcheté. Restez où vous êtes !
Un champ de force s’active autour de l’équipe, qui se trouve en compagnie de Baal…
Baal : Installez-vous confortablement on est là pour longtemps. Ca ne sert à rien on a essayé, on peut entrer mais pas sortir
Sam : Il y a longtemps que vous êtes enfermé ici ?
Baal : Trois longues et ennuyeuses journées. D’ailleurs ça me fait penser, vous n’auriez pas à manger ?
Vala : C’est quoi ça ?
Baal : L’appât ! Quand je me suis approché pour voir ce qu’il y avait dedans le piège s’est refermé sur moi.
Sam : Ca fait des mois que vous avez la liste des coordonnées. Pourquoi vous avez attendu si longtemps ?
Baal : Je vous dirai tout quand j’aurai mangé. Je n’avais trouvé que deux des trois séries de coordonnées planétaires nécessaires. J’avais donc beaucoup plus de mondes possibles à aller explorer. Mais j’ai procédé par élimination jusqu’à ce qu’il ne me reste plus qu’une planète. L’ennui, c’est que quand j’ai voulu la fouiller, je ne l’ai pas trouvée.
Sam : Comment ça vous ne l’avez pas trouvée ?
Baal : La planète n’était pas à sa place. J’avais calculé sa position dans l’espace, alors j’y ai envoyé mes vaisseaux, mais ils n’ont rien vu. La seule solution c’était de venir par la porte des étoiles avec une escouade de Jaffas et de se lancer à la recherche de l’appareil. Et quand je me suis retrouvé coincé ici je les ai envoyés chercher un moyen de me libérer. Ils ne sont jamais revenus les traitres.
Cameron : Ils ont du se perdre en chemin.
Teal’c : Morgane a sans doute rendu cette planète inaccessible de l’espace afin d’éviter que des ennemis tels que les Oris ne détruisent le Sangreal depuis l’orbite.
Baal : Vous perdez votre temps, ça fait trois jours que je cherche comment sortir de là ce coffre est vide.
Daniel : Oui, et ce n’est pas un hasard. Le parchemin des vertus indiquait que cinq qualités nous permettraient d’accéder au trésor caché : la prudence, la bonté d’âme, la générosité, la sagesse et la foi.
Vala : Vous croyez que le parchemin doit être interprété de façon littérale ?
Daniel : Peut-être. Nous avons traversé le champ de dilatation temporelle en réfléchissant et en suivant lentement le labyrinthe. Donc nous avons fait preuve de prudence, et ça nous a évité de rester prisonniers. Regardez autour de vous. Quel défaut ce piège exploite-t-il ?
Baal : La curiosité !
Daniel : La cupidité ! Vous vous approchez du coffre en espérant y trouver un trésor, mais il est vide, et vous vous retrouvez coincé sous ce dôme pour vous punir.
Vala : Peut être que si on essaie de se faire pardonner on pourra sortir de ce piège ?
Daniel : J’y pensais. L’inverse de la cupidité c’est la générosité, l’une des vertus du parchemin.
Teal’c : Au lieu de prendre un trésor, peut-être faut-il déposer une offrande ?
Daniel essaie. Sans résultat.
Baal : Ah oui ! C’est une théorie intéressante !
Daniel : Nous sommes tous enfermés donc il faut qu’on offre chacun un objet.
Chacun dépose un objet dans le coffre parfois contre leur volonté.
Vala : Nan !
Daniel : Hum hum
Baal : Désolé je n’ai rien à donner.
SG-1 le fouille et s’empare d’une dague.
Baal : Cet objet a une énorme valeur sentimentale à mes yeux.
Le champ de force disparait.
Baal : Bravo ! Un jour de plus là dedans et je serais devenu fou !
Cameron : C’est là que nos chemins vont se séparer.
Baal : Ce ne serait pas très malin de me tuer.
Teal’c : Pourquoi donc ?
Baal : J’ai obtenu beaucoup d’informations sur le Sangreal, notamment le nom de son protecteur.
Vala : Son protecteur ?
Baal : Le dragon !
Osric : Vous voyez, je vous avais dit qu’il y avait un dragon !
Sam : Oui, l’appareil est certainement gardé, mais peut-être par un hologramme.
Cameron : Un hologramme, ça peut être très dangereux.
Daniel : Ce pourrait être un vaisseau : ça vole, ça émet du feu, ça a une peau cuirassée. Le portrait craché d’un dragon pur un conteur médiéval
Baal : Si cette protection est de nature technologique, il est possible que le nom serve de mot de passe pour la désactiver. Quoi qu’il en soit, vous êtes obligés de m’emmener.
Cameron : C’est très agaçant de l’avouer, mais il pourrait nous être utile.

L’équipe part accompagnée de Baal.
Cameron : On se dépêche !

Baal : Par la force des choses nous nous retrouvons à nouveau alliés, luttant côte à côte contre le même ennemi.
Daniel : Le terme « allié » implique qu’il y ait un vrai but commun. Or ce n’est pas du tout le cas puisque nous, nous allons trouver le Sangreal, et que vous vous allez juste profiter du grand air.
Baal : Ha ha ha
Osric : Nous arrivons près du but ! Selon la carte le Graal est dans une grotte au pied d’une haute montagne.
Cameron : Tant mieux, on avance.
Osric : Regardez ! C’est l’entrée de la grotte ! Le Sangreal est caché à l’intérieur.
Cameron : Dommage que votre voyage s’arrête là !
Baal : Ne dites pas n’importe quoi, vous avez besoin de moi
Cameron : C’est pas à vous que je parle.
Baal : Oh pardon, alors je vais sortir de votre ligne de mire.
Cameron pointe Osric
Osric : Qu’est ce qui vous prend, vous avez perdu la raison ?
Daniel : Celui qui refuse de croire ce qu’il voit ne peut connaitre la vérité. C’est une citation du livre des Origines. Ca ressemble beaucoup à ce que vous avez dit tout à l’heure. Je ne pouvais pas ne pas le remarquer ça fait plus d’un an que j’étudie le livre de prières des Oris.
Osric : Ne me dites pas que vous me soupçonnez pour une simple coïncidence !
Daniel : Ce n’est pas tout. Quand il a fallu abandonner un objet chacun pour sortir du champ de force, j’ai vu que votre anneau n’était pas orné de gravures d’inspiration celte comme on aurait pu s’y attendre sur cette planète mais de motifs traditionnels Oris.
Osric : Cet anneau m’avait été offert par un marchand de passage. Vous vous trompez ! Je vous dis…
Cameron : Bon ça suffit, arrêtez cette comédie tout de suite !
Osric : Tout aurait pu être tellement facile si vous n’aviez pas été si observateurs. Maintenant les choses vont forcément être plus douloureuses.
Osric se métamorphose, c’est Adria qui apparait.
Adria : Surtout pour vous, docteur Jackson.
Cameron : Vous avez quelque chose de changé dans les yeux. (Les flammes Oris réapparaissent dans les yeux d’Adria). Mouais alors les troupes dans le village, la fusillade, tout était prévu depuis le début !
Adria : Qu’est ce que vous croyez ? Je n’avais pas la patience d’attendre que vous trouviez la cachette de l’arme vous-même. Alors je vous ai mis sur la piste.
Vala : Le rêve où la solution m’est apparue, c’était toi ?
Adria : Oui
Sam : Pourquoi montrer la cachette à Vala au lieu de venir chercher le Graal ?
Adria : Apparemment Morgane a tendu des pièges pour que l’arme ne soit récupérée que par ce que les légendes appellent des hommes de valeur au cœur pur. Une personne qui a réalisé l’ascension devrait faire l’affaire. Je veux cette arme. Et je l’aurai grâce à vous.
Cameron : Désolé de vous décevoir. (Il tire, ce qui s’avère sans effet).
Adria : Je vous ai fait une démonstration de mes pouvoirs. Vous savez de quoi je suis capable alors je vous laisse le choix : soit nous travaillons ensemble pour trouver le Sangreal, soit je tue un à un les membres de votre équipe. (Elle désigne Sam) Elle sera la première.
Daniel : D’accord ! On coopère avec vous. Pour l’instant.

