168 fans | Vote

#114 : Hors d'atteinte

Le Major John Sheppard, le Lieutenant Aiden Ford, Teyla et le Docteur Rodney McKay volent tous les quatre en Puddle Jumper autour d’une planète qu’ils s’apprêtent à explorer. Seulement, peu de temps après qu'ils soient arrivés en orbite autour de celle-ci, des chasseurs Wraith les attaque. Le petit vaisseau est sérieusement touché, leurs armes ne sont pas assez efficaces contre leurs ennemis trop nombreux. Quand, tout à coup, une énorme vague d'énergie émerge de la surface de la planète, elle désintègre les chasseurs Wraith qui poursuivent le Puddle Jumper, passe à travers celui-ci et désintègre le vaisseau Wraith qui est en avance sur nos quatre Atlantes. Après sont passage, le Puddle Jumper n'a aucun dommage mis à part les tirs Wraith qu'il a subit auparavant tandis que tous les chasseurs Wraith ont été anéanti. Voyant cela, l'équipage du Puddle Jumper se met immédiatement en route pour se poser sur la planète car d'après McKay cette arme doit être alimenté par un Zero Point Module pour avoir une telle puissance, hors ils en ont besoin. Après avoir observés un peuple à priori pacifique avec une paire de jumelles, ils se rendent vers celui-ci pour faire connaissance et peut être découvrir l'arme qui leur a permis d'être toujours en vie. Un homme de religion du nom de Zarah les reçoit. Les Atlantes se dépêchent de lui demander d'où provient la puissance de cette arme, il leur dit que c'est leur déesse Athar. Zarah leur apprend également que jamais ce peuple n'a été soumis aux Wraith, et bien d'autres choses encore. Ensuite, il conduit le Major John Sheppard, le Lieutenant Aiden Ford, Teyla et le Docteur Rodney McKay vers la gardienne d'un temple nommée Chaya…

Popularité


4.33 - 3 votes

Titre VO
Sanctuary

Titre VF
Hors d'atteinte

Première diffusion
11.02.2005

Première diffusion en France
01.07.2005

Plus de détails

Scénariste(s) : Alan Brennert

Réalisateur(s) : James Head

Guests : Leonor Varela (Chaya Sar) et Craig Veroni (Dr Peter Grodin)

L’équipe d’Atlantis se trouve dans le Jumper, à proximité d’une planète, dans l’espace. Ils se font attaquer par des darts. Tout à coup, une immense boule d’énergie apparaît dans l’espace, détruit tous les darts, passe à travers le Jumper qui ne subit aucun dégât, puis disparaît. McKay pense que c’est une arme énergétique, mais il ne comprend pas pourquoi elle les a épargnés. Sheppard pense que l’arme pourrait être alimentée par un E2PZ, ils décident donc de se rendre sur la planète.

Arrivés à destination ils découvrent un peuple qui semble primitif. En arrivant au village, ils sont accueillis par Zarah, un prêtre. Après avoir fait les présentations, Zarah leur explique que c’est la première fois qu'il reçoit la visite de personnes provenant d’un autre village. Sheppard lui explique alors d’où ils viennent. Zarah parle alors d’Attar, leur divinité. Teyla lui explique qu'ils viennent de se faire attaquer par des Wraith à proximité de leur planète. Mais Zarah est surpris car il ne sait pas qui sont les Wraith. Zarah s’absente afin de prévenir les autres prêtres puis annonce à l’équipe qu'il les emmènera voir Chaya leur prêtresse. Teyla explique alors que les réfugiés pourraient venir vivre sur cette planète comme elle est protégée contre les Wraith.

Les prêtres partent avec l’équipe voir Chaya. Celle-ci les accueille et nomme les membres de l’équipe chacun leur tour comme si elle les connaissait. Sheppard lui parle des Wraith, puis Teyla lui demande si leur divinité Attar accepterait d’offrir un refuge à des personnes sur leur planète. McKay parle alors de l’arme énergétique mais Chaya lui répond qu'ils n’en possèdent aucune. McKay pense qu’elle ment. Sheppard explique ensuite à Chaya qu'il aimerait que leurs peuples s’entraident. Chaya part ensuite consulter Attar.

   

Lorsque Chaya revient, elle explique à l’équipe qu’Attar ne peut pas accepter qu’un autre peuple vienne s’installer sur la planète. Elle les comprend et compatit mais elle ne peut pas les aider. McKay commence alors à s’énerver et Sheppard lui demande de retourner au Jumper avec les autres. Sheppard dit alors à Chaya qu'il espère que Attar reviendra sur sa décision, puis il lui propose de les accompagner sur Atlantis, ce qu’elle accepte.

Sur Atlantis, Weir accompagne Chaya à l’infirmerie afin de passer des examens de routine. Une fois les examens terminés, Beckett lui apprend qu’elle est en excellente santé. Puis il lui demande si tout le monde est en bonne santé sur sa planète. Chaya lui répond que oui. Sheppard arrive alors pour faire visiter la cité à Chaya.

McKay explique à Weir que Chaya sait sûrement quelque chose. Il veut scanner la planète pour trouver la source de l’arme énergétique sans que les habitants s’en aperçoivent. Weir reçoit alors un message de Beckett qui lui apprend qu'il a les résultats des examens.

De leur côté, Sheppard et Chaya discutent. Sheppard essaie de la convaincre d’accepter des réfugiés sur sa planète. Il lui raconte ensuite d’où il vient.

Au laboratoire, Beckett explique à Weir que d’après ses analyses, Chaya est en parfaite santé, elle ne souffre d’aucune infection ou maladie que l’on trouverait chez les peuples peu avancés. Il pense qu’elle est en trop bonne santé, c’est contre-nature.

Sheppard fait le tour d’Atlantis avec Chaya. Ils arrivent à la salle de contrôle et Sheppard lui explique la fonction de chaque appareil. Chaya touche alors un appareil qui s’active tout seul. Le scientifique qui se trouve à côté de l’appareil ne comprend pas comment il s’est activé, il vient de le découvrir dans une nouvelle section de la cité. Il ne connaît pas sa fonction et n’avait pas réussi à le faire fonctionner jusqu’à présent. Le scientifique pense alors que Chaya possède le gène des Anciens. Sheppard l’emmène alors voir Weir.

   

Weir se trouve dans la salle de débriefing. Elle veut négocier un traité avec Chaya, elle souhaite que celle-ci accepte des réfugiés en échange de leur aide, notamment technologique. Mais Chaya refuse car son peuple possède tout ce dont il a besoin. Elle explique alors que le bien le plus précieux est le savoir spirituel. Elle demande ce que Weir peut lui apporter de ce côté. Cette dernière lui répond qu’elle mettra à sa disposition des ordinateurs afin qu’elle puisse étudier les différentes religions de la Terre.

McKay se trouve dans la salle de contrôle avec le scientifique qui travaille sur le nouvel appareil qui vient d’être découvert. Ce dernier explique à McKay que c’est un instrument de détection biométrique interne et externe. L’écran montre les empreintes biométriques de toutes les personnes présentes sur la cité. L’appareil possède un système d’alerte qui détecte toute personne étrangère. McKay pense que l’appareil s’est activé en détectant la présence de Chaya, elle est peut-être une menace.

De son côté, Sheppard discute avec Teyla. Il lui annonce qu'il va pique-niquer avec Chaya. Teyla est amusée par son comportement.

McKay part expliquer à Weir que Chaya doit s’en aller. Mais Weir pense qu'il dramatise et veut que Chaya reste pendant la négociation du traité.

Sheppard et Chaya pique-niquent. Elle lui explique que grâce aux ordinateurs, elle a beaucoup appris sur la Terre. Puis elle lui avoue qu’elle se sent seule et qu’elle apprécie sa compagnie. Sheppard lui annonce alors que c’est la première fois qu'il se retrouve dans une situation aussi romantique avec une personne d’une autre planète que la sienne. Puis il s’approche d’elle et l’embrasse.

   

Peu après, Sheppard croise McKay dans les couloirs de la cité. Ils commencent à se disputer sur Chaya. McKay lui dit qu'il n’a pas confiance en elle. Chaya a entendu la conversation et s’éloigne, déçue.

Dans la salle de contrôle, McKay montre à Weir les bio signatures des personnes de la cité sur l’écran du nouvel appareil. Il montre alors celle de Chaya qui est différente des autres. Mais Weir lui répond que cela ne veut rien dire. McKay lui demande alors la permission de la scanner pendant la réunion, elle ne s’en apercevra pas. D’abord réticente, Weir accepte.

Un peu plus tard, dans la salle de débriefing, Chaya parle de ce qu’elle a appris grâce aux ordinateurs, elle est choquée de savoir qu'il y avait des guerres sur Terre. A l’autre bout de la table, McKay effectue ses recherches avec son ordinateur. Chaya lui demande alors si son scanner a détecté quelque chose. McKay lui répond que non. Weir explique à Chaya qu’elle n’avait pas de mauvaises intentions. McKay dit alors que Chaya est une Ancienne. Sheppard commence à s’énerver contre McKay mais la jeune femme répond que c’est la vérité. Puis elle explique que ce qui l’a fait venir, c’est Sheppard.

Chaya sort alors de la pièce et Sheppard la suit. Tout à coup, elle a un malaise, elle voit un dart approcher de sa planète. Elle se transforme alors en pure énergie, active la porte puis part. Sheppard veut partir la rejoindre.

Sheppard traverse la porte seul avec un Jumper. Arrivé à proximité de la planète il aperçoit plusieurs darts et essaie d’en détruire. Chaya apparaît alors dans le vaisseau. Sheppard lui explique qu'il veut l’aider mais elle lui demande de partir. Puis elle disparaît. L’arme énergétique apparaît alors et détruit tous les darts.

Sheppard atterrit sur la planète et va voir Chaya. Celle-ci lui explique qu’avant, elle vivait sur cette planète. Lorsqu’elle a commencé l’ascension, elle avait pour obligation de se défaire de toute attache. Mais cela était trop dur pour elle. Lorsqu’elle a vu des vaisseaux approcher de sa planète, elle a réussi à détruire toute la flotte rien que par la force de la pensée. Les Anciens l’ont désapprouvée et l’ont condamnée à l’exil. Elle doit assurer éternellement la protection de cette planète. Les Anciens lui ont donné le droit de protéger son peuple mais aucun autre. Elle n’a pas le droit non plus de partir de sa planète.

Sheppard lui demande alors s’il pourra revenir lui rendre visite. Chaya lui propose de se mêler afin de tout savoir l’un de l’autre. Une énergie pure commence alors à les entourer...

Fin

                                                                             STARGATE ATLANTIS
                                                                               Saison 1 épisode 14
                                                                                    SCRIPT VF
                                                                           « HORS D’ATTEINTE »


PRECEDEMMENT DANS STARGATE ATLANTIS

SUR UNE TERRASSE D’ATLANTIS

DR WEIR : Que savons-nous des Wraiths ? Une des rares informations que nous ayons au sujet de cet ennemi, c’est que les anciens ne lui ont pas résisté.


DANS LES RUINES D’ATHOS

TEYLA : Parfois quelques centaines d’années passent avant qu’ils ne s’éveillent à nouveau. Nous avons visité de nombreux autres mondes. Je n’en connais aucun qui est échappé aux Wraiths.



DANS LA PRISON D’ATLANTIS

WHAITH : Vous êtes maudit, tous comme le sont les humains qui se dressent sur notre passage.


LABO DES ANCIENS

RODNEY : Les anciens voulaient atteindre l’ascension.

SHEPPARD : C’est quoi ça, l’ascension ?

RODNEY : Un niveau d’existence, euh... très sophistiqué qui leur permettait de se débarrasser de leur corps physique, pour s’élever à un niveau plus serein. Niveau dans lequel il n’était que pure énergie.



                                                                 MAINTENANT


Le Jumper est poursuit par deux darts qui lui fonce dessus.


DANS LE JUMPER

SHEPPARD : Moi j’en vois deux. Combien en voyez-vous ?

LT FORD : Deux aussi. Je recommande de riposter, dès que possible.

SHEPPARD : Je suis entrain d’essayer. L’impact a provoqué des dégâts. McKay.

RODNEY : Je vais réparer.

TEYLA : Il faut qu’on sache d’où ils sortent.

RODNEY : C’est vrai ce qu’elle dit. Les darts ont un faible rayon d’action. Logiquement il y a un vaisseau ruche pas loin.

TEYLA : Restez ici serait une grosse erreur.

SHEPPARD : Je suis d’accord avec vous.

LT FORD : La porte des d’étoiles est derrière nous, de l’autre côté de la planète.

SHEPPARD : Normal, j’ai pris l’itinéraire touristique. McKay !

RODNEY : Oui, ça vient !

LT FORD : Il y en a un derrière nous.

