VOTE | 257 fans

#410 : Sous la Glace

Sur une planète inconnue à la surface recouverte de glace, une peuplade vit enfermée dans les sous-sols pour fabriquer de l'énergie qui permettra à quelques-uns seulement de vivre de manière luxueuse sous un énorme dôme. Des membres de SG1, conviés sur cette planète pour traiter quelques échanges en matière de technologie, ont été pris en otages et subi l'opération dite du "gel de la mémoire". Ils sont réduits à travailler dans les sous-sols comme des esclaves soumis...

Popularité


4.67 - 3 votes

Titre VO
Beneath the Surface

Titre VF
Sous la Glace

Première diffusion
01.09.2000

Première diffusion en France
04.05.2001

Vidéos

videofan en musique

videofan en musique

  

teaser

teaser

  

Plus de détails

Ecrit par : Heather E Ash

Réalisé par : Peter DeLuise

Apparitions :

Russell Ferrier (Major Griff)

Kim Hawthorne (Kegan)

Alison Matthews (Brenna)

Laurie Murdoch (Calder)

410 - Sous la Glace.

 

Dans une sorte de camp de travail, une femme annonce que grâce au travail, ils peuvent alimenter les serres pendant deux mois. En contre bas, tous les membres de Sg-1 sont là, vêtus comme les autres forçats. Cependant, il semblerait qu'aucun d'ente eux ne se reconnaissent.

Lors du repas, un incident se produit entre le Major Carter et une certaine Kegan. Le ton monte. Daniel (Carlin) demande ce qu'il se passe au Colonel O'Neill, en l'appelant Jonah. Une bagarre explose. Teal'c les sépare et leur dit qu'ils sont tous amis et font partie de la même équipe. Une femme, Brenna, arrive et ordonne d'amener Teal'c ailleurs. Elle ordonne à Kegan de donner du pain à Therra (alias Carter).

Quelques temps après, Kegan explique au Dr Jackson que Teal'c souffre du syndrome de l'obscurité. Il perd la tête et divague.

Dans la section de Jack, un tuyau cède. Brenna demande à Sam des explications. Cette dernière lui explique alors qu'elle pense avoir une solution pour éviter que ce problème ne se reproduise. Quelques temps après, Carter part vers le bureau de Brenna, avec ses plans sous le coude. Jack prend de ses nouvelles.

De son côté, Kegan se demande pourquoi Brenna écoute les propos de Carter. Daniel prend sa défense. Il regarde Jack et repense à ce que Teal'c a dit lors du repas. Kegan lui répète alors que Tor (Teal'c) est dérangé.

Au SGC, Hammond contacte P3R-118. Il parle avec un certain Gouverneur Calder. Il explique que les recherches concernant Sg-1 restent infructueuses. Mais Hammond préfère envoyer une équipe pour effectuer des recherches. Une fois la conversation terminée, Calder demande à rencontrer Brenna, le lendemain, pour en savoir plus sur leurs nouvelles recrues.

Dans son rêve, Daniel se voit au SGC, devant la Porte. Il voit Jack qui l'invite à passer de l'autre côté, mais Kegan lui dit de ne pas le suivre. Il se réveille alors en sursaut.

Pendant ce temps, Hammond contacte l'équipe sur place. Mais le commandant de la section est plutôt pessimiste car les conditions atmosphériques sont assez hostiles.

De son côté, Teal'c a repris le travail. Daniel lui demande pourquoi il porte un bandage. Puis il le questionne sur le tatouage qu'il porte au front, mais le Jaffa répond qu'il s'agit d'une marque de naissance. Puis Teal'c lui dit qu'il ne le connaît pas et réfute tous ses précédents propos. Daniel repart alors à son travail.

Dans son bureau, Calder reçoit Brenna. Il lui demande pourquoi le gel de la mémoire n'a pas marché sur Teal'c. Pour le reste de l'équipe, tout se passe comme il faut. Elle lui montre même les plans du Major Carter. Calder ironise sur la situation et dit que les travailleurs ne pourraient s'intégrer car ils ignorent qu'au dessus d'eux se dresse une cité.

Carter rend visite à Brenna dans son bureau. Cette dernière lui dit qu'il est impossible d'effectuer les travaux car le risque de gel lié à ces changements est trop important. Carter retourne auprès du Colonel et se plaint de l'attitude de Brenna. Jack lui propose alors de retourner la voir dans quelques jours avec un projet plus modeste.

L'équipe de recherche retourne à la base. Il explique que selon lui, le Colonel O'Neill n'aurait jamais accepté d'envoyer son équipe explorer les champs de glace indiqués par Calder. Il accuse même Calder de cacher la vérité.

Dans la base souterraine, Daniel