Tous pénètrent dans la grotte.
Adria : Nous avons facilement repoussé vos vaisseaux et écrasé votre flotte, et nous ne rencontrons presqu’aucune résistance sur les mondes où nous apportons la lumière. Il est évident que nul ne peut s’opposer à la volonté des Oris mais vous continuez à refuser l’inévitable.
Daniel : Qu’est ce que vous voulez, on est optimistes !
Adria : Votre unique espoir, c’est l’arme de Merlin. Une fois qu’elle sera entre mes mains, votre défaite sera totale.
Vala : Ha ha ! Tu crois pas que tu vas un peu vite ?
Adria : Tu me déçois, mère. Ce que tu as vu jusqu’à présent aurait du te convaincre. Mais ce n’est pas grave : très bientôt tu n’auras plus le choix, tu devras accepter la vérité, et lorsque tu ouvriras les yeux, je serai là pour guider tes pas sur la voie de l’illumination.
Vala : Hum

Cameron, à Sam : Vous savez qu’elle va nous tuer dès qu’elle aura le trésor.
Sam : Sauf si on la tue avant
Cameron : Ca risque de ne pas être facile ça
Sam : On trouvera bien une idée. On se débrouille toujours d’habitude !
Cameron : Oui, mais ne tentez rien tout de suite. Elle n’a peut être pas le cœur pur cette jeune fille mais c’est un allié de poids. C’est agaçant de l’avouer, mais…
Sam : Elle pourrait nous être utile…
Cameron : Pour le moment.

L’équipe découvre des inscriptions sur une paroi.
Daniel : « Choisissez le chemin de la justice et de la vérité. »
Vala : Oh ! Une énigme ! Je suis hyper forte en énigmes. Hum, « le chemin de la justice et de la vérité ». La vérité…. C’est évident, il faut aller à droite ! Le chemin de la justice et de la vérité, c’est quoi ? C’est le droit chemin !
Daniel la retient par le bras
Vala : Aïe, ouille ! Quoi ?
Daniel : l’énigme est écrite en ancien.
Vala : Et alors ?
Daniel : Le mot « droit » qui veut dire juste et vrai est très différent du mot « droit » qui veut dire l’inverse de gauche.
Des gémissements d’enfant se font entendre.
Sam : Vous avez entendu ?
Teal’c : Un enfant qui sanglote… Ca vient de là !
Vala : Un enfant ? Dans cette grotte ? Mais c’est forcément un autre piège !
Daniel : Ou une autre épreuve pour nous tester.
Baal : Ils veulent tester quoi ? Notre stupidité ?
L’équipe suit les pleurs.
Cameron : Eh attends ! Petit, attends ! Eh attends mon bonhomme !
Adria : Nous allons nous jeter dans la gueule du loup.
Daniel : Au contraire ! Le parchemin nous a appris que la quête du Sangreal nécessitait certaines vertus parmi lesquelles la bonté d’âme. Donc si nous faisons preuve de bonté en aidant cet enfant, nous nous rapprocherons du trésor.
Adria : Le parchemin parlait aussi de sagesse dont nous ferions preuve en évitant de nous jeter dans ce piège !
L’enfant se retrouve coincé derrière une grille. L’équipe ne parvient pas à la soulever.
Cameron : N’aie pas peur on va te sortir de là ! On a besoin de bras !
Baal : Il est tout petit, il n’a qu’à passer à travers les barreaux.
Teal’c : Aidez nous, ou c’est vous qui passerez à travers !
Cameron : Adria, utilisez vos pouvoirs pour soulever ça !
Adria : Nous perdons notre temps ! Il faut faire demi-tour. Très bien.
Adria soulève la grille, l’enfant disparait, et un passage secret s’ouvre devant l’équipe.
Cameron : Ca a ouvert un passage. On est sûrement sur la bonne voie. C’est un cul de sac !
Adria : Il faut repartir !
Sam : Non. On nous aurait pas conduits jusque là pour nous faire rebrousser chemin après. (voyant un autre message) Daniel !
Daniel : Encore une énigme.
Vala : Oh ! J’arrive !
Daniel : « Je préserve les biens, permets d’entrer ou empêche de sortir, moi-même prisonnière d’une chaîne que je ne peux ouvrir ».
La terre tremble, tout menace de s’effondrer.
Cameron : Je pense que c’est le moment de se dépêcher !
Vala : Qu’est ce qui préserve les biens ou empêche de sortir, et qui est prisonnier d’une chaîne qu’elle ne peut pas ouvrir ? Personne n’a une idée ?
Cameron : Une clef ! Ca doit être une clef.
Daniel : Euh… Clavia !
Un passage se dégage, tous courent dans la nouvelle direction.
Daniel, lisant une nouvelle énigme : « Je fais trembler la terre, renverse les forêts et quelque fois même les rois. Tout le monde a déjà perçu mes effets, mais jamais personne ne me verra »
Vala : Je vais trouver ! Ca doit être une force invisible mais puissante… Euh…
Teal’c : Le vent !
Daniel : Ventio !
Un autre passage se dégage.
Cameron : Oh ça commence à être lassant !
Daniel : « Blessé en temps de guerre et résistant à », « résistant à »…
Vala : A quoi ? 
Daniel : J’en sais rien, j’arrive pas à traduire la suite !
Vala : Oh ben c’est pas grave. « Blessé et résistant…»
Adria : Contegia !
Le passage s’ouvre, les tremblements s’arrêtent.
Cameron : ça devait être la dernière.
Vala : Maintenant que j’y pense, les énigmes, ça n’a jamais été mon fort. A mais les jeux comme trouver l’intrus parmi les symboles alors là je suis imbattable ! Et je suis aussi super bonne en puzzle.
Cameron : C’est moi ou il commence à faire chaud là dedans ?
Vala : Oui, maintenant que vous le dites…
L’équipe se retrouve face à un mur de feu.
Vala : C’est vrai qu’il fait chaud