SHEPPARD : Je l’ai sous contrôle celui-là. Ne quittez pas l’autre des yeux, par contre.

RODNEY : Vous pouvez tirer, maintenant.

SHEPPARD : Non, toujours pas.

RODNEY : Vous êtes sûr ?

SHEPPARD : A votre avis je plaisante.

RODNEY : Je croyais avoir réparé.

SHEPPARD : Je le saurais si c’était réparé.

TEYLA : Peut-être que nous pourrions leur échapper dans l’atmosphère ?

LT FORD : Deux autres darts à deux heures.

SHEPPARD : Je les vois. McKay !

RODNEY : Dés que j’aurais du nouveau, je vous mettrais au courant.

Soudain une énorme vague d'énergie se matérialise et détruits les darts.

SHEPPARD : ça va secouer.

Le Jumper ne peut pas éviter cette onde énergétique qui le traverse. Au grand soulagement de l’équipe le Jumper n’a subit aucun dégât.

TEYLA : Les chasseurs des Wraiths ont été détruits.

SHEPPARD : C’est déjà ça.

RODNEY : Je suis étonné de ne pas être mort, cette fois. Vous n’êtes pas étonnés ?

LT FORD : C’était quoi ce truc là ?

RODNEY : Une espèce d’arme énergétique, je crois bien.

SHEPPARD : Qu’est ce que vous diriez de voir ça de plus prêt ?

RODNEY : Oui.


       * * * * * * * * * * * * * * GÉNÉRIQUE STARGATE ATLANTIS * * * * * * * * * * * * *

DANS LE JUMPER

RODNEY : Bon, juste pour confirmer. Aucun de nous n’est... aucun de nous n’est mort.

TEYLA : ça va, je me sens très vivante.

RODNEY : ça va on est vivant.

SHEPPARD : J’aimerais bien savoir ce que c’était ?

LT FORD : Sans doute le tonner ?

SHEPPARD : Un tonner spatial ?

RODNEY : Je vous l’ai dit, c’est une espèce d’arme énergétique, apparemment elle détruit les darts de Wraiths.

LT FORD : C’est chouette, mais pourquoi cette arme nous a épargnés ?


RODNEY : Contenu du fait que nous sommes tous en vie, et que les vibrations ont épargnés notre vaisseau. La conclusion est évidente, c’est... la conclusion c’est...euh surement que...aucune idée. Je n’ai aucune conclusion. Je parle histoire de faire des phrases.

SHEPPARD : Vous êtes sûr que ça va ?

RODNEY : Faire face à une mort certaine, je déteste ça.

SHEPPARD : Vous êtes vivant, enfin.

TEYLA : Croyez-vous qu’une chose comme ça, puisse être un phénomène naturel ?

SHEPPARD : Pas du tout naturel, si vous voulez mon avis.

LT FORD : C’est une arme laissée là par les Anciens.

SHEPPARD : Une arme aussi impressionnante est forcément alimentée par un...

RODNEY : Un E2PZ.

SHEPPARD : J’allais le dire.

RODNEY : Il faut atterrir sur cette planète.

SHEPPARD : De toute façon je dois me poser et vérifier les dégâts avant de rentrer sur Atlantis.



SUR LA PLANÈTE

Le Jumper survole la planète. L’équipe observe un village dont les habitants n'ont visiblement pas pu construire une telle arme.

LT FORD : S’il y a une arme ici, nous pouvons avoir une certitude, ce n’est pas eux qui l’ont fabriqué.

SHEPPARD : Ouais, ce serait étonnant. Vous détectez quelque chose ?

RODNEY : Oui, je détecte plein de choses, mais rien d’intéressant.

SHEPPARD : Est-ce une population que vous connaissiez, Teyla ?

TEYLA : La porte des étoiles est en orbite, mon peuple n’aurait jamais pu s’aventurer ici.

SHEPPARD : Ouais, bon aventurons nous. Allez.



DANS LE VILLAGE

Les habitants semblent un peu inquiets de la présence de l’équipe.

SHEPPARD : Salut. Tout va bien, nous venons en ami. Ça va ?

TEYLA : Ils n’ont sans doute jamais vu une personne étrangère à leur village.

UN PRÊTRE : Bienvenue. Je m’appel Zarah, je suis un des prêtres de Proculis.

SHEPPARD : Je m’appelle John, John Sheppard. Voici Teyla, le lieutenant Ford, et le docteur McKay.

ZARAH : Je vous en prie, suivez-moi.

L’équipe s'assoit autour d’une table dans une espèce de hutte, qui se trouve à proximité.

ZARAH : C’est... c’est la première fois, du moins...du moins depuis que je suis né, que les habitants d’un autre village viennent nous rendre visite.

SHEPPARD : Nous sommes venus en vaisseau spatial. Un appareil... volant, grâce auquel nous pouvons voyager, d’un monde à un autre.

ZARAH : Il y a un autre monde ?

TEYLA : Parmi les étoiles que vous voyez la nuit dans le ciel. Nous sommes de pacifiques explorateurs.

ZARAH : Alors, rendons grâce à Athar, d’avoir protégé votre trajet jusqu’à ce village.

LT FORD : Athar ?


ZARAH : L’être bienveillant, qui nous protège tous. Vous connaissez son nom.

TEYLA : Athar, est appelé de diverse manière dans l’immensité du ciel.

RODNEY : Et euh... aujourd’hui Athar est là ? Nous aimerions bien lui parler. Nous sommes des ... des amis.

ZARAH : Athar est l’ami de tous et Athar est toujours là, à chaque instant.

RODNEY : Oui, bien sûr, enchanté Athar.

TEYLA : Le docteur McKay veut dire que tenons à exprimer notre reconnaissance. Les Wraiths nous ont attaqués et nous serions morts si Athar n’était pas intervenu aussitôt.


ZARAH : Les Wraiths ?

SHEPPARD : Ils ont le teint livide, le regard glauque, ils pausent la main sur vous et aspirent votre force vital.

ZARAH : Nous n’avons jamais rencontrés ici des créatures pareilles.

LT FORD : Vraiment ?

TEYLA : Mais votre peuple a peut-être été confronté à elle dans un passé lointain ?

ZARAH : Rien de tel. Je peux vous assurer que depuis plusieurs milliers d’années tout le monde vie en paix ici.

SHEPPARD : Vous nous excusez un petit instant je vous prie ?

ZARAH : Oui, bien sûr, mais restez assit, je vais d’abord informer les autres prêtres de votre arrivée. Puis nous rendrons visite à Chaya.

SHEPPARD : Chaya est ...

ZARAH : La grande prêtresse d’Athar. C’est un jour faste pour notre peuple.

SHEPPARD : Et aussi pour le notre. C’est vraiment un jour faste, j’étais sérieux.

TEYLA : Vous avez raison, major. C’est vrai, tous les mondes habités et que j’ai visité dans cette galaxie ont subit la cruauté des Wraiths.

RODNEY : Cette planète est protégée par une arme des Anciens, ce que vous dites le confirme.

LT FORD : Ah, oui...

RODNEY : C’est la seule explication. Ça demande une puissance gigantesque un truc pareil. Seul un E2PZ serait capable d’en fournir autant.

TEYLA : Et pourtant, ces gens là ne semblent pas avoir une technologie très avancée.

LT FORD : A moins qu’il raconte des histoires. Mais ce gars là n’a pas l’air d’un menteur.

SHEPPARD : Donc, c’est une arme commandée à distance ?

TEYLA : Ce serait fabuleux qu’il existe un monde où les réfugiés de plusieurs dizaines de planète pourraient vivre en paix, sans craindre d’être sélectionné par les Wraiths.

LT FORD : Peut-être, pouvons nous négocier un traité.

RODNEY : Il faut que l’on voit cette arme, ou l’E2PZ, idéalement. Pas question de leur voler, ce n’est pas notre genre...

SHEPPARD : Rodney, essayons de respecter les règles de politesse avec nos hôtes.

RODNEY : Jamais je ne suis mal poli avec les gens.

L'équipe est guidée jusqu'à la résidence de Chaya, à l'écart du village.

RODNEY : C’est encore loin ?

ZARAH : Nous y sommes presque.

RODNEY : Tant mieux. Vous voyez on aurait du prendre le Jumper.

LT FORD : ça vous fait du bien un peu d’exercice.

SHEPPARD : Chaya a installée sa demeure loin de votre village.

TEYLA : Il est très fréquent que les religieux vivent à l’écart de leur communauté, Major.


DEMEURE DE CHAYA

ZARAH : Gloire à Athar.

CHAYA : Bienvenu Zarah. Allez-vous reposer.

ZARAH : Merci, sœur Chaya.

CHAYA : Vous êtes nouveau à Proculis.

SHEPPARD : Oui, nous sommes complètement nouveaux, en fait. Major John Sheppard.

CHAYA : Je m’appelle Chaya Sar. Et voici Teyla, le lieutenant Ford et le docteur McKay.

LT FORD : Comment elle le sait ?

RODNEY : Oh, ne faites pas l’idiot, un des prêtres est arrivé avant.

SHEPPARD : C’est un plaisir de vous rencontrer, Chaya.

CHAYA : Vous êtes surement fatigués après un si long voyage. Je vais préparer du thé, d’accord ?

SHEPPARD : J’espérais que vous nous feriez une proposition comme celle-là.

CHAYA : Et d’où viennent-ils ces Wraiths ?

SHEPPARD : Ils sont présents partout dans la galaxie et ils semblent être tout en haut de la chaine alimentaire depuis très longtemps.

CHAYA : Tout cela est terrifiant, oui vraiment terrifiant. Mon cœur souffre pour votre peuple, Teyla.

TEYLA : Sachez que mon peuple n’est pas le seul à souffrir. Les Wraiths se sont éveillés d’un long sommeil. C’est extraordinaire que ce monde soit à l’abri de la sélection meurtrière qui vient de recommencer. Même Atlantis, malgré ses prodiges risque de ne pas survivre à ces terribles assauts. Nous nous demandions si Athar nous offrirais un refuge sur Proculis ?

CHAYA : Offrir un refuge ? A toute la galaxie ?

SHEPPARD : Bien sûr que non, il n’est pas question que tout les habitants de la galaxie viennent se réfugier chez vous.

LT FORD : Cette planète est immense, madame.

TEYLA : Et elle est en majeur parti inhabitée.

RODNEY : Le plus important, c’est qu’elle est protégée par votre arme défensive.

CHAYA : Quelle arme ? A ma connaissance, il n’y en a pas sur Proculis.

SHEPPARD : Vous en êtes certaine ?

CHAYA : Mais oui.

RODNEY : Ben voyons.

SHEPPARD : Vous oubliez vos bonnes manières, Rodney.

RODNEY : Côté bonne manière je suis à mon maximum. Chaya si nous sommes encore vivants, c’est grâce à une arme très puissante qui a été activée depuis la surface de votre planète. Elle a détruit les vaisseaux qui nous tiraient dessus, et c’est grâce à cette arme que vous ne connaissez pas les Wraiths.

CHAYA : Non, docteur McKay. Non, c’est Athar qui vous a protégez

RODNEY : Athar, d’accord.

CHAYA : Oui, Athar a vu que vous étiez en détresse.

SHEPPARD : Chaya, les gens dont je vous parle sont tout a fait... il ressemble a... a vous et moi. Ils sont en détresses à cause des Wraiths. L’arme que vous possédez, le cadeau que vous a fait Athar est une chose extrême rare, vous savez. Mais nous avons beaucoup à offrir en échange. C’est ça être ami, c’est partager. Je crois que nous pouvons nous entre-aider.

CHAYA : Oui, je comprends. Je vais consulter Athar pour qu’elle me donne son opinion. Je vous en prie restez ici. Je ne sais pas combien de temps cela prendra.

SHEPPARD : Merci à vous.

RODNEY : Le cadeau que vous a fait Athar. Vous croyez à ce baratin, on dirait.

SHEPPARD : Rodney. Quand on est une grande prêtresse, on prend forcément sa religion au sérieux.

RODNEY : Nous n’avons pas imaginé cette arme, major. Nous avons vu ce dont elle est capable.

SHEPPARD : Je ne dis pas le contraire.

TEYLA : Il est possible que Chaya ignore l’existence de cette arme, tout simplement.

LT FORD : Ou elle est au courant, et elle préfère que ça reste secret.

SHEPPARD : Elle non plus, n’a pas l’air d’être le genre à mentir.

RODNEY : Hum !

SHEPPARD : Nous n’avons plus qu’à attendre ce que... qu’Athar va décider.

RODNEY : La consigne est donc : Pas de curiosité mal placée.

SHEPPARD : Exactement.

Chaya est de retour avec les prêtres, alors que l'équipe se repose.


CHAYA : Major, nous avons transmis votre demande à notre divine mère, bien qu’elle n’ait aucun doute sur la bonté qui guide votre mission, elle ne peut pas accepter que vienne s’installer ici un autre peuple que le sien, malheureusement.

RODNEY : Et vous aviez besoin de psalmodier aussi longtemps avant de nous sortir ça.

SHEPPARD : McKay.

TEYLA : Athar accepterait-elle de revenir sur sa décision ?

CHAYA : Elle vous comprend et elle compatie à votre malheur. Les Wraiths sont un horrible fléau pour cette galaxie. Mais Athar a pour obligation de protéger son peuple, en priorité.

RODNEY : Mais, oui. Vous connaissiez votre réponse aussi bien que moi avant d’aller dans votre temple.

CHAYA : Nous avons prié Athar pour qu’elle nous guide.

RODNEY : Et qu’est ce qu’elle vous a conseillé ? Vous, vous cachez derrière votre religion pour justifier votre effroyable égoïsme.

SHEPPARD : Rodney !

RODNEY : Si Athar existait, elle aurait honte d’une telle décision.

ZARAH : Tout ce que nous demandons, c’est qu’on nous laisse tranquille et en paix.

RODNEY : Des milliers de gens, peut-être même des millions vont mourir alors qu’ils auraient pu être sauvés. Ils mourront pour la gloire d’Athar, comme ça ils vous laisseront en paix, évidemment.

CHAYA : Vous devriez remercier Athar...

RODNEY : C’est une perte de temps.

CHAYA : Athar, vous aurez volontiers aidé, si elle avait pu.

RODNEY : C’est sa formule exacte je suppose ?

SHEPPARD : Maintenant ça suffit ! Allez rejoindre le Jumper. Attendez-moi là bas.

RODNEY : Pourquoi ?

SHEPPARD : Votre attitude est négative.

LT FORD : A vos ordres !

SHEPPARD : S’il vous plait veuillez l’excuser.

CHAYA : Il agit en accord avec ses croyances, c’est normale, nous faisons comme lui.

SHEPPARD : Mais sachez que Rodney a dit vrai sur un point essentiel. Ce qui nous motive vraiment, c’est de sauver des vies, des vies humaines. Tôt ou tard les Wraiths vont déferler sur Atlantis et ce jour là nous devrons...


CHAYA : Vous êtes un grand guerrier.

SHEPPARD : Et bien...peut-être pas un grand guerrier mais...

CHAYA : C’est votre vocation, vous les combattrez.

SHEPPARD : J’essaierai, mais face un ennemi comme celui-là nos chances de vaincre sont... écoutez faites moi une faveur. Expliquez à Athar que nous espérions qu’elle nous considère comme des membres de son peuple. Même si je viens d’une planète très lointaine, nous sommes des êtres humains, nous sommes identiques. Vous et moi appartenons à une seule et même famille. Whaou...

CHAYA : Quelle douce brise.

SHEPPARD : J’espérais un peu que c’était un signe de votre déesse.

CHAYA : Vous avez eu des paroles captivantes, Major Sheppard.

SHEPPARD : Merci. J’avais bien l’intention de vous captiver.

CHAYA : Etes vous certain que nous soyons de la même famille ?

SHEPPARD : C’est évident. Je vous le prouve si vous le voulez.

CHAYA : D’accord.

SHEPPARD : Venez avec nous sur Atlantis, vous verrez qui nous sommes vraiment... peut-être que si Athar nous connais mieux elle décidera de...

CHAYA : D’accord, je viens avec vous.

SHEPPARD : Vous êtes sûr ?

ZARAH : Chaya, permettez ? Vous devez rester ici.

CHAYA : Athar est avec nous à chaque instant, où que nous soyons, Zarah.

ZARAH : Oui, je comprendre.

CHAYA : Je suis prête.


SALLE D’EMBARQUEMENT D’ATLANTIS


DR WEIR : Bienvenue sur Atlantis.

CHAYA : Merci.

DR WEIR : N’en soyez pas contrarié, mais nos médecins font passer un examen médical aux membres de l’équipe et à tous nos visiteurs. Aimeriez-vous découvrir Atlantis, ensuite ?

CHAYA : Avec grand plaisir.

TEYLA : Le major Sheppard a déjà promis d’être son guide.

SHEPPARD : Oui.

DR WEIR : Comme il est efficace.

SHEPPARD : C’est tout naturel.

DR WEIR : Venez avec moi, je vous accompagne à l’infirmerie.

RODNEY : Je devrais peut-être venir aussi, si jamais vous avez des questions ...

SHEPPARD : J’ai la situation en main Rodney.

RODNEY : Mais vous ne connaissez rien à la plus part...

SHEPPARD : Je peux me passez de vous.

RODNEY : Bien.


A L’INFIRMERIE

Chaya passe des examens médicaux et Beckett ne trouve rien, tout les tests qui ont été fait sur Chaya se révèle parfait.

DR BECKETT : Restez immobile, encore un petit instant. Mademoiselle, vous êtes aussi ravissante à l’intérieur que vous l’êtes à l’extérieur. Si la beauté est synonyme de santé. Vous pouvez vous relever.

CHAYA : Comment cet appareil peut vous renseigner sur ma santé ?

DR BECKETT : Il restitue une image des tissus qui compose votre organisme. D’ailleurs les vôtres sont magnifiques.

CHAYA : Toutes ces machines viennent de votre monde ?

DR BECKETT : Pas toute, certaine était déjà ici et nous avons réussit à les faire fonctionner, mais il y en a quelques une, par contre je n’ai aucune idée de ce qu’elles font. Si un jour je rencontre un habitant d’Atlantis, je lui demanderais.

CHAYA : Que leur est-il arrivé aux habitants ?

DR BECKETT : Et bien, après la guerre contre les Wraiths, ils ont regagnés la terre, du moins certain d’entre eux. Mais d’autre ont effectués leur ascension, c’est certain.

CHAYA : Leur ascension ?

DR BECKETT : Vers un niveau supérieur, où ils existent sous forme d’énergie. Dans votre monde tous les gens sont aussi en bonne santé que vous ?

CHAYA : Oui.

DR BECKETT : Il n’y aucune maladie ? On ne se casse jamais une jambe ?

CHAYA : Vraiment c’est très rare, mais quand ça arrive nous guérissons très vite.

DR BECKETT : C’est vrai ?

Le major Sheppard vient chercher Chaya à l’infirmerie, afin de lui faire visiter la cité.

SHEPPARD : Avez-vous fini ?

CHAYA : Docteur, c’est fini ?

DR BECKETT : Je n’ai jamais eu une patiente en aussi bonne santé. Vous êtes libre ma belle.


SALLE DE CONTRÔLE

DR WEIR : Quel est votre avis ?

RODNEY : Elle sait où est cette arme, mais elle nous mène en bateau, ou alors elle ne la sait pas et dans ce cas là, elle nous fait perdre du temps.

DR WEIR : Vous me conseillez quoi ?

RODNEY : Envoyez le Jumper en orbite pour scanner la planète et trouver la source d’énergie. Les habitants de Proculis ne pourront pas s’en apercevoir, à moins qu’il soit technologiquement évolué et qui nous l’ai caché. Il ne serait pas les premiers à nous faire le coup.

DR WEIR : Avez-vous découvert quelque chose permettant de penser qu’ils aient une technologie plus avancée qu’ils ne veulent bien le dire.

RODNEY : Non, leur âge d’or technologique est forcément devant eux ou il est possible qu’il soit derrière eux.

DR WEIR : Et l’hypothèse d’un phénomène naturel peut être retenu, à votre avis ?

RODNEY : Un jet d’énergie directionnel calculé à la seconde prêt et qui ne détruit que les vaisseaux des Wraiths ?

DR WEIR : ça veut dire non ?

RODNEY : ça veut dire non.

DR BECKETT :
(A la radio) Docteur Weir ? J’ai les résultats de l’examen.

DR WEIR :
(A la radio) Merci Carson, nous venons vous rejoindre.


DANS UN COULOIR DE LA CITE

CHAYA : Combien vous êtes, ici ?

SHEPPARD : Si on compte tout les Athosiens qui vivent sur le continent, nous sommes à peu prêt 200, je dirais. La majeure partie de cette gigantesque cité est donc vide, actuellement nous vivons dans une seule section, parce que nos capacités énergétiques sont un petit peu restreinte. Comment trouvez-vous ça ?

CHAYA : Cette cité est fabuleuse. Quoi qu’il en soit la décision revient à Athar. Je sens que vous n’êtes pas croyant.

SHEPPARD : Chaya, votre foi m’inspire un grand respect, mais pour moi, parler à Athar est hors de question, alors je m’adresse à vous. Je vous demande d’imaginer que la situation soit inversée. Si nous pouvions vous aider à échapper à l’extermination, renonceriez facilement à me convaincre ?

CHAYA : ça doit-être épouvantable de vivre toute sa vie sous la menace des Wraiths, je sais bien.

SHEPPARD : J’ai l’impression que vous avez mal comprit. Teyla et son peuple subissent les Wraiths depuis toujours. Par contre, nous sommes nouveau ici, nous venons d’arriver. Nous sommes venu d’une autre galaxie, de la planète terre...

CHAYA : Terre, vous dites ?

SHEPPARD : Une planète très lointaine. Vous savez il y a des groupes d’étoiles dans le ciel. Certain groupe forme ce qu’on appelle une galaxie et ils sont tellement loin qu’ils sont invisibles. La terre se trouve dans une de ses galaxies.

CHAYA : Vous êtes arrivés par la porte des étoiles ?

SHEPPARD : Oui.

CHAYA : Pourquoi vous ne retournez pas sur la terre ?

SHEPPARD : Ce ne serait pas si facile. Nous savions dés le départ qu’il s’agissait très certainement d’un aller simple, mais nous pensions découvrir ici des choses qui méritait de prendre ce risque.

CHAYA : Et ça le méritait ?

SHEPPARD : Jusque là, oui. Reposez-moi la question quand les Wraiths arriveront.


A L’INFIRMERIE


DR BECKETT: D’après l’analyse de sang, elle n’a aucune infection virale, ou bactérienne et aucun parasite. L’IRM ne révèle aucune tumeur, aucun cancer, aucune insuffisance cardiaque, tension artériel 13,7. Taux de cholestérol 107. Le chiffre idéal. Elle est en parfaite santé.

DR WEIR : Je suis très contente pour elle. Pourquoi voulez vous nous montrer ça ?

DR BECKETT : Parce qu’elle est en trop bonne santé.

RODNEY : Que voulez vous dire par là ?

DR BECKETT : Je ne vois aucune trace de maladie ou des infections congénitales que l’on trouve dans les sociétés peu évoluée sur le plan technologique, pas de rachitisme, aucune mycose, aucune MST.

DR WEIR : Une santé exceptionnelle ?

DR BECKETT : Ouais. Et si j’en crois ce qu’elle m’a dit, tous les membres de son peuple sont comme elle.

RODNEY : Vous êtes sûr qu’elle est humaine ?

DR BECKETT : Aucun doute à ce sujet.

DR WEIR : Alors comment est-ce possible ?

DR BECKETT : Vous savez, je ne peux rien affirmer sans aller sur cette planète voir ce qui se passe. En tout cas si les données sont exactes, les habitants de Proculis vivent dans un état de santé optimal pendant un grand nombre d’années.

RODNEY : D’après ce que vous dites Proculis ressemble...

DR BECKETT : Au paradis. C’est bien mon avis.

DR WEIR : Mais ça à l’air de vous poser un problème, pour quelle raison ?

DR BECKETT : Et bien, ça me pose un problème, c’est vrai parce que la vie humaine est beaucoup plus fragile que ça. Quel que ce soit la galaxie où on se trouve, c’est contre nature.


SUR UNE TERRASSE DE LA CITE

CHAYA : Comme c’est tonifiant l’air de l’océan.

SHEPPARD : L’océan est roi ici. Il recouvre presque toute la planète.

CHAYA : Il doit y avoir quand même assez de terre pour accueillir les réfugies.

SHEPPARD : Oui, il y en a assez. Mais nous ne pouvons pas garantir leur sécurité.

CHAYA : Pourtant vous contrôlez cette cité.

SHEPPARD : Je vous mentirais si je vous disais que nous contrôlons tout ça. Cette cité nous dépasse, c’est le moins que l’on puisse dire. Tenez par exemple, Atlantis est équipée d’un bouclier qui peut repousser les Wraiths, mais nous n’avons pas assez d’énergie pour l’alimenter. Faire venir d’autres réfugiés ici serait une décision irresponsable. Suivez-moi.



DANS UN COULOIR DE LA CITE


CHAYA : Major Sheppard...

SHEPPARD : Je préfère que vous m’appeliez John.

CHAYA : John, comment les Wraiths sont devenus vos ennemis ?

SHEPPARD : Oh, par ma faute.