Tous fouillent la pièce.
Cameron : Vous avez du nouveau ?
Daniel : Non. Et vous ?
Cameron : Rien, à part une bonne suée. On fait une pause ?
Daniel : D’accord.
Cameron : Aucun mécanisme caché ni passage secret, je sais pas comment on va faire pour traverser.
Adria : Vous ne voulez toujours pas faire demi-tour ?
Sam : C’est impossible, les parois se sont toutes refermées derrière nous.
Vala : Oh !
Adria : Donc, j’avais raison. Nous nous sommes jetés dans un piège.
Daniel : Non. On a pris toutes les bonnes décisions jusqu’à présent, je suis sûr que le Sangral se trouve de l’autre côté de ce mur de feu. Il faut seulement trouver le moyen de le traverser.
Baal : Pourquoi vous ne l’éteignez pas ? En tant qu’Orici, vous êtes sensée avoir de grands pouvoirs, non ? Qu’est ce que vous attendez pour vous en servir ?
Adria : Mes pouvoirs ne fonctionnent pas de cette façon.
Baal : Ha ha ha ! Et moi qui croyais que vos dieux avaient de vrais pouvoirs. C’est décevant.
Sam : Et vous vous y connaissez en faux dieux n’est ce pas ?
Baal : Je ne vous ai pas sonnée.
Adria : Voulez-vous une petite démonstration ?
Rien ne se passe.
Adria : J’ai autre chose à faire que de prendre votre misérable vie.
Baal : Quoi donc par exemple ? Vous plaindre ne regardant les autres travailler ?
Sam : Oh c’est pas vrai. Allez faire ça ailleurs !
Daniel : il n’y en a plus qu’une.
Sam : Daniel ?
Daniel : Le parchemin disait que cinq vertus nous guideraient dans la quête du Sangral : la prudence, la bonté d’âme, la générosité, la sagesse et la foi. On a fait preuve de prudence lorsqu’on a traversé le labyrinthe temporel, de générosité pour sortir du champ de force, le fait d’aider l’enfant perdu a démontré notre bonté, et les énigmes ont prouvé notre sagesse. La seule vertu qui reste, c’est la foi.
Daniel s’apprête à traverser le mur de feu.
Sam : Daniel !
Cameron : Jackson !
Il traverse, le feu s’éteint.
Vala : Après vous beau brun.

L’équipe arrive dans une partie de la grotte face à un ravin avec seul un chemin de pierre pour traverser le fossé. De l'autre côté se toruve le Sangreal.
Baal : Ca y est, on l’a trouvé. Le Graal est à nous.
Cameron : Attendez ! (il jette une pierre dans le vide). Ca a l’air plutôt profond !
Daniel : J’y vais !
Adria : Oui, moi aussi.
Baal : C’est ça, et moi je vais rester là et vous soutenir moralement.
Cameron : Si on y allait tous ?
Adria : Non. J’y vais avec Daniel, vous vous ne bougez pas d’ici.
Daniel : Je suis d’accord.

Daniel et Adria approchent de la pierre.
Adria : Allez-y !
Daniel : A vous l’honneur.
Adria : Non je vous l’ai dit. Morgane a placé des dispositifs pour empêcher qu’une personne comme moi s’empare de l’appareil.
Daniel : C’est pour ça que vous êtes venue plutôt que d’utiliser vos pouvoirs.
Adria : Où voulez vous en venir ?
Daniel : Je vous ai vue utiliser des pouvoirs télé kinésiques impressionnants. Vous auriez du pouvoir faire voler le Sangreal jusqu’à vous mais vous ne l’avez pas fait. Et c’est pour la même raison que vous n’avez pas utilisé vos pouvoirs pour soulever la herse, ou pour tuer Baal alors qu’il vous avait provoquée. Elle les bloque.
Adria : Qu’est ce que vous racontez ?
Daniel : Mais oui, bien sûr. Morgane a sûrement placé une sorte de brouilleur dans cette grotte qui neutralise les pouvoirs que vous tenez d’habitude des Oris.
Adria : Vous ne m’avez pas vue repousser les balles de vos armes ?
Daniel : Si ! Avec un simple champ de force, c’est tout. Les seuls pouvoirs que vous pouvez utiliser viennent de votre pendentif. Et à mon avis, ils ne servent qu’à vous défendre.
Adria : Tenez-vous vraiment à ce que je vous prouve le contraire docteur Jackson ?
Daniel : Oui. Et vous savez quoi ? Finalement, je n’ai plus envie de vous aider. Si vous voulez le Sangreal, prenez-le.
Cameron : Qu’est ce que vous fabriquez ?
Daniel : je le savais.
Daniel tente de saisir le Sangreal, sans succès.
Daniel : Je n’ai peut être pas le cœur aussi pur que vous le pensiez.
Tout menace à nouveau de s’écrouler.
Cameron : Jackson dépêchez-vous ! C’était quoi ça ?
Vala : Les dragons, ça n’existe pas, on est d’accord ?
Cameron : Ouais
Vala : Hum… Celui-là il m’a quand même l’air bien réel…

STARGATE SG-1
10X10 - THE QUEST (1)


SCENE: Jackson’s Lab, Jackson studies an ancient text as Mitchell and Teal’c enter the room.

MITCHELL: Hey, Jackson, what are you doing?

JACKSON: Oh…just trying to figure out the location of Merlin's weapon so we can find it in time to defeat the Ori, hopefully save our galaxy. You?

MITCHELL: We're going for szechuan. You want to come?

JACKSON: No, I'll pass.

TEAL’C: *Mitchell shrugs, heading for the door but Teal’c stops him* How is your search coming, DanielJackson?

JACKSON: Slowly, but I…I think I’m onto something. Here *waves them over* take a look at this. *Mitchell looks up, drops his head and walks over as Jackson taps away at his computer* These are the locations of the planets *on screen three planets are circled* that Arthur and his knights set off to in their quest for the Sangraal, Castiana, Sahal, Vagon Brei. Now…We searched all three and came up empty, so I thought it was a dead end, until I noticed this. *more tapping and lines appear between each planet* Their coordinates form an equilateral triangle. Now, add their departure point, the Camelot planet, and you get *taps again*…a tetrahedron. A perfect pyramid.

MITCHELL: Well, that's a hell of a coincidence.

JACKSON: Exactly… and it means something. I’m just not sure what.

 

SCENE: Vala wakes suddenly a face mask adorning her face, sitting upright, she quickly rushes out of bed.

 

SCENE: Vala skids into Jackson’s Lab, wearing a robe with the face mask.