CHAYA : Vous êtes sûr ?

SHEPPARD : Je les ais sortis de leur sommeil en essayant de libérer les gens qu’ils avaient capturés et ils sembleraient qu’ils n’aient pas appréciés.

CHAYA : Vous avez sauvé vos compagnons ?

SHEPPARD : Pas tous mais presque.

CHAYA : Les Wraiths reviendront vous en êtes certain ?

 

SALLE DE CONTRÔLE

SHEPPARD : Oui, un jour où l’autre ils vont revenir. Surface de contrôle principal, système d’assistance périphérique, communication, et enfin... voici... le...
(A voix basse devant Peter) Oh, C’est quoi ça ?

PETER : Je regrette major, nous n’avons pas la moindre idée...

En posant sa main sur la console, Chaya réactive la console.

PETER : C’est une console que nous venons de découvrir dans une autre section de la cité. Elle n’avait pas été initialisée.

SHEPPARD : Vous voulez dire qu’elle a...

PETER : Oui, elle a le gène.

CHAYA : C’est moi qui ai fait ça ? Cette machine a quelle fonction ?

PETER : Nous ne le savons pas, pas encore.

SHEPPARD : Les Atlantes étaient fortiches dans pleins de domaines, mais pas dans la rédaction des modes d’emplois d’après ce qu’on a pu voir. Nous devons abréger la visite je crois. Le Dr Weir est impatiente d’avoir une conversation avec vous.

CHAYA : Et après je vous reverrais ?

SHEPPARD : Je reste à vos côté.


SALLE DE RÉUNION

DR WEIR : Nous souhaitons négocier avec vous un accord territorial dans le cadre duquel les réfugiés chassés de leur planète par les Wraiths, pourraient s’installer sur Proculis. Nous vous proposons en échange d’apporter une aide pratique et théorique à votre peuple.

CHAYA : C'est-à-dire ?

DR WEIR : Vous avez vu de quel technologie nous disposons, ici. Nous pourrions vous aider à évoluer vers un type de société industrialisé, mais en respectant l’équilibre écologique de votre planète.

CHAYA : Je reconnais que votre savoir scientifique est impressionnant. Mais il nous ne servirait à rien. Athar nous procure tout ce dont nous avons besoin.

SHEPPARD : Je suppose que la nourriture n’arrive pas toute seule sur votre table.

TEYLA : Sur Proculis, vous cultivez la terre vous-même ?

CHAYA : Oui, évidemment.

DR WEIR : Je suppose qu’améliorer vos récoltes vous intéresserais ?

CHAYA : Nos récoltes nous suffisent pour vivre, vouloir d’avantage serait de l’avidité.

DR WEIR : Vous manquez de matériaux Chaya.

CHAYA : Nous avons du bois en abondance et du minerai de fer pour forger du métal. Athar est généreuse.

DR WEIR : Il vous manque bien quelque chose ?

CHAYA : Ce qui est le plus précieux pour mon peuple, c’est le savoir spirituel. Qu’avez-vous à nous apporter dans ce domaine ?

DR WEIR : Les terriens ne partagent pas une seule et unique croyance spirituel, vous savez. Nos croyances regroupent un certain nombre de religions et de philosophies : Le christianisme, le Bouddhisme, le Judaïsme, l’Islam...

SHEPPARD : Hindouisme, le Kwanza...

CHAYA : Intéressant. Expliquer moi tout ça.

DR WEIR : Toutes ces doctrines ?

CHAYA : Oui, ça semble fascinant.

DR WEIR : Je ne suis pas qualifié pour enseigner toutes les religions pratiquées sur la terre. Mais je vous donne accès à nos ordinateurs. Un bref apprentissage vous permettra de consulter les dossiers qui vous intéressent.

CHAYA : J’apprécierais beaucoup.


SALLE DE CONTRÔLE


RODNEY : Vous avez réussi ?

PETER : Oui.

RODNEY : cet engin sert à quoi ?

PETER : ça semble être un dispositif de détection biométrique interne et externe.

RODNEY : Le plus triste, c’est que j’ai compris ce que vous venez de dire. Imaginez les samedis soir que j’ai eus.

PETER : Voilà les empreintes biométriques de toutes les personnes présentes sur Atlantis.

RODNEY : Comment vous le savez ? Je ne comprends rien à ce bazar.

PETER : J’ai travaillé sur le cryptage des logarithmes des Anciens. Je crois bien que c’est un système d’alerte destiné à protéger la cité. Il détecte toute personne étrangère, par exemple un Wraith.

RODNEY : Et vous avez dit, qu’il s’était activé à l’instant où notre invité l’a touché.

PETER : Elle a donc surement le gène des Anciens.

RODNEY : Ou le système était déjà initialisé et il s’est activé en détectant sa présence. Elle représente peut-être un danger, et ce truc sait quelque chose que nous n’avons pas pu détecter. Est-ce que quelqu’un la surveille ?

PETER : Oui, le major Sheppard.

RODNEY : J’aurais dû m’en douter.

PETER : Qu’est ce que vous allez imaginer ? Le docteur Weir lui a demandé de la tenir à l’œil.

RODNEY : J’aurais dû m’en douter aussi.



DANS LES COULOIRS DE LA CITE

SHEPPARD : Le docteur Weir, m’a chargé de montrer à Chaya tout ce qu’elle souhaite voir.

TEYLA : Tout ce qu’elle souhaite voir ?

SHEPPARD : Pas exactement tout, mais Chaya a demandé quel était le meilleur endroit pour voir la cité de nuit. A mon avis il faut aller tout au bout de la jetée sud ouest et... étant donné que ça fait un sacré bout de chemin, j’ai apporté un petit truc à mangé.

TEYLA : C’est votre façon de nous aider à négocier un traité.

SHEPPARD : Voilà c’est ça.

TEYLA : Vous êtes notre ambassadeur.

SHEPPARD : Oui, je suis un ambassadeur et elle est une diplomate.

TEYLA : Et vous négocier le soir en faisant un pique-nique ?

SHEPPARD : Exact.

TEYLA : Je sais que le fait d’être l’officier le plus haut gardé ici sur Atlantis doit représenter une énorme responsabilité, mais quand même, personne ne vous a interdit d’éprouver des sentiments.

SHEPPARD : Oh, non il s’agit... Ce n’est pas ce que vous croyez, c’est juste un pique-nique diplomatique, rien de plus.

TEYLA : Même si vous en éprouvez, vous n’avez pas à vous justifier, auprès de qui que ce soit. Bonne nuit, major.

SHEPPARD : Bonne nuit, Teyla.


SALLE DE CONTRÔLE


DR WEIR : La renvoyer chez elle ?

RODNEY : Je suis certain qu’elle triche sur sa véritable identité.

DR WEIR : Et comment vous le savez ?

RODNEY : J’ai bien le droit d’avoir des intuitions.

DR WEIR : Vous, non.

RODNEY : Oh.

DR WEIR : J’ai demandé au major Sheppard de garder un œil sur elle.

RODNEY : Ce qui revient à demander au renard de surveiller le poulailler.

DR WEIR : Quoi !

RODNEY : Ecoutez le différentiel biométrique est loin d’être insignifiant Elizabeth. Tout à l’heure le système a détecter une présence non-humaine, ne l’oublier pas.

DR WEIR : Cessez d’exagérer, vous n’en êtes même pas sûr. D’ailleurs selon Grodin, vous êtes loin d’avoir compris quelle est la fonction exact de cet appareil.

RODNEY : Je trouve que les détails bizarres sont quand même très nombreux : Ils ont une arme énergétique, ils n’ont jamais vu les Wraiths et cette fille est en trop bonne santé pour être honnête.

DR WEIR : Tout cela est mystérieux, je le reconnais, mais qu’est ce que ça prouve ?

RODNEY : Qu’il serait très judicieux de lui offrir un billet de retour.

DR WEIR : Je reconnais il y a quelque chose de... de très inhabituel chez cette personne, mais ça ne veut pas dire forcément qu’elle soit une menace.

RODNEY : Et ça ne veut pas dire qu’il n’y a rien à craindre.

DR WEIR : Pour le moment, les éventuels bénéfices d’un traité mérite que nous prenions le risque de la garder ici.

RODNEY : Bon, très bien.


SUR LA TERRASSE SUD-OUEST

CHAYA : Hum ! Cette boisson est délicieuse.

SHEPPARD : Je suis content que ça vous plaise, c’était la dernière bouteille.

CHAYA : C’est un grand honneur.

SHEPPARD : Quand McKay va voir que je l’ai prise, il va me tuer.

CHAYA : Athar, vous sauvera voyons.

SHEPPARD : Vous me rassurez.

CHAYA : Ce repas est extraordinaire. Il est certainement difficile de faire autre chose que manger quand on a un choix aussi fabuleux.

SHEPPARD : Nous arrivons à poser notre fourchette quand il faut vraiment.

CHAYA : Je connais beaucoup mieux la terre vous savez. Le docteur Weir m’a donnée accès aux machines qui permettent de se renseigner.


SHEPPARD : Ah bon, Elizabeth vous a déjà laissé consulter un ordinateur ?

CHAYA : Je suis fascinée par vos nombreuses religions. Un si grand nombre de conviction, de philosophie.

SHEPPARD : Oui, ce n’est pas ce qui nous manque.

CHAYA : Un tel mélange de croyance contradictoire.

SHEPPARD : Effectivement, c’est le bazar. Encore un peu ?

CHAYA : Avec plaisir.

SHEPPARD : C’est du raisin que nous avons acheté. Les Athosiens, le peuple auquel de Teyla appartient, font du vin sur le continent.

CHAYA : Je n’ai pas été vraiment sincère avec vous au sujet de ma vie au quotidien. Sur Proculis je vous ai dit que la solitude ne me dérangeait pas. Mais le fait d’être là, d’être avec vous. M’a rappelé à quel point il est agréable de ne pas être seul.


Aux mots prononcés par Chaya, le major Sheppard semble mal à l’aise.

CHAYA : ça va ?

SHEPPARD : Oui, tout va bien...C’est juste que... en fait franchement c’est la première fois qu’il m’arrive d’être dans une situation aussi romantique avec une femme d’une autre planète, et je trouve que c’est... comment dire...j’ai du mal à...

CHAYA : ça vous dérange ?

SHEPPARD : Non, non pas du tout, non, c’est juste un peu bizarre. Excusez-moi, je croyais...

CHAYA : Vous l’avez dit vous-même, nous sommes tous les deux humains.

SHEPPARD : Aucun doute, c’est vrai. Heureusement vous n’avez pas dit que nous étions de la même famille, sinon je devrais, m’éloignez de vous.

CHAYA : Surtout pas.

SHEPPARD : Je n’ai pas envie de m’éloigner.


John s'approche alors de Chaya et l'embrasse. Sheppard est de retour dans la cité, McKay l'intercepte dans un couloir.

RODNEY : Major.

SHEPPARD : Qu’est ce que vous faites debout à cette heure là, Rodney ?

RODNEY : J’avais envie de... Non je n’arrivais pas à dormir, alors je vais à la salle de contrôle pour travailler un peu. Et vous ?

SHEPPARD : Non, ça ne me dit rien.

RODNEY : Je voulais dire, que faites vous debout à cette heure là ?

SHEPPARD : Je suis du genre couche tard.

RODNEY : Un conseil de prudence. L’influence du capitaine Kirk sur votre conduite, pose de grave problème sur le plan de l’éthique et de la sécurité.

SHEPPARD : Que voulez vous dire ?

RODNEY : Séduire la prêtresse d’une autre planète, ça fait très 1967, je trouve. Je suis vraiment surpris...

SHEPPARD : Si j’estime un jour nécessaire d’avoir votre opinion sur ma vie privée...


RODNEY : Je crois nécessaire de donner mon opinion major, étant donné qu’une femme venue d’une autre planète dans un but pas très clair, cherche à embobiner l’officier le plus haut gradé présent sur Atlantis.

SHEPPARD : Vous allez trop loin McKay.

RODNEY : Je sais bien qu’on ne me considère pas comme une personne spécialement intuitive. Mais croyez moi, nous devons nous méfier de cette femme. Je n’ai pas des arguments rationnels, c’est mon instinct qui me le dit.

SHEPPARD : Et moi, je vous dis que vous allez trop loin !

RODNEY : Dans très peu de temps je serais capable d’apporter la preuve de ce que je dis, major. D’ici là, permettez moi de vous conseiller de garder votre...


Chaya n'est pas loin et entend tout et John s'en rend compte et la voit partir.


SALLE DE CONTRÔLE


DR WEIR : Avez-vous dormi cette nuit ?

RODNEY : Non. Voilà ce que le détecteur biométrique a fourni. Franchement j’aurais du mal à expliquer ce que veulent dire ces graphiques, mais regardez ça, voilà notre bio-signature et cela c’est la sienne, on voit une net différence.

DR WEIR : Nous ne sommes pas de la même planète, ni de la même galaxie...

RODNEY : Mais elle est différente de celle de Teyla aussi...

DR WEIR : ça ne veut rien dire.

RODNEY : Enfin Elizabeth, c’est évident elle cache son identité.

DR WEIR : Ce qui la caractérise, c’est l’honnêteté et la spiritualité.

RODNEY : Bon je vois. Je sais comment tirer ça
au clair. Vous entamez les négociations avec elle ce matin, je crois ? Laissez-moi venir avec vous, je ferais semblant de prendre des notes sur mon portable et avec le scanner je chercherais des traces de radiation, électromagnétisme, des relevés énergétique et comme ça, si je suis en plein délire, personne ne le saura sauf nous deux. C’est raisonnable.

DR WEIR : Bon allez-y. Mais attention soyez discret.

RODNEY : Il n’y pas plus discret que moi.


SALLE DE RÉUNION


CHAYA : Je reconnais avoir été impressionné par ce que j’ai appris sur les religions terriennes. La Torah, le Coran, le Talmud, la bible... chacune à leur façon ses écritures révèlent un désir sincère d’atteindre le divin.

DR WEIR : Nous avons donc quelque chose à vous offrir, finalement.

CHAYA : J’ai aussi lu l’histoire de votre planète, à l’instant où nous parlons, quelque part sur la terre une guerre fait rage.

SHEPPARD : Oui, nous le savons.

DR WEIR : Je n’ai pas tenté de vous le dissimuler. Chaya, nous sommes bien loin d’être parfait.

CHAYA : Certain comportement de votre peuple sont très choquant pour moi.

TEYLA : N’est ce pas valable pour tous les peuples ?

CHAYA : Non. Les habitants de ma planète sont étrangers aux élans de haines et de colères que les terriens éprouvent si souvent les uns envers les autres.

SHEPPARD : Nous ne sommes pas des êtres aussi malfaisants, vous le savez bien.

CHAYA : Bien sûr.

DR WEIR : La négociation ne porte pas sur les habitants de la terre. Notre demande ne concerne que les membres de l’équipe d’exploration envoyée ici, sur Atlantis, sans oublier les amis que nous avons dans cette galaxie, comme le peuple de Teyla.

CHAYA : Je sais que certain d’entre vous dont vous faites partie docteur Weir, seraient accueilli par Athar à bras ouverts. Mais il y a les autres.

DR WEIR : J’ai choisi personnellement les membres de cette expédition et je sais que Teyla a toute confiance elle aussi en ses compagnons.

CHAYA : J’en suis sûre.

DR WEIR : Au bout du compte, il s’agit de confiance réciproque.

CHAYA : Vous avez raison, oui de confiance réciproque. Votre scanner n’a encore rien détecté docteur McKay ?

RODNEY : Euh...euh... hein ? En faite je dois dire que... non.

SHEPPARD : Qu’est ce que c’est que ce cirque ?

DR WEIR : Excusez-moi, major. Je crois qu’il était tout à fait légitime de vouloir s’assurer...

CHAYA : Que je suis vraiment celle que je prétends être.

DR WEIR : Pardonnez-moi Chaya. Je n’y mettais aucune mauvaise attention.

RODNEY : Vous n’avez pas a présenter des excuses, Elizabeth. Comment s’en est-elle aperçue ?

SHEPPARD : McKay !

RODNEY : C’est une Ancienne, major.

SHEPPARD : C’est une quoi ?

RODNEY : C’est la vérité n’est ce pas ? La santé parfaite, l’arme énergétique, le fait qu’elle est le gène. C’est la seule explication logique.

SHEPPARD : Vous, vous rendez compte que vous êtes entrain de délirer.

RODNEY : Pourquoi nous faire cette farce ? Vous savez que nous donnerions tout pour avoir un dialogue avec vous ou un échange avec vous. A quoi ça sert ? Vous faites votre enquête sur nous ?

CHAYA : En réalisant mon désir de venir sur Atlantis, j’ai dévoilé ma véritable nature.

DR WEIR : Ce qu’il dit est vrai ?

RODNEY : Ce que je dis est vrai ?

CHAYA : Je fait parti de ce que vous appelez les Anciens. Il y a autre chose de vrai, c’est que je n’ai pas de refuge à vous offrir. Mais vous vous trompez sur ce qui m’a fait venir ici.

SHEPPARD : Qu’est ce que vous a fait venir, alors ?

CHAYA : Vous, John.

SHEPPARD : Sans blague ?

CHAYA : Je vie dans la solitude depuis si longtemps, alors quand vous m’avez proposé de venir sur Atlantis, j’ai...

RODNEY : C’est le capitaine Kirk, je l’avais dis.

SHEPPARD : Alors il ne s’agissait pas de... S’il vous pait, vous voulez bien nous laisser seuls un instant ?

TEYLA ET DR WEIR : Non !

CHAYA : Quoi qu’il en soit, je suis resté ici trop longtemps.

Chaya quitte la salle de réunion. Sheppard la suit.

SHEPPARD : Mais enfin, Chaya ! Si nous sommes venus ici, c’est justement dans l’espoir de rencontrer les Anciens.

CHAYA : Je dois... je dois...

Chaya se sent mal, elle sent que les Wraiths sont prêts à attaquer sa planète.


CHAYA : Non.

SHEPPARD : Qu’est ce qui s’est passé ?

CHAYA : L’invasion va commencer. Je n’aurais jamais dû les abandonner.

SHEPPARD : Qu’est ce que vous dites ?

CHAYA : Je regrette John.

Elle se transforme alors en pure énergie et active la Porte des Etoiles qu'elle franchit.

SHEPPARD : Je repars avec un Jumper sur Proculis.

DR WEIR : John, que s’est-il passé ?

SHEPPARD : Je ne connais qu’une seule façon de le savoir.

DR WEIR : D’accord allez-y.


Pendant que la porte des étoiles s’ouvre, John descend en salle d’embarquement avec le Jumper.



DANS LE JUMPER

DR WEIR : (À la radio) Savez-vous à quoi vous devrez faire face ?

SHEPPARD : (A la radio) ça ne m’étonnerais pas que les Wraiths attaquent Chaya et son peuple.

DR WEIR : (A la radio) Et vous espérez les défendre avec un seul vaisseau ?

SHEPPARD : (A la radio) Ça ne sera pas utile, je pense.

Le Jumper franchit la Porte et se retrouve dans l'espace au milieu de nombreux darts Wraiths, John en abat deux avec des drones. Dans le cockpit une lueur blanche apparait, c’est Chaya qui se positionne au côté du major Sheppard.

CHAYA : Que faites-vous là ?

SHEPPARD : Comment ça, je suis venu vous aider.

CHAYA : Quoi, m’aider ?

SHEPPARD : Oui, a défendre votre peuple.

CHAYA : Allez vous en, je vais m’occuper de ça tout de seule.


Elle quitte John et l’arme énergétique détruit tout les darts des Wratihs. John quitte la zone de combat pour retrouver Chaya à la surface.


DEMEURE DE CHAYA


Sheppard se précipite dans la demeure de Chaya Sar et finit par la trouver dans le jardin, et lui demande des explications.


SHEPPARD : Votre nom est Chaya ou Athar ? Juste par curiosité.

CHAYA : Quand j’étais une mortelle, je vivais ici, c’était chez moi. Quand ceux d’entre nous que vous appelez les Anciens ont effectués leur ascension, il a fallut abandonner toute attache avec la vie humaine. Cela s’est avéré difficile pour certain d’entre nous.


SHEPPARD : Vous n’avez pas supporté de regarder votre peuple se faire massacrer par les Wraiths.

CHAYA : Quand j’ai vu les vaisseaux approchés, j’ai déchainé mon esprit, j’ai détruit une flotte entière d’une seule pensée. Mes semblables ont fortement désapprouvés cette interférence avec le monde matériel. J’ai été condamné à l’exil. Ma principale punition, est que je dois assurer la protection de ce monde éternellement.


SHEPPARD : Pourquoi avoir prétendu être humaine ?

CHAYA : Afin de pouvoir parfois me mêler aux êtres humains, retrouver le contact de leur âme pure et bienveillante. Cela faisait des milliers d’années que j’allais d’un village à un autre sans jamais rester trop longtemps, afin d’éviter toute attachement...avant de tomber sur vous. Je n’ai jamais regretté le choix que j’avais fait durant toutes ses années... avant aujourd’hui. On m’a donné le droit de protéger mon peuple, mais seulement lui. C’est ainsi que mes semblables m’ont punis. C’est pour ça que la punition est terrible. Si vos compagnons venaient ici pour que je les protège, les autres m’en empêcheraient. Vous comprenez ? Aidez votre peuple m’est impossible.

SHEPPARD : Si vous croyez que je vais renoncer aussi facilement, vous vous trompez. Ce n’est pas à cause de ce qui s’est passé entre nous deux, bien que ça puisse influencer ma façon de réagir. Je sais que nous pourrions apprendre tellement de chose auprès de vous.


CHAYA : Je ne peux rien vous apprendre, John. Les autres ne le tolèreront pas.

SHEPPARD : C’est injuste...

CHAYA : Notre loi suprême est de ne jamais intervenir. J’ai fait le serment d’obéir à nos lois. Refusez de vous aider me rend si malheureuse.

SHEPPARD : Alors nous devons renoncer, nous deux.

CHAYA : Je ne pourrais jamais partir.

SHEPPARD : Je pourrais... vous rendre visite. Dire que je fais des avances à une créature qui appartient à une autre espèce.

CHAYA : Nous ne sommes pas si différents, que vous le croyez.

SHEPPARD : Selon moi, nos différences sont plus grandes que vous le croyez.

CHAYA : Je vous fais une démonstration ?


SHEPPARD : C'est-à-dire ?

CHAYA : En nous mêlant l’un à l’autre. Nous, nous connaitrons aussi bien que deux êtres peuvent se connaitre.

SHEPPARD : Allons-y. J’ai jusqu’à minuit pour rejoindre mon vaisseau.

CHAYA : Vous allez voir, un tout petit instant suffit. Fermez les yeux, John.


Chaya se transforme en énergie et celle-ci englobe le major Sheppard.

SHEPPARD : C’est...tellement bon !

                                                                         FIN


SCENE: Shot of Jumper racing past a planet, two Wraith Darts on their tail.

SHEPPARD: I count two...how about you?

FORD: Yes sir. I recommend shooting back anytime now.

SHEPPARD: I'm trying. The hit must have caused some damage. McKay?

MCKAY: I'm on it.

TEYLA: Where did they come from?

MCKAY: *moving into back* She's right. The Darts are short range fighters. There's probably a hive ship around here somewhere.

TEYLA: Then we need to get out of here.

SHEPPARD: Yes we do.

FORD: The Stargate is the other way sir. On the other side of the planet.

SHEPPARD: Yeah now we're taking the scenic route. McKay?!

MCKAY: I'm almost there *Fiddling, shots fired*

FORD: There's one on our tail!

SHEPPARD: Thank you. I know all about that one. Keep your eye on the other one.

MCKAY: Okay. You should have weapons now.

SHEPPARD: Negative.

MCKAY: You sure?

SHEPPARD: Positive.

MCKAY: I'm pretty sure I fixed it.

SHEPPARD: Well obviously you didn't! *another shot hits them*

TEYLA: Perhaps we could lose them in the atmosphere of the planet.

FORD: Two more darts on our two o'clock.

SHEPPARD: I see them. McKay?!

MCKAY: It's not like I'm holding back on you!

Shot of jumper and behind some darts. And behind them this huge amount of like electricity which seems to be coming from the planet's surface. This electricity destroys a dart. Then hits the jumper.

SHEPPARD: Hang on!! *bright light hits, it disappears*

TEYLA: The Wraith darts have been destroyed.

SHEPPARD: Ah that's a good thing.

MCKAY: *Coming back.* I thought for sure we were dead. Anyone think we were dead?

FORD: What the hell was that?

MCKAY: Some sort of energy weapon.

SHEPPARD: Well what do you say we find out?


SCENE: Still in orbit of the planet

MCKAY: So just to confirm we're all still definitely not dead.

TEYLA: I feel very much alive.

MCKAY: Good. Same here.

SHEPPARD: Wish I knew what that was.

FORD: Looked like lightning.

SHEPPARD: Space lightning?

MCKAY: I already said it's some sort of energy weapon. One that apparently destroys Wraith darts.

FORD: Nice but...why them and not us?

MCKAY: Well assuming that we're still alive...and there doesn't seem to be any damage as a result of the pulse, I think we can safely conclude that ah...um...um...I got nothing. *ford turns away* I got nothing to conclude. I'm just...talking for the sake of talking.