VALA: I have the answer. I've figured it out. Whoo *pulls the face mask up to her forehead*…those three planets are part of a puzzle…

JACKSON: This much I already know.

VALA: The pyramid… is a visual representation of "three into one." Three addresses into one. *Jackson looks up listening* That's what that Morgan was trying to tell you, that the Sangraal is located on a planet the address of which is made up of symbols from each of those three worlds, Castiana, Sahal, Vagon Brei. *he looks at her, mouth open* It just came to me in a dream.

 

SCENE: Jackson and Vala sit on either side of Carter in her lab in front of her computer.

CARTER: Okay, this program will cross-reference the addresses in the database with those of Castiana, Sahal, and Vagon Brei, searching out planetary designations made up of symbols from all three addresses. *Program starts searching* Given the number of symbols and the amount of addresses in the database, we could be looking at dozens, maybe hundreds of permutations. *Vala sighs dropping her head on Carter’s shoulder, Carter glances at her, suddenly the program bleeps, with only one result found* Or...maybe just the one…*they all stare*

 

SCENE: Offworld, SG-1 walk through a medieval-style village, the villagers looking at them strangely {as usual} moving out of their way.

JACKSON: …Culture and level of technology looks similar to what we found on the Camelot planet.

MITCHELL: Yeah, I’m going to assume that's a good thing. I think some of these folks have figured Out we're not from around here. Uh, excuse me? I was wondering if we could get some help. A little information?

JACKSON: We've come in search of the Sangraal.

MITCHELL: It's a red thing, about yay big.

MAXWELL: We know what the Sangraal looks like. It's been many generations since anyone has come in search of it, and now you're the second group of adventurers in less than a week to take up the quest.

VALA: The second group?

MAXWELL: *Walks over* A number of Jaffa passed through here three days ago.

CARTER: Were they accompanied by anyone?

MAXWELL: Yes. They were led by a man who clearly commanded their fear and respect.

TEAL’C: Ba’al has been here.

JACKSON: And he's got a three-day head start on us.

MAXWELL: If you truly seek the Sangraal, you must consult with the parchment of virtues in the village library. *he points* It will prepare you for the journey to come.

MITCHELL: Over there. Thank you. *they start to head off*

MAXWELL: But I should warn you…no one has ever returned from the quest alive. If you value your lives, you would do well to reconsider.

MITCHELL: We appreciate that… *Vala and Jackson nod at each other walking off* but that is quitter talk.

 

SCENE: The team enter a room, lined with books and papers.

MITCHELL: Hello?!

VALA: Right, parchment of virtues…do we look under p for parchment or v for virtues?

JACKSON: I say look for any and all materials related to the Sangraal.

OSRIC: Or you could simply ask me. *enters, struggling down the steps* I am Osric, keeper of the village archives.

CARTER: Hi. We're looking for something called the parchment of virtues.

OSRIC: Ah, another band of stalwart heroes come to tempt fate in the hopes of claiming the *waves* legendary prize.

TEAL’C: What do you know of the Sangraal?

OSRIC: Only what I have heard from legend. *climbs a step ladder, pulling down a black box* That it is located in a cave beyond the outlying forest, but that the journey there is fraught with peril. Ages ago, Morgan le Fay enchanted the area with a terrible curse. *Motions for Carter to take the box, which she does* Since then, it has claimed countless lives.

JACKSON: Well, we don't put much stock in curses.

OSRIC: Yeah…well, neither did Phaedra, the cobbler's wife. Several weeks ago, *opens the box* she set off in search of her son who had strayed too far from the Village. Neither have been seen nor heard from since. *pulls out a paper…* This parchment was purportedly left behind by Morgan herself as a guide for knights of noble spirit, since it is said that only the most virtuous will succeed in claiming the Sangraal.

JACKSON: *leans forward reading* "Only those of virtue true may win the prize Concealed. Beyond the reach of the flawed and tainted, the Sangraal shall instead belong to he who speaks the guardian's name." The guardian's name?

OSRIC: They say that the Sangraal is protected by the most powerful of magical beasts… a dragon.

JACKSON: dragon?

OSRIC: You doubt the legend?

CARTER: Well, I’m sure the Sangraal is protected by something very powerful, but I…I don't think it's an actual dragon.

OSRIC: *Chucklers* Believe what you will. With luck, you may have the opportunity to prove the truth for yourselves.

JACKSON: "Prudence, wisdom, charity, kindness, and faith. Let these be your guide on this perilous quest.”

VALA: Well… I’m sorry, but I think we're going to need a little bit more than that to go on.

OSRIC: All Morgan left behind was this parchment…and *puts it away*…the map.

CARTER: Uh...th-there's a map?

OSRIC: Yes.

TEAL’C: May we see it?

OSRIC: No.

CARTER: Why not?

OSRIC: I showed it to the last group of adventurers who came in search of the Sangraal and they rewarded my trust by trying to take it.

MITCHELL: Yeah, we, uh…know the guy that runs that operation. We're not like him.

OSRIC: Well, uh…I’m sorry. It's not for public view.

VALA: Hey…we wouldn't dream of trying to steal it. *Osric just grumbles, leaving the room*

 

SCENE: SG-1 sit in the local bar, Eating the nuts and Vegetables laid out.

VALA: We have to steal it.

CARTER: We are not stealing the map.

VALA: Nightfall, sneak in under cover of darkness.

JACKSON: Maybe I can just talk to Osric, convince him that our cause is virtuous.

VALA: Ooh, that's brilliant, and while you're distracting him, the rest of us can steal it.

CARTER: For the last time, we are not stea-*The Barkeeper walks over with drinks for them*—

BARKEEPER: are you certain I cannot tempt you with a final meal?

MITCHELL: What is it with this town and the "no can do" attitude? Every time we turn around, someone's trying to write us off or scare us away.

BARKEEPER: I apologize. I should have said, "a final meal before you set off on your journey."

MITCHELL: Well, that's better.

BARKEEPER: Although, it need be said, in the many thousands of years that adventurers have been Seeking the Sangraal, not one has succeeded.

MAXWELL: *Outside there is a lot of shouting and grumbling, Mitchell and Teal’c move to the window, to see Ori soldiers shoving the villagers around, Maxwell steps forward* What is this? what do you want here? *one of the soldiers, beat him to his knees, another man rushes to the Ori with a knife only to be shot*

ORISOLDIER: We are soldiers of the Ori…and we have taken this village as part of their holy crusade to rid this galaxy of evil. Cooperate… and you won't be harmed. *to one of his men* Go through the buildings. Bring everyone out.

BARKEEPER: *Back inside* Who are these men?

MITCHELL: Well, that is a…long story. Look, I know you have no reason to trust us any more than you do those guys… BARKEEPER: I have not seen you shoot anyone.

MITCHELL: That's an excellent point. We’re gonna need your help.

 

SCENE: The Ori Soldiers pile the books and sheets from the library into the centre of the village, Jackson watches dressed in a large cloak, Carter and Mitchell in similar dress walk over to him.