SHEPPARD: You're sure you're ok?

MCKAY: You know how much I hate certain death?

SHEPPARD: You're alive.

TEYLA: Could something like that be...naturally occurring?

SHEPPARD: My money's on not naturally occurring.

FORD: Like a weapon the Ancients left behind?

SHEPPARD: Yeah and any weapon that powerful would have to be powered by...

MCKAY: A zero point module.

SHEPPARD: That's right.

MCKAY: Right well we need to get down there.

SHEPPARD: I got to put down, check for damages anyway...before we head back to Atlantis.


Shot of Jumper moving in for a landing. Then through Ford's binoculars at a civilization.

FORD: If there's a weapon down here sir, these folks didn't build it.

SHEPPARD: Not these kids... Picking up anything?

MCKAY: I'm picking up everything. Just nothing worth mentioning.

SHEPPARD: These folks look familiar to you Teyla?

TEYLA: The Stargate is in orbit Major...my people could never have ventured here.

SHEPPARD: Right. What say we venture? *They head off*


Shots of the people. They all have tattoos. One man is wearing a red robe. He sees them and runs off to a house...all the people stop, looking at them.

SHEPPARD: Hi. It's ok...we're friendly. Hi.

TEYLA: It is likely they have never seen anyone from outside their village.

ZARAH: *another man dressed in red* Welcome *waves* I am Zarah. One of the abbots of Proculus.

SHEPPARD: John. John Sheppard. This is Teyla, Lieutenant Ford and Doctor McKay.

ZARAH: Please come *He leads off, they follow. The villagers following too. Zarah and John and his team all sit at a table* This is the first time - at least in my own lifetime - that people from another land have come to us.

SHEPPARD: Oh we came by ship *Zarah raises eyebrow* Flying thing. Allows us to move from one world to another.

ZARAH: Another world?

TEYLA: From among the stars you see in the night sky. We are peaceful explorers.

ZARAH: Well then glory to Othara for bringing you here safely.

FORD: Othara?

ZARAH: The provider and protector of all. Surely you know.

TEYLA: Othara is known by many names among the stars.

MCKAY: Is...Othara around? We'd love to talk to him. We're...friends.

ZARAH: Othara is friend to all. And with us always. *puts his hands together* Even now.

MCKAY: Of course. *puts hands up* Hi Othara.

TEYLA: What Doctor McKay means is that we wish to offer our thanks. We were attacked by the Wraith and would have been killed had it not been for Othara's intervention.

ZARAH: Wraith?

SHEPPARD: Pale skin, sunken eyes, suck the life out of you with their hands.

ZARAH: We have never encountered such beings.

FORD: Never?

TEYLA: And there is no mention of them in your history?

ZARAH: None. I can assure you that for many thousands of years we have lived here in peace.

SHEPPARD: Could you excuse us for a moment?

ZARAH: Of course please...*tells them to stay* I must tell the other abbots of your arrival before we go to meet with Chaya.

SHEPPARD: Chaya is?

ZARAH: The high priestess of Othara. *kisses his hands* This is a great day for our people *leaves*

SHEPPARD: Ours too. *After Zarah has left* I'm not kidding, this could really work.

TEYLA: I agree Major. Every inhabited world I have encountered in this galaxy has been ravaged by the Wraith.

MCKAY: Well this planet is protected by an Ancient weapon. This confirms it.

FORD: Does it?

MCKAY: Well there's no other explanation. I mean the power requirements of something like that must be...astronomical. Only a zedPM could generate that.

TEYLA: And yet they do not appear to be technologically advanced...

FORD: Unless that guy was lying. But he doesn't seem like the lying type.

SHEPPARD: Yeah so...automated defenses?

TEYLA: Imagine a world where displaced refugees from dozens of planets could come and live in peace without fear of being culled by the Wraith.

FORD: Maybe we could negotiate some kind of treaty...

MCKAY: We just get access to that weapon. Better still that ZedPM. Not that we'd steal it or anything.

SHEPPARD: Let's just try and stay on our best behavior.

MCKAY: I'm always on my best behavior.


SCENE: Shot of the team walking with a group of monks, along a field.

MCKAY: How much farther?

ZARAH: Not very.

MCKAY: Oh good...*slows to fall into step with Ford* See we could of taken the jumper.

FORD: The exercise is good for you...come on.

SHEPPARD: Chaya sure does live pretty far from your people.

TEYLA: It is not uncommon Major for clerics to live apart from their community.


SCENE: Shot of a beautiful woman tending to her plants in a type of Garden, the monks enter with the team following behind.

ZARAH: Glory to Othara *bows*

CHAYA: Welcome. You may rest.

ZARAH: Thank you sister. *they move off, Sheppard stares in awe*

CHAYA: You're new to Proculus.

SHEPPARD: Yes. We're...uh...we're brand new in fact. *puts out hand* Major John Sheppard.

CHAYA: *she takes it* I am called Chaya Sar *turns to the others* and you are...Teyla, Lieutenant Ford and Doctor McKay.

FORD: How did she know that?

MCKAY: Oh please... One of the abbots ran ahead.

SHEPPARD: It's a pleasure to meet you Chaya

CHAYA: You must be tired after your long journey. Shall I prepare some tea for us?

SHEPPARD: I was hoping you were gonna say just that. *she smiles*


SCENE: Chaya's Garden

CHAYA: And where do they come from these...Wraith?

SHEPPARD: They seem to be everywhere in this galaxy. And they appear to have been on top of the food chain for a very long time. *drinks*

CHAYA: It's terrifying. Truly terrifying. My heart goes out to your people Teyla.

TEYLA: It is not only my people who suffer Chaya. The Wraith have awakened from a long sleep...and this entire world is safe from the culling that has already begun. Even Atlantis with all its wonder may not survive the onslaught. It is our hope...that Othara could grant...sanctuary here on Proculus.

CHAYA: Sanctuary...for so many?

SHEPPARD: Well...we're not talking about everybody in the galaxy showing up at your doorstep.

FORD: This planet is pretty big ma'am...

TEYLA: And it is largely uninhabited.

MCKAY: More importantly it's protected by that weapon of yours...

CHAYA: Weapon? I'm aware of no such thing on Proculus.

SHEPPARD: *glances at McKay* You sure about that?

CHAYA: Yes.

MCKAY: Oh please...

SHEPPARD: *whispers* Rodney. Best behavior.

MCKAY: This is as good as it gets, Major. Chaya, the only reason we are alive is because of a powerful energy weapon that emanated somewhere on the surface of this planet, it destroyed the ships that were shooting at us. That weapon is what's keeping the Wraith away.

CHAYA: No Doctor McKay. It was Othara who protected you.

MCKAY: Othara.

CHAYA: Yes Othara saw you were in need.

SHEPPARD: Chaya...there are a lot of people who are just like...you and me...who are in need because of the Wraith...What you have here-what Othara has provided you with here is a very rare thing. *McKay rolls eyes* but we have a lot to offer too...That's what friends do they share. I think we could help each other.

CHAYA: I understand. I shall consult with her now. *she stands and so do they* Please stay here, I don't know how long this will take.

SHEPPARD: Thank you.

*Chaya leaves.*

MCKAY: What Othara provides for you? Are you buying into this??

SHEPPARD: Rodney what religious people don't take their religion seriously?

MCKAY: We didn't imagine that weapon Major. We saw it with our own eyes and we saw what it was capable of.

SHEPPARD: Yes we did.

TEYLA: Perhaps Chaya is just unaware of the weapon's existence.

FORD: Or she knows...and she wants to keep it a secret from us.

SHEPPARD: Doesn't strike me as the lying type either. *McKay snorts, silence*.........Ok let's just see what...Othara has to say. *Sits*

MCKAY: So...pay no attention to the man behind the curtain hmm?

SHEPPARD: Exactly. *lies down*


SCENE: Chaya and monks return.

CHAYA: Major. *Sheppard gets up* We have relayed your request to our divine mother and though she does not doubt the righteousness of your mission...I am afraid she cannot countenance any other people but hers settling here.

MCKAY: And you really had to chant all that time to come up with that.

SHEPPARD: McKay.

TEYLA: Is there any way we can ask Othara to reconsider?

CHAYA: Othara understands and sympathizes. These Wraith are a scourge among our stars but she has to place the lives of her people first.

MCKAY: Well *stands* I think we both knew what you were going to say long before you even went in there.

CHAYA: *Not a happy camper* We prayed for Othara's guidance.

MCKAY: And what did Othara say? You're hiding behind your religion to justify your complete and utter selfishness.

SHEPPARD: Rodney...

MCKAY: If Othara existed she would be ashamed of herself.

ZARAH: We ask only to be left alone. And in peace.

MCKAY: So... untold thousands possibly...millions of people will die out there when they could have been saved. All in the name of Othara. How very very peaceful of you.

CHAYA: You should be grateful to Othara. *looking off not at him, obviously pissed:P*

MCKAY: This is a waste of time.

CHAYA: *turns to Sheppard* Othara regrets that she cannot help you.

MCKAY: And I'm sure those were her exact words.

SHEPPARD: That's enough! Head back to the jumper. I'll be there in a minute.

MCKAY: Why?

SHEPPARD: Because you're not helping.

FORD: Yes sir. *gives McKay a look, the three head off*

SHEPPARD: I apologize.

CHAYA: He acts only in accordance to his beliefs as do we.

SHEPPARD: But Rodney is right about one thing. This really is about lives...human lives. Sooner or later the Wraith are gonna show up in Atlantis and when they do...

CHAYA: You're a warrior.

SHEPPARD: Well...I don't know about warrior.

CHAYA: It is your vocation Major. You will fight.

SHEPPARD: I'll try. But knowing what we're up against and the odds......look. I'd appreciate it if you would ask Othara to consider...that we are her people...even though...we come from very far away we're the same...we're human...which means we're not strangers...we're family...*a strong breeze blows* Woah...

CHAYA: Evening breeze.

SHEPPARD: I was kinda hoping it was a sign from Othara.

CHAYA: Your words are most compelling Major Sheppard.

SHEPPARD: Thank you. I was going for compelling.

CHAYA: Do you truly believe we are family?

SHEPPARD: We are. I can prove it to you.

CHAYA: How?

SHEPPARD: Come back to Atlantis...*Zarah looks up* see who we really are...Once Othara learns more about us...

CHAYA: This is acceptable.

ZARAH: *walks over* Chaya please...you cannot leave.

CHAYA: Othara is with us always...no matter where we are Zarah. *another stronger breeze, she puts her hand to his chest*

ZARAH: I understand. *walks off*

CHAYA: I am ready.


SCENE: Atlantis Gateroom

WEIR: Welcome to Atlantis. *shakes Chaya's hand*

CHAYA: Thank you.

WEIR: I hope you don't mind but our doctors do require a medical exam of all offworld team members and our visitors but after that perhaps you would like a full tour.

CHAYA: I would love that.

TEYLA: Major Sheppard has already promised to do so.

WEIR: Of course he has.

SHEPPARD: Of course I have.

WEIR: Please if you'll follow me to the infirmary...*walks off Chaya behind and then Sheppard*

MCKAY: Maybe I should tag along in case you have any questions the Major can't answe-

SHEPPARD: *holds hand up* I think I can handle it Rodney.

MCKAY: There are a lot of systems you know absolute-

SHEPPARD: Got it covered. *walks off*

MCKAY: *looks at Teyla, who walks off* Fine.


SCENE: Infirmary, Chaya lays on a bed, as she's x-rayed Beckett at lap top.

BECKETT: Hold still just a minute more *machine shuts down* Well my dear. It seems you are just as lovely on the inside as you are on the out. If health is synonymous with beauty ... You can get up now.

CHAYA: How does this device do what you say it does?

BECKETT: It creates images of the tissues inside your body, and they are picture perfect.

CHAYA: Did you bring these machines back from your world?

BECKETT: Some... Others are Atlantean technology that we figured out how to use and a few...*glances round, steps closer in a sort of whisper* well I haven't the vaguest idea what they do. Hopefully one day I'll have the chance to meet one and I'll ask them myself.

CHAYA: Do you know what happened to them?

BECKETT: Well...some returned to Earth after the war with the Wraith. That much we know. But we also know that some of them ascended.

CHAYA: Ascended?

BECKETT: To a higher plane, where they exist only as energy. Are all the people of your world as healthy as you?

CHAYA: Yes.

BECKETT: No disease, ailments? No-one ever breaks a leg?

CHAYA: *she shakes head* Such things are rare but my people heal quite rapidly.

BECKETT: Really?

SHEPPARD: *walks in* Are we done?

CHAYA: Are we?

BECKETT: *nods* Healthiest patient I have ever had *she jumps off bed* Off you go love. *patting his shoulder, Sheppard offers his arm and off they go*


SCENE: Weir's office, heading to control room

WEIR: Where are we at?

MCKAY: Either she knows where the weapon is and she's playing us, or she has no idea. In which case we are wasting our time.

WEIR: So what do you suggest?

MCKAY: Take another team back in the jumper. Scan the planet for energy signatures. Chaya's people won't have a clue what we're doing from orbit unless they are a technically advanced race which they pretend not to be. Which has happened before...*they stop*

WEIR: Did you find anything abnormal? I mean something that would suggest they are more advanced than they claim to be?

MCKAY: No. They're either pathetically pre-technological or ...brilliantly post technological.

WEIR: And there's no way this can be a natural phenomenon?

MCKAY: Well a perfectly timed, directed energy burst that only affected the Wraith ships?

WEIR: That's a no?

MCKAY: That's a no.

BECKETT: (on radio) Doctor Weir I have those results.

WEIR: Thank you Carson we're on our way They both head off.


SCENE: Walking through some corridor.

CHAYA: How many of you are there?

SHEPPARD: Counting all the Athosians on the mainland...might get a couple of hundred, which leaves a very large empty city...Right now we're living in one section because we don't have the power to spread out more than that. *looks at her* What do you think so far?

CHAYA: I think it's wondrous. *Shifts* but ultimately the decision is up to Othara. *doesn't look at her* You're not a believer are you?

SHEPPARD: Look Chaya *they stop* I respect that you believe. Look I can't talk to Othara. I can only talk to you so let me ask you this...What if the shoe was on the other foot? What if your people were in trouble and we could help you? Would you just take no for an answer?

CHAYA: *stares, then places a hand on his shoulder walking* It must have been very hard to live your entire life under the shadow of the Wraith.

SHEPPARD: *they walk through some doors* Don't misunderstand me...Teyla and her people have known the Wraith forever...but when I say we're new I mean...we just got here...from another galaxy...a planet called Earth.

CHAYA: Earth? *looks almost as if she knows it*

SHEPPARD: Very far away. You know those clusters of stars you see in the night sky? *she nods* Some of them are called galaxies and they're even farther away from you than the stars. Earth is in one of those galaxies.

CHAYA: You came through the Stargate?

SHEPPARD: That's right.

CHAYA: And can you not simply return?

SHEPPARD: Well not simply. *head up some stairs* We knew going into it that it was probably going to be a one way trip...but we thought what we would find here would be worth the risk.

CHAYA: *enter gate room* And is it?

SHEPPARD: So far. Ask me again when the Wraith show up *walking up to control room*


SCENE: Infirmary

BECKETT: *they all looking at Chaya's work-up* Blood work shows no viral, bacterial or parasitic infections. MRI reveals no tumors or cancers. No heart defects of any kind. Blood pressure 130 over 70. Total cholesterol 107. She's in perfect health...

WEIR: I'm happy for her......Why did we need to see this?

BECKETT: Because Doctor she's too healthy.

MCKAY: What does that mean?

BECKETT: There's no trace of any diseases or congenital conditions that you typically find in pre-technological societies. No rickets, no fungi, STDs...

WEIR: Perfect health.

BECKETT: Aye. And from what she told me... this might be the norm among her people.

MCKAY: *thinking* But she is human?

BECKETT: Oh without a doubt.

WEIR: So how is that possible?

BECKETT: I can't say that for certain without visiting the planet myself, but if this data's accurate, then people on Proculus live in optimal health for a very very long time.

MCKAY: You make it sound like some sort of...of...of...

BECKETT: Paradise? Aye because it is.

WEIR: And that's a problem...because...?

BECKETT: Because...human life, quite simply Doctor Weir...is more fragile...than that. I don't care what galaxy we're in... it's unnatural. *Weir and McKay share a look*


SCENE: Balcony, day.

CHAYA: Oh the ocean air is so invigorating.

SHEPPARD: Plenty of that here, most of the planet's ocean. *they look out to the water*

CHAYA: Surely there is enough land to resettle the refugees.

SHEPPARD: Oh there is...just can't guarantee their safety.

CHAYA: Even though you control all of this?

SHEPPARD: I'd be lying if I said we controlled it all... This place is so far beyond us in so many ways. For example Atlantis does have a shield that can withstand anything the Wraith can throw at us but we have no way of powering it up...we can't risk taking in any more refugees than we have. *looks at her* Come with me. *they head off*

CHAYA: Major Sheppard...

SHEPPARD: I'd prefer if you called me John.

CHAYA: John...how did you make enemies of the Wraith?

SHEPPARD: That was my fault.

CHAYA: Yours?

SHEPPARD: I basically woke them up trying to rescue some people they captured, they didn't take too kindly to that.

CHAYA: But you saved your people?

SHEPPARD: Most of them.

CHAYA: That is how you know for sure they are coming back.

SHEPPARD: Yeah we just don't know when. *enter control room, pointing stuff out* Main control console. Environmental support systems. Communications. This...*walks over to something Grodin's fiddling with* This is...uh *mouths what is this?*

GRODIN: Sorry Major we don't have the faintest idea what *Chaya rests her hand on it and it lights up* what...--*looks at Chaya* This is a new piece of equipment we found in another section of the city. It hadn't yet been initialized.

SHEPPARD: You think she has...

GRODIN: She has the gene.

CHAYA: *insecure smile* Did I do this? What does the machine do?

GRODIN: We don't know, not yet anyway.

SHEPPARD: Atlanteans are good at lots of things, but writing instruction manuals wasn't one of them. We should probably wrap this tour up. I know Doctor Weir is anxious to talk to you *they walk off, Grodin watching them go*

CHAYA: Will I see you after that?

SHEPPARD: *small grin* And during.


SCENE: Briefing room

WEIR: *walking round briefing table by Sheppard and Teyla* What we're proposing is a kind of land lease in which refugees rendered homeless by the Wraith could resettle on Proculus. In return we can offer you services and knowledge of benefit to your people.

CHAYA: Such as?

WEIR: Well you've seen what technology we possess here...we can help you down a path to a more industrialized society, but at a pace that will maintain your planet's ecological balance.

CHAYA: Your scientific knowledge is impressive Doctor Weir but we have no need of it. Othara provides us with everything we require.

SHEPPARD: Well food just doesn't show up on the dinner table.

TEYLA: You do plant all your own crops?

CHAYA: Of course we do.

WEIR: We can show you ways to increase your crop yield.

CHAYA: We grow all the food we need to live. Anything else would be gluttony.

WEIR: *Leans forward* Building materials then...

CHAYA: We have abundant timber and iron ore to forge what little metal we need. Othara is kind.

WEIR: *sits, pretty frustrated now* There must be something.

CHAYA: What my people value most is spiritual knowledge. What can your culture provide in that regard?

WEIR: *looks at Teyla then Sheppard* Earth's people don't share a single spiritual belief we...embrace a number of different religions and philosophies: Christianity, Buddhism, Judaism, Islam...

SHEPPARD: Hinduism... Kwanzaa. *Weir frowns at him, he frowns*

CHAYA: Interesting. Tell me about them.

WEIR: All of them?

CHAYA: Yes they sound fascinating.

WEIR: *Sheppard nods* Well...I am hardly competent to discuss all of Earth's religions...but I can offer you some resources. With very little training you could have complete access to our historical database.

CHAYA: That would be wonderful. *All grinning at each other.*


SCENE: Control room.

MCKAY: *runs up to Grodin.* You got it working?

GRODIN: Yeah.

MCKAY: Well...do we know what it does?

GRODIN: It would appear to be an internal-external biometric sensor array.

MCKAY: See now...sadly I understood that. Where did all those Saturday nights go?

GRODIN: *turns screen to him* These seem to be the bio-signatures of everyone in Atlantis.

MCKAY: How can you tell? I can't make head or tail of that mess.

GRODIN: I've been working on deciphering the Ancient logarithms. I suspect that this was designed primarily as an early warning system to signal any alien presence in the city. The Wraith...

MCKAY:...And you're saying that it activated when our visitor touched it?

GRODIN: Which must mean that she has the Ancient gene.

MCKAY: Or it was initialized already and only activated because it was detecting her. I mean she could be some kind of an alien and this thing knows more about her than we've been able to decipher. Look someone should be keeping an eye on her.

GRODIN: Major Sheppard is.

MCKAY: Oh...I'm sure he is.

GRODIN: Not entirely for the reasons you think. Doctor Weir asked him to.

MCKAY: I'm sure she did. *hurries off*


SCENE: Nice shot of Atlantis at night, Teyla and Sheppard walking down corridor, Sheppard with picnic basket in hand.

SHEPPARD: Doctor Weir wanted me to make sure that Chaya saw everything.

TEYLA: Everything.

SHEPPARD: Well...not everything uh...Chaya mentioned she wanted to see the best view of the city at night which I think is at the top of the south west pier and...and since it's such a long walk I thought I'd...bring along a few provisions.

TEYLA: Continuing our efforts to secure a treaty.



SHEPPARD: Exactly. Yeah.

TEYLA: As our ambassador.

SHEPPARD: *puts hand to chest nodding* I'm an ambassador and she is a... diplomat.

TEYLA: On a late night...*searches for right word* picnic?

SHEPPARD: Yes.

TEYLA: *grins* I know that as ranking military officer here in Atlantis that you feel a heavy burden of responsibility...but you are allowed to have feelings for others...

SHEPPARD: *laughs* Ah no...this is a...this is an ambassadorial diplomatic picnic outing thing.

TEYLA:...Without having to justify that to anyone. Goodnight Major. *heads off*

SHEPPARD: Goodnight...Teyla. *heads off looking behind him*


SCENE: Heading up from gateroom to control room

WEIR: You want to send her back?

MCKAY: All I know is she's not who she's pretending to be.

WEIR: You know this because?

MCKAY: What I'm not allowed to have intuition?

WEIR: *throws him a sharp look* You? No.

MCKAY: Oh.

WEIR: I asked Major Sheppard to keep an eye on her.

MCKAY: Well *laughs* which is like asking the fox to guard the hen house.

WEIR: *stops* What?

MCKAY: Look the biometric differential is not insignificant Elizabeth. What I'm saying is...*quietly* the woman set off an alien alarm.

WEIR: Come on you don't know that for certain. Now Grodin says *McKay sighs* you are nowhere close to understanding what the nature of that device is.

MCKAY: There are too many unknown variables. There's the energy weapon, the fact that they claim never to have seen the Wraith...what about the fact that she's essentially a text book *Weir rolls eyes and walks off to office* case of healthy.

WEIR: All very mysterious yes. But what does it prove?

MCKAY: That we should give her a one way ticket back home.

WEIR: *comes back out* There is obviously something very...different about her yes. But that doesn't necessarily make her a threat.

MCKAY: It doesn't rule it out either.

WEIR: Then for the moment I think what we can gain by securing a treaty is worth the risk of her being here. *walks off*

MCKAY: Fine.


SCENE: South-west pier

CHAYA: *eating strawberries* Mmmm this is delicious.

SHEPPARD: Well enjoy it while you can because it's the last of what we have. *Lies back on elbow*

CHAYA: Then I am honored.

SHEPPARD: When McKay finds out he's gonna kill me.

CHAYA: Othara will save you.

SHEPPARD: *grins* Oh good. *she laughs*

CHAYA: Such wondrous things. I can't imagine you'd want to do anything but eat all the time with such a variety of foods.

SHEPPARD: Well we manage to pull ourselves away somehow.

CHAYA: I've been learning much about Earth. Doctor Weir has got me on your information machines.

SHEPPARD: Elizabeth's got you on a computer already huh?

CHAYA: *nods* I am fascinated by your many religions. So many beliefs, so many philosophies.

SHEPPARD: Yeah we got a few of those.

CHAYA: So many contradicting faiths.

SHEPPARD: That's a bit of a mess. *sits up* More?

CHAYA: Yes please.

SHEPPARD: *pours* We uh...traded for grapes. The Athosians...Teyla's people- they make this on the mainland.

CHAYA: I wasn't really truthful with you about something. *his face falls* On Proculus when I told you I did not feel lonely, coming here and being with you *small smile on his face* reminded me what it was like not to be alone. (John looks uncomfortable. He stands up and wanders around the balcony for a while, then turns and faces her.)

CHAYA: What?

SHEPPARD: Well, I mean ... nothing. It's just that ... this is the first time I've been in a romantic situation with a woman from another planet, and it just strikes me as really, um ...

CHAYA: Wrong?

SHEPPARD: No! God, no! Just, just funny. I'm sorry - I-I just thought that I would, uh ...

CHAYA: You said it yourself. We're both human.

SHEPPARD: Yes, we are. And I'm really glad you didn't say 'family', otherwise I'd have to leave.

CHAYA: You don't (John sits down on the floor next to Chaya.)

SHEPPARD: I'm not going anywhere (He takes her face in his hands and kisses her.)