CARTER: They've got a dozen men guarding the gate, another 50 or so in and around the village.

MITCHELL: Is that what I think it is?

JACKSON: The contents of the library.

PRIOR: *standing from a balcony* You have spent your time ignorant to the truth, stumbling aimlessly through the darkness cast upon your world by the trappings of the past, but now, the path to fulfillment stands revealed, and the time has come to embrace a new faith. *the books are set on fire* Let the light of Origin show you the way.

 

SCENE: SG-1 walk back into the bar with the Barkeeper.

BARKEEPER: You've encountered them before.

TEAL’C: Many times and on many different worlds.

BARKEEPER: And how did the inhabitants of those other worlds resist them?

MITCHELL: They didn't. They either surrendered, or they were slaughtered.

BARKEEPER: What are you saying, there's nothing we can do? We are doomed?

CARTER: No, no, not necessarily. We…we believe they can be defeated. That's why we're here.

JACKSON: We think that's why they're here as well, to destroy the one thing capable of stopping them.

BARKEEPER: The Sangraal.

OSRIC: *There is a thudding at the door, the barkeep walks over, opening it slightly* Please, I know they're here. Please…*The bar keep glances at Jackson who nods to let Osric in* I must speak with you The soldiers are looking for me.

CARTER: Why?

OSRIC: Because they believe I can lead them to the Sangraal.

MITCHELL: Can you?

OSRIC: Well, of course!

JACKSON: What--you saved the map?

OSRIC: No, they unwittingly burned it with the rest of the village archives, but… a copy still exists.

JACKSON: Where?

OSRIC: Here. *Points to his head* I will lead you to Merlin's treasure. *There’s a smashing sound and SG-1 quickly hides the old man, as they enter*

ORISOLDIER: We want the old man. He has information we seek.

MITCHELL: *kicks the door shut, the team all pulling out their P-90* Not today, fellows. *The soldiers all turn* Wow...this is awkward.

ORISOLDIER: Our army has taken this village. If you resist, there will be no escape. Now…stand aside. *The Barkeeper picks up a crossbow, shooting the soldier in the back, SG-1 take their cue and shoot the others*

MITCHELL: Oh, I think somebody must have heard that.

BARKEEPER: This way. *opens a secret passage* Come quickly.

MITCHELL: You should come with us.

BARKEEPER: My place is here. I'll be fine. I'll blame everything on you.

MITCHELL: Good Plan. *she shuts the door, pushing a chair against it*

SCENE: Osric leads SG-1 through the tree line, to a clearing.

OSRIC: Ah, this way.

 

SCENE: They come to a dirt road, where a bird rests suspended mid-flight in the air, and several villagers are frozen in position.

MITCHELL: What the hell? *The team stare, Carter pulls out a hand held device taking readings* What's the matter with them?

CARTER: I don't know. I’m picking up varying anomalous readings. *she walks along, scanning* Stronger Here…weaker here…and then rising again. Well, this is weird. They're temporal fluctuations.

MITCHELL: Meaning?

CARTER: Meaning these people are trapped in a time distortion field

VALA: Are you sure? If it's a time distortion field, why are the leaves moving in the trees?

CARTER: It could be an illusion designed to reproduce the standing weather pattern. These readings indicate the time within the field is extremely decelerated. I mean, these people may look like they're standing perfectly still, but, in fact, they're moving, imperceptibly slowly.

TEAL’C: Are they aware of what is happening to them?

CARTER: Doubtful. Several years may pass on our side of the field in the one or two seconds it takes them to take even one step

MITCHELL: Why don't we just go around it?

CARTER: Well, the outer edge of the field extends as far as I tell in either direction, and it has a slight curve to it. I mean, for all I know it would form a complete circle. We could walk for miles and never find a way through.

MITCHELL: Sam, if you've got another idea, I'd love to hear it.

CARTER: Well, I’m definitely picking up varied readings. It's almost as if…*she slows, scans* I think I may have found a way in. There's a circuitous path of real time winding through the temporal field.

MITCHELL: It’s a maze…

CARTER: yeah…

MITCHELL: *louder* It’s a maze

CARTER: These readings are unmistakable. I can use them to guide us through. Follow my lead. If you stray off the path, you could wind up trapped in the distortion field.

Vala jumps behind Mitchell as the team and Osric follow Carter exactly, moving forward, a few paces Carter signals them to stops, Vala hitting Mitchell’s back, then turning right…Vala decides to take a hold of Mitchell's Pack, Carter slows, hesitates to her left, but then goes right. Suddenly her screen dies…

CARTER: Uh-oh.

VALA: What do you mean, "uh-oh?"

MITCHELL: "Uh-oh, you left your stove on," right?

CARTER: Temporal distortions are affecting these readings…We’re blind.

MITCHELL: Okay, here's a stupid question--you did check the batteries in that thing before you left Stargate command, right?

CARTER: It's not the batteries.

VALA: We could just retrace our steps and try our luck with the Ori soldiers.

CARTER: Do you know the way back?

VALA: *glances back, shrugs…* That way.

CARTER: *small smile* We have to be exact. Any deviation from the path of real time, and we could wind up frozen like the rest of these people.

TEAL’C: If Morgan le Fay left clues as to the whereabouts of the Sangraal, then it is safe to assume that she believed that someone would eventually reach it. It also stands to reason that our task, though challenging, is far from impossible.

JACKSON: Teal’c's right. She set this trap to weed out those she deemed unworthy. There is a way out. We just have to… be resourceful and carefully think it through.

VALA: Well, Arthur and his knights wouldn't have had access to this advanced technology to guide them through, so, presumably, the answer could be deceptively simple.

CARTER: *leans down picking up a rock, she throes it forward, it stops a few feet away in mid air* Follow me. *she walks up to the rock, picks up another, throws it to the left…it stops almost straight away* Dead end. *she throws another right and it carries on* You're right. Deceptively simple. *Carter continues with the method until the point where the rock passes clear through a force field.* All right, we're through. We'd better pick up the pace if we want to cut into Ba’al's lead.

 

SCENE: SG-1 moves through the forest line, as Osric and Jackson engage in conversation.

OSRIC: You say that these Ori are possessed of god-like abilities, and yet they are not gods?

JACKSON: No, they're very powerful beings who would have their followers believe as much because faith is the source of their power.

OSRIC: Faith is something that cannot be won through intimidation and fear. If their followers have faith, then they must truly believe.

JACKSON: No, they only believe because they've been misled. You see…uh to many less-developed civilizations, certain advanced technologies would strike them as supernatural in nature. …Merlin wasn't a wizard, and Morgan le Fay was not a sorceress.

OSRIC: *waves* Ridiculous.

JACKSON: They simply used their advanced abilities to fashion seemingly magical creations, like the Sangraal… or that time dilation field we encountered.

OSRIC: So you would have me believe that you are possessed of a complete understanding of these amazing feats?