CORRIDORS. John comes out of someone's quarters. As he walks away, Rodney, who looks as if he's been lurking around waiting for him, greets him.

McKAY: Major.

SHEPPARD: Rodney. What are you doing up so late?

McKAY: I was just, um, I couldn't sleep, so I was going back up to the Control Room to do a little research. What about you?

SHEPPARD: Oh, no thanks.

McKAY: No, I mean what were you doing up so late?

SHEPPARD: I'm always up late, Rodney.

McKAY: Word of caution? The whole Captain Kirk routine is problematic to say the least, let alone morally dubious.

SHEPPARD: What routine?

McKAY: The romancing of the alien priestess? It's very 1967 of you. Actually, I'm surprised ...

SHEPPARD (interrupting): If and when anything I do becomes your business ...

McKAY: It becomes my business, Major, when an alien woman who is clearly not who she claims to be has the ranking military officer wrapped around her little finger!

SHEPPARD (threateningly): Don't go there, McKay.

McKAY: I'm sorry - I know I'm not normally Mr Sensitive, but you gotta believe me when I say there is something about her. I know it's intangible but I can feel it.

SHEPPARD (angrily): I said don't go there!

McKAY: It's just a matter of time before I prove it, Major. (At that moment the door to the quarters that John just left opens and Chaya is standing there.) I'm just recommending that in the meantime you keep your .. (He stops, realising that Chaya is listening. He and John turn to look at her. Chaya stares angrily at them for a moment, then turns and walks back into her room. John follows her.)


MORNING. CONTROL ROOM.

WEIR: Did you sleep last night?

McKAY: No. (He walks over to a laptop.) This is the data from the biometric sensors. I can't tell you exactly what all these signatures mean but look at this. (He points to two readouts.) These are ours and this, this is hers. There's a distinct difference.

WEIR: She was born on another planet in another galaxy.

McKAY: They're different from Teyla's too.

WEIR: That doesn't mean ...

McKAY: Elizabeth, she's not what she seems to be.

WEIR: I sense nothing but a very honest and spiritual person.

McKAY: Alright, there may be a way to find out. You're opening negotiations with her this morning, right? (Elizabeth nods.) OK, well let me sit in. I'll pretend to be taking notes on the laptop when really I'll be scanning her for anomalies: radiation, EM scans, energy signatures. That way, if I *am* crazy, you and I are the only ones who need to know. What's the harm?

WEIR: Alright, but be discreet.

McKAY: I'm *Mr* Discreet!


CONFERENCE ROOM. Elizabeth, John, Rodney, Teyla and Chaya are there. Rodney has secreted sensors under the table. He activates them and then works on his laptop as the others talk.

CHAYA: I admit to being impressed by most of what I've read of Earth religions: the Torah, the Koran, the Talmud, the Bible. Most of them reveal a diverse and deep desire to grasp the divine.

WEIR: So we do have something we can offer you.

CHAYA: But I've also been reading about your history. Even now, somewhere on your planet, you are at war.

SHEPPARD: Yeah, that's true.

WEIR: I made no attempt to hide that fact from you. Chaya, we are definitely not perfect.

CHAYA: There's a lot about you as a people that I find disturbing.

TEYLA: Can that not be said of any people?

CHAYA: No. Every soul on Proculus is free from the hatred and the anger people from Earth seem to feel for each other.

SHEPPARD: Come on, we're not all that bad, you know that.

CHAYA (smiling and briefly putting her hand on his): I do.

WEIR: We're not talking about the people on Earth. I'm talking about every member of my expedition team here in Atlantis; and I'm talking about the friends we've met since coming here, like Teyla's people (Chaya leans forward and glances briefly at Rodney.)

CHAYA: There are some among you - yourself included, Doctor Weir - that I know Othara will welcome with open arms. But there are others ... (She looks more pointedly at Rodney.)

WEIR: I handpicked every member of this expedition, and I know Teyla feels as confident about her own people.

CHAYA: I'm sure.

WEIR: At the end of the day, this is a matter of trust.

CHAYA: Yes, it is, Doctor Weir. (She looks at Rodney again.) Have your scans found anything yet, Doctor McKay (Rodney looks startled.)

McKAY: Um ... uh ... actually, no. (He closes the lid of his laptop.)

SHEPPARD: What the hell is this?

WEIR: I'm sorry, Major. There was cause for legitimate concern as to ...

CHAYA: ... whether I was or not who I claimed to be.

WEIR: I'm sorry, Chaya. I honestly felt it would do no harm.

McKAY (rising to his feet): Stop apologising, Elizabeth. How did she know?

SHEPPARD (angrily): McKay!

McKAY: She's an Ancient, Major.

SHEPPARD: She's what?!

McKAY (looking at Chaya): I'm right, aren't I? The perfect health, the energy weapon, the fact that she has the gene. It's the only logical explanation.

SHEPPARD: What the hell are you talking about?

McKAY (to Chaya): I just don't understand the act. I mean, you must know we'd give just about anything to talk to you, to learn from you. I mean, what is it?< What, are you checking us out?

CHAYA: I see that in my desire to come to Atlantis, I have revealed too much of myself.

WEIR: He's right?

McKAY: I'm right?!

CHAYA: I *am* what you call an Ancient. And it is also true that I can never offer your people sanctuary. But you are wrong as to why I came here.

SHEPPARD: Why *did* you come here?

CHAYA: You, John.

SHEPPARD: Me?

CHAYA: I have lived in solitude for so long that when you asked me to come to Atlantis, I ...

McKAY: Oh my God, he *is* Kirk!

SHEPPARD: This was never about, uh ... (He looks at the others.) Could we just have a moment to ourselves here?

WEIR, McKAY and TEYLA (simultaneously): No!

CHAYA: That's alright. I've stayed here long enough. (She stands and leaves the room. John glares at the others in the room, then stands up and follows her. Outside the Conference Room, Chaya is tottering away, looking faint.)

SHEPPARD: C'mon, Chaya. You and your people are the reason we came here in the first place.

CHAYA: I can't. (She holds out a hand to him, stumbling.) I can't. (She starts to collapse. John catches her as she faints into his arms.)


SPACE. PROCULUS. Wraith Darts fly through the Stargate.


ATLANTIS. Chaya recovers and stands up out of John's arms.

CHAYA: No.

SHEPPARD: What the hell was that?

CHAYA: They're coming for them. I should have never left them.

SHEPPARD: What's going on?

CHAYA: I'm sorry, John (Her body begins to glow and she turns into a glowing entity. Behind her, the Gate kawhooshes. In her new form, Chaya flies through the Gate, which promptly closes again. Elizabeth, Rodney and Teyla, who have just come out of the Conference Room, stare in amazement.)

SHEPPARD: I'm taking a Jumper back to Proculus.

WEIR: What just happened?

SHEPPARD: There's only way to find out.

WEIR: Go.


SHORTLY AFTERWARDS. The Gate kawhooshes. Above it, the Jumper Bay floor irises open and a Jumper hovers down into the Gateroom.

WEIR (over comms): Major, are you sure you know what you're flying into?

SHEPPARD (into radio): Pretty good idea. The Wraith are attacking Chaya's people.

WEIR: You can't hope to defend them with one ship!

SHEPPARD: I don't think I'll have to (The Jumper flies through the Gate.)


SPACE. PROCULUS. There are many Wraith Darts flying around. John fires a couple of energy drones which destroy two of the Darts. Suddenly there's a glow inside the Jumper and Chaya appears, standing beside John.

CHAYA: What are you doing here?

SHEPPARD: I'm here to help you.

CHAYA: Help me?

SHEPPARD: To defend your people.

CHAYA: Leave. I will take care of this. (She changes back into her glowing form, then disappears. Shortly afterwards, the huge burst of energy radiates up from the planet's surface and wipes out all the Darts, leaving the Jumper untouched. John turns the Jumper and heads to the planet's surface.)


TEMPLE. As John runs around the temple looking for her, Chaya walks into view.

SHEPPARD: Is it Chaya, or Othara? I'm just curious.

CHAYA: When I was a mortal, I lived here. This was my home. When those of us who you call the Ancients ascended, we were supposed to leave behind us all human ties. Some of us found that difficult.

SHEPPARD: So you couldn't stand by and watch your people getting wiped out by the Wraith.

CHAYA: When their terrible fleet approached, I lashed out with my mind and with a single thought destroyed them all. The others of my kind did not approve of such interference in corporeal matters. And so I was exiled. My punishment was the unending protection of this world.

SHEPPARD: Why pretend to be human at all?

CHAYA: So that time to time I may walk among the people - know them as the good and kind souls they are. For thousands of years, I have come and gone to the villages, never staying too long to get attached to anyone ... until I met you.< I have never regretted the choice I made all of these years - until now. I am permitted to safeguard my people, but my people only. This is my punishment.< This is what *makes* it punishment. If your people came here for my protection, the Others would stop me. Do you understand? I can never help your people.< (She turns and starts to walk away, but John runs round to stand in front of her again.)

SHEPPARD: I'm not sure I'm gonna let you walk away that easily. And I'm not just talking personally here, although that's definitely part of it. There is so much more we can learn from you.

CHAYA: I *can't*, John. The Others won't allow it. It's their highest law to never interfere. I am bound by those laws, however much I wish to help you.

SHEPPARD: So, uh, we can never ...

CHAYA: I can never leave.

SHEPPARD: Well, I could come and visit - (he smiles) if you don't mind flirting with somebody from another species.

CHAYA: We're not as different as you think.

SHEPPARD: I think we're more different than *you* think.

CHAYA: I can show you.

SHEPPARD: Show me?

CHAYA: By sharing each other. We will know each other as well as anyone ever can (John swallows nervously.)

SHEPPARD: OK. Gotta get the car back by midnight, though.

CHAYA: This will only take a few moments. (She steps closer to him.) Just close your eyes (The lower half of her body begins to glow. The glowing light expands upwards until it reaches her shoulders, then envelops John's body up to his chest.< After a few seconds ...)

SHEPPARD: This ... is ... cool!

The End




Source : www.twiztv.com/scripts/atlantis
Transcript by Tara Pathirana & Callie Sullivan

Kikavu ?

Au total, 71 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Emmalyne 
03.11.2020 vers 00h

Skrallinka 
12.10.2020 vers 19h

Maighread 
28.01.2019 vers 20h

daufresne 
23.01.2019 vers 20h

crystal14 
16.05.2018 vers 22h

kahlan222 
23.03.2018 vers 12h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

albi2302 
poupette67 
Ne manque pas...

On recherche des administrateurs pour construire et gérer un nouveau quartier A Million Little Things !
Appel à candidatures | Plus d'infos

Activité récente

Jeu : Suite de mots
Aujourd'hui à 16:39

[Jeu] Le Duel
Hier à 08:53

Actualités
Joe Flanigan Paris Manga

Joe Flanigan Paris Manga
Une belle annonce pour les fans de Stargate Atlantis Joe Flanigan alias John Sheppard dans la série...

[Live] David Hewlett - Hathor hosts

[Live] David Hewlett - Hathor hosts
Pendant la pandémie, Suanne Braun - l'interprète de Hathor dans Stargate SG1 - a lancé "Hathor...

Jason Momoa dans un film de vampire

Jason Momoa dans un film de vampire
Jason Momoa (Ronon Dex) sera à laffiche au côté de Peter Dinklage (Game of Thrones) dans le prochain...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui, 6 mai 2020, nous fêtons l'anniversaire de Kavan Smith qui a interprété de 2005 à 2009,...

Rencontrez les acteurs au Fedcon 2020 !

Rencontrez les acteurs au Fedcon 2020 !
Du 29 au 31 mai 2020 se tiendra à Bonn le Fedcon 29, un rassemblement de fans de science-fiction....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

C'est quoi votre type de série "doudou", celui vers lequel vous allez machinalement quand vous voulez passer un bon moment pas prise de tête ?

Total : 7 votes
Tous les sondages

HypnoRooms

chouchou70, 15.05.2021 à 11:38

Bonjour à tous, un nouveau sondage est disponible sur le quartier Friday Night Lights. N'hésitez pas à venir faire un petit tour

pretty31, Avant-hier à 11:24

Dernier jour pour voter aux quarts de finale de l'animation The New Song sur Zoey's EP !

Emilie1905, Hier à 08:56

L'animation Love, Hypnoweb continue sur le quartier Love, Victor! Des personnages de la commu' LGBTQ+ sont à départager dans les forums

pretty31, Hier à 15:07

Nouvelle partie de ciné émoji sur HypnoClap et votes pour la demi finale de The New Song chez Zoey's EP !

sabby, Aujourd'hui à 15:16

La nouvelle saison d'Elite arrive dans un mois tout pile ! En attendant, vous pouvez voir ce que sont devenu les personnages qui sont partis

Viens chatter !