JACKSON: No, but just because I don't know how the trick is done doesn't make it magic.

OSRIC: And I would argue that your inability to comprehend such feats does, in fact, prove their supernatural nature.

MITCHELL: Their army just ran roughshod over your village, forced you into hiding… now you're defending them?

OSRIC: Hardly. I condemn the actions of their soldiers but am in no position to judge the Ori or their message. Not yet. *Teal’c moves forward listening intently, mumbling can be heard* Truth is elusive to those who refuse to see with both eyes.

JACKSON: *frowns, looks at him* What?

BA’AL: *off screen* abandoned me…*the team move towards a clearing where Ba’al sits in the centre leaning against a chest* I don't believe they abandoned me…they're going to pay. All of them are going to pay *he hears them stands quickly, shouting*…wait! *but the team moves forward, weapons raised, around them a circle appears briefly as a shield activates, Ba’al sighs* Well, make yourselves comfortable. We're gonna be here a while. *Mitchell walks over to the barrier, hitting it…* It won't do you any good. Believe me, I've tried. It's a one-way door.

CARTER: How long have you been trapped in here?

BA’AL: Three agonizingly tedious days. Which reminds me, I don't suppose you have any food?

VALA: *points at the chest* What's that?

BA’AL: That's bait. When I approached to investigate, I unwittingly triggered the trap…

CARTER: You've had the ancient database for months. Why did it take you so long to get here?

BA’AL: I can't think clearly on an empty stomach. *Carter pulls out a protein bar…she waves it, throws it towards him it goes clear past to Mitchell* I only possessed two of the three addresses needed to complete the puzzle. As a result, I had significantly more possibilities to investigate. *Mitchell opens the wrapper* By a process of elimination, I was left with one prospect, and when I went in search of the planet, it wasn't there.

CARTER: What do you mean it wasn't there?

BA’AL: It wasn't where it was supposed to be. I calculated its position, I sent my ships to its approximate location, but they couldn't find it. *Vala glances at Jackson, he shrugs, she opens the chest, finding it empty* In the end, my only recourse was to access it via the Stargate and secure the device with a handful of my Jaffa, and when I became trapped in here, they set off in search of a means of freeing me. They have yet to return.

MITCHELL: Something must have come up. *passes him the bar*

TEAL’C: Obviously, Morgan must have rendered this planet inaccessible to ships to ensure that enemies such as the Ori could *Vala and Jackson check the chest over, trying to find a compartment or something* not destroy the Sangraal from orbit.

BA’AL: You're wasting your time. I've had three days to search for a way out of here. There's nothing inside.

JACKSON: Well, that's the point, isn't it? The parchment of virtues told us that we'd have to rely on five things in order to reach the Sangraal--prudence, wisdom, charity, kindness, and faith

VALA: You’re saying The parchment was intended to be interpreted literally?

JACKSON: Why not? We were able to make our way through the time dilation field by patiently and carefully negotiating the maze. In other words, we demonstrated prudence, as opposed to recklessness, which would have stranded us. So ask yourselves…"what does this trap exploit?"

BA’AL: Curiosity.

JACKSON: Greed. A person approaches a chest expecting to find treasure inside, but Instead finds nothing, and gets trapped for his trouble.

VALA: So in order to reverse the trap, you have to reverse the impetus.

JACKSON: Right. The opposite of greed is charity, one of the virtues mentioned in the parchment.

TEAL’C: Instead of taking something, something must be sacrificed.

BA’AL: *Jackson pulls out a pen throwing it in the chest, Vala closes it, Mitchell hits the barrier only to find themselves still trapped, Ba’al chuckles* Well, that was an interesting theory.

JACKSON: Well, we're all trapped, so we all have to contribute something.

VALA: *Mitchell throws in his hat, Carter and Teal’c throw in similar items, Osric walks over pulling the ring off his finger and dropping it in the box, Jackson frowns, but makes no comment. Vala struggles through her bag pulling out a hairdryer…* No--*Jackson grabs it from her, putting it in the box* Wait!

BA’AL: *They all look to Ba’al, Jackson clearing his throat* I have nothing to donate. *Teal’c grabs Ba’al, while Mitchell walks over patting him down, he finds a knife* That particular item holds great sentimental value. *Jackson closes the box and the shield comes down* Well done. Another day in there, I would have gone mad.

MITCHELL: Guess that makes it time to say goodbye *trains weapon on him*

BA’AL: It would be foolish of you to kill me.

TEAL’C: How so?

BA’AL: Amongst the information I obtained regarding the Sangraal is the name of the protector.

VALA: Protector?

BA’AL: The dragon.

OSRIC: You see? I told you there was a dragon.

CARTER: I’m sure there's something guarding the device. Maybe it's a hologram.

MITCHELL: Holograms can be dangerous, you know.

JACKSON: could be a ship. Flies, breathes fire, has armored skin. It's a… mistake a medieval storyteller could easily make.

BA’AL: And if it's based on technology, the name is no doubt a password, or a command code. Either way, if you want it, you'll have to take me with you.

MITCHELL: *turns, Quietly* You know, I hate to say this, but…he could prove useful. *they head off* Come on


SCENE: The Team moves forward, Ba’al walking alongside Jackson BA’AL: Yet again we find ourselves the unlikeliest of allies joined together in common purpose.

JACKSON: You know, the word "allies" implies some sort of partnership, and that just isn't the case here. You see, we are going After the Sangraal, while you are tagging along for the ride.

OSRIC: *Panting* According to the map, the Sangraal is hidden in a cave beneath a lone mountain. *points to the Mountain ahead of them*

MITCHELL: Right. We're getting warm

SCENE: They comes towards the entrance, Osric points standing before the mouth of the cave.

OSRIC: This is it. The cave entrance. The Sangraal is located within. *Ba’al walks up next to him, looking in*

MITCHELL: It's too bad you won't be coming with us. *holds up P-90*

BA’AL: I thought I made it clear. You need me.

MITCHELL: I wasn't talking to you.

BA’AL: Ah, well *Glances at Osric*…allow me to get out of your line of fire. *walks away*

OSRIC: *raises his hands* Have you lost your senses?

JACKSON: “Truth eludes he who does not seek it with both eyes wide.” It's a quote From the book of Origin. You paraphrased it earlier today. Now, I might not have noticed, but I spent the past year studying the good book, so…

OSRIC: surely you're not basing your suspicions on this mere coincidence?

JACKSON: And when it came time to give up a possession to free ourselves from the force field trap, I noticed the designs on your ring--not Celtic, as one might expect, given the cultural background of this planet, but distinctly Ori.

OSRIC: The ring was a gift from a traveling merchant. You're making a mistake.

MITCHELL: You're the one that screwed up. Now drop the act.

OSRIC: *after a moment* It would have been so much easier if you had remained oblivious. But now things will be much more difficult.

ADRIA: *Transforms from Osric to Adria, they all raise their P-90’s* Especially for you.

MITCHELL: So the troops in the village, the shoot-out in the tavern, that was all a set-up.

ADRIA: More than you know. I grew impatient waiting for you to discover the location of the weapon, so I gave you a little help.

VALA: *nods* The dream I had, "three into one." That was you?

ADRIA: Yes.

CARTER: So you planted the solution in Vala knowing it would lead us right to you.

ADRIA: Apparently, Morgan put safeguards in place to ensure the weapon could only be secured by…what was the term again? "Those possessing truth of spirit." I can't think of anyone more appropriate than a former ascended. With your help, I'll secure the device.

MITCHELL: Hate to disappoint.

ADRIA: *They all fire at her, only for the bullets to hit a force shield surrounding her* You've seen a demonstration of my powers. You know what I’m capable of. So I’m offering you a choice…either we work together to reach the device, or I'll start killing off members of your team. *looks at Carter* Starting with her.

JACKSON: All right! … We'll work together. For now

 

SCENE: The Team moves through the Cave, Adria walking alongside Vala and Jackson.

ADRIA: We thwarted all efforts against us, crippled your fleet, met with little, if any resistance, on the worlds that we redeemed. Opposition to the Ori is clearly hopeless, but you continue to struggle against the inevitable…

JACKSON: Yeah, well, what can I tell you? We're optimists

ADRIA: Your only hope lies with Merlin's weapon. Once I take that away from you, your defeat will be complete.

VALA: ha ha ha Now look who's the optimist.

ADRIA: You disappoint me, mother. I would have expected you to see reason by now, but it doesn't matter. Eventually, you'll have no choice but to accept the truth, and when you do, I'll accompany you on your path to enlightenment. *Adria walks ahead of Vala, Vala waves her P-90 at her back*

MITCHELL: *to Carter* You know the second we find that thing, she's going to kill us.

CARTER: Not if we kill her first

MITCHELL: That could be a bit of a problem

CARTER: I don't know, we're pretty resourceful…I’m sure we’ll think of something

MITCHELL: Yeah? Just don't do it too soon. She may not be true of spirit, and all that jazz, but she has done her homework. I hate to say it, but-

CARTER: she could prove useful

MITCHELL: For the moment.

JACKSON: *They come to a fork, carved on a cave wall is some ancient text* "Choose the way that is just and true."

VALA: Ooh! It's a riddle I’m good at these. Um…"the way that is just and true." Just and true…*points right* it's telling us to go that way. The way that is just and true, that is, *starts heading that way* the "right" way. *Jackson grabs her quickly pulling her back* Wha--ow…

JACKSON: the writing's in ancient.

VALA: So?

JACKSON: So in ancient, the word meaning "just and true" is very different from the word meaning "right," as in, "opposite of left." *They hear a child crying down the left corridor*

CARTER: Did you hear that?

TEAL’C: It sounds like a child. This way. *The team head off*

VALA: A child in here? It's obviously a trap.

JACKSON: Or quite possibly a test.

BA’AL: A test of what… *To Vala* our stupidity?

MITCHELL: *the child runs off, they follow* Hey, kid…Kid, wait up. *he continues to cry* Hey, slow down, little guy.

ADRIA: We're walking right into a trap.

JACKSON: No, we're not. the parchment provided us with clues to reaching the Sangraal. It mentioned kindness as one of the virtues that would guide us. So if we show kindness by helping this child, it should bring us one step closer to the device

ADRIA: The parchment also mentioned wisdom, which we would be demonstrating by avoiding this trap. *The sound of a metal gate closing and then a thud can be heard*

MITCHELL: *stops by the gate, the kid trapped behind, crying* Hang on, kid. We'll get you out of there *SG-1 try to pull the gate upwards, but it won’t budge* A little help here

BA’AL: He's tiny. Have him squeeze through the bars.

TEAL’C: *turns* Assist us, or I will squeeze you through these bars. *Ba’al walks over, helping*

JACKSON: Want to use your powers to lift it?

ADRIA: We're wasting our time. Let's go back. *Vala gives her a look, Adrian sighs, walks over and pulls the gate up with one hand, the boy grins and Vanishes, an entrance appears further down*

MITCHELL: Well, how's about that…We did pick the right way. *They walk along coming to a wall* It's a dead end.

ADRIA: We have to go back.

CARTER: No, it doesn't make any sense that we would have progressed this far only to come up empty. *finds more text on the wall* Daniel…

JACKSON: it's another riddle.

VALA: Ooh! Goody…*runs over knocking into Mitchell*

JACKSON: "I’m struck, and cut, shaped, and cooled, then bound by rings to release what's stored."

MITCHELL: *Cave starts to rumble, rocks falling over head* You might want to pick things up a little bit here VALA: All right, well, we have to think it through. What's struck, and cut, and shaped, and cooled, and then bound by rings? Bound by rings…!

MITCHELL: key! The answer's key

JACKSON: Uh...clavia! *The wall disappears and the team run down the corridor as the Cave continues to rumble, they come to another wall with another riddle*"I shake the earth with booming thunder, fell forest whole and homes complete. I influence ships, topple kings, sweep down swift, yet remain unseen."

VALA: Oh, wait, I've got this. Uh, suggesting a strong yet invisible force-uh

TEAL’C: wind.

JACKSON: Ventio! *Once again running down the corridor to another wall*

MITCHELL: Oh, for crying out loud!

JACKSON: "Battle-scarred in times of strife, resistant to...resistant to...”

VALA: To what?

JACKSON: I don't know. I-I can't translate this section of the text.

VALA: Nevertheless, "battle-scarred" would suggest—

ADRIA: contegia! *the wall disappears and the rumbling stops*

MITCHELL: Looks like that's done it.

VALA: You know, Come to think of it, riddles never really were my strong point. *They starts to head down the next corridor* Visual puzzles, like "which of these symbols does not belong With the others" or "reconfigure the tiles to make the hidden picture..."

MITCHELL: is it just me, or is it getting hot in here?

VALA: *They turn the corner* Well, now that you mention it *They all stop and stare at the wall of fire*... it is a tad toasty.

 

SCENE: Mitchell and Jackson feel around the wall by the fire for a trigger, or another door.

MITCHELL: Hey, you got anything?

JACKSON: No. You?

MITCHELL: No, but I’m getting a good tan. Let's take a break.

JACKSON: Okay. *they head down to where it’s a little cooler, where Ba’al and Adria wait*

MITCHELL: There's no hidden triggers or secret passages. If there's a way through, we didn't find it.

ADRIA: Then I suppose we should head back.

CARTER: *Coming from the direction they came from with Vala* Not an option. The passageways have re-sealed behind us.

ADRIA: *sighs* Then I was right. We walked into a trap.

JACKSON: No. We made all the right choices to lead us to this point. I know the Sangraal lies beyond that wall of fire. We just have to find a way through.

BA’AL: *to Adria* Why don't you do something? You're the Orici. You're supposedly possessed of significant powers. So snuff out the flame and get us on our way.

ADRIA: My abilities don't work that way.

BA’AL: *chuckles* Of course. How does the saying go? All flash, no photo.

CARTER: actually, it's "all flash, no substance."

BA’AL: I prefer my version.

ADRIA: Would you care for a demonstration? *he shifts, challenging her, she stares, after a moment, turns away* Taking your life would be a waste of my time.

BA’AL: Which I suppose would be put to better use complaining.

CARTER: *Sighs, closing her eyes in exasperation* Oh, jeez, why don't you two just get a room. *heads over to the others*

JACKSON: It's the only one left. *walks up to the fire*

CARTER: Daniel?

JACKSON: The parchment told us that five virtues would guide us in our quest for the Sangraal. Prudence, kindness, charity, wisdom, and faith. Now, we displayed prudence in finding a way out of the temporal maze, charity, in escaping the force field trap, kindness, by helping the child and finding the hidden passageway, and wisdom, in solving the riddles. The only virtue left is faith. *Jackson walks forward, stepping through the fire*

CARTER: Daniel!

MITCHELL: Jackson!

VALA: *The wall of fire disappears, the other follow Jackson, Teal’c glances at Vala* Well, after you, muscles.

SCENE: They find themselves in a large room, with a narrow pathway to the centre.

BA’AL: There it is. We've found it. Ours for the taking

MITCHELL: Hang on. *picks up a rock dropping it over the edge, no sound of it hitting the bottom* Yeah, that's pretty deep.

JACKSON: I'll go

ADRIA: We'll both go

BA’AL: I think I’ll stay here and support you from a distance

MITCHELL: We should all go.

ADRIA: *steps forward* No, only Daniel and I will go. The rest of you will stay.

JACKSON: It's all right. *Adria and Jackson walk across the path slowly, they reach the centre where a pedestal stands, on it rests the Sangraal*

ADRIA: Take it.

JACKSON: After you.

ADRIA: I told you. Morgan put safeguards in place to ensure that someone such as myself couldn't claim the device.

JACKSON: *looks up* Is that why you didn't just use your powers from back there?

ADRIA: What are you talking about?

JACKSON: Well, you have telekinetic abilities. I've seen you use them. You should have just snatched the Sangraal off the dais without taking a step, but you didn’t. Probably for the same reason you didn't use your powers to lift the portcullis, or kill Ba’al the second he stepped out of line. You can’t.

ADRIA: Of course I can

JACKSON: No. My guess is Morgan did put safeguards in place, and that those safeguards are neutralizing your Ori-given powers.

ADRIA: You saw me withstand the bullets fired against me.

JACKSON: Yeah, thanks to your personal shield. the only powers you can manifest Originate from that pendant, and they're purely defensive in nature ADRIA: Do you really want to test me?

JACKSON: *after a moment* Yep. *steps back* You know what? I changed my mind about helping you. Knock yourself out.

MITCHELL: *shouts* What's the hold up?

JACKSON: Thought so. *he steps forward, goes to grab the Sangraal and his hand goes straight through* Well, I guess I’m not as true of spirit as you thought I was.

MITCHELL: *suddenly the place starts to rumble, rocks falling* Jackson, move it! *Adria and Jackson run back to the group, but not before the entrance closes trapping the team, Ba’al and Adria, Distant screeching roar can be heard* What the hell is that?

VALA: *Flapping sounds* We agreed there's no such thing as a dragon, right?

MITCHELL: Yeah.

VALA: Hmm. *Suddenly their eyes widen as they look upwards, weapons ready, *Heavy flapping sounds, as a Dragon appears overhead, screeching* Cause…that looks pretty real to me…*Last scene shows the dragon breathing out fire*

TO BE CONTINUED...

END OF EPISODE

 

Kikavu ?

Au total, 75 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Emmalyne 
29.10.2020 vers 22h

wolfgirl88 
12.04.2020 vers 10h

mounia 
03.03.2020 vers 10h

Maighread 
28.01.2019 vers 20h

daufresne 
23.01.2019 vers 20h

Aloha81 
29.07.2018 vers 16h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

L'HypnoCard Downton Abbey de la catégorie Places a été élue HypnoCard du mois de novembre 2020 !
HypnoCard du Mois | Nouvelle session !

Retrouvez désormais tous les EVs de la citadelle dans la rubrique HypnoFanfics!
HypnoFanfics | Parcourez la bibliothèque!

Notre quartier dédié à la série Elite vient d'ouvrir ses portes ! Bonne visite !
Nouveau quartier ! | Elite

On recherche un nouveau rédacteur de news pour la partie Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Gagnez l'HypnoCard de votre choix en choisissant une case de notre calendrier de l'Avent !
Les HypnoCards fêtent Noël | Misez !

Activité récente
Actualités
Alternative Awards 2020 - Bromance

Alternative Awards 2020 - Bromance
Cette année la Porte des Etoiles est en pleine forme. Grâce à elle le quartier Stargate SG-1 est mis...

Alternative Awards 2020 - Résultat et nomination

Alternative Awards 2020 - Résultat et nomination
Ca y est les premiers résultats des Alternative Awards sortent depuis quelques jours. Le 15 octobre...

Alternative Awards 2020 | Jack est nominé !

Alternative Awards 2020 | Jack est nominé !
Au tour de Jack O'Neill d'être nominé aux Alternatives Awards ! Notre cher Colonel a été selectionné...

Michael Shanks passera en France en 2021

Michael Shanks passera en France en 2021
Bonne nouvelle pour les fans de Stargate SG1! Michael Shanks alias Daniel Jackson, sera présent au...

Alternative Awards 2020 | Teal'c est nominé !

Alternative Awards 2020 | Teal'c est nominé !
Le personnage de Teal'c, interprété par Christopher Judge, a été nominé dans la catégorie 7 "Ils ne...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Vous devez quitter la Terre mais la Porte des étoiles est hors service. Votre dernière solution : un vaisseau. Vous en choisissez un fabriqué par qui?

Afficher plus d'informations

Total : 20 votes
Tous les sondages

HypnoRooms

sauveur, Aujourd'hui à 03:20

Nouvelle PDM et nouveau calendrier sur le quartier Dallas. N'hésitez pas à venir faire un tour

CastleBeck, Aujourd'hui à 04:17

Pour son 1er anniversaire, le quartier Anne vous propose un calendrier de l'Avent en guise d'animation. Merci

sanct08, Aujourd'hui à 10:21

Hello, nouveau calendrier sur The X-Files ! n'hésitez pas à venir nous dire comment vous le trouvez !

Luna25, Aujourd'hui à 10:32

Nouveaux pdm, duel et sondage sur Legends of tomorrow et Reign !

Luna25, Aujourd'hui à 10:33

Venez voir le nouveau calendrier de Legends of tomorrow spécial Noël !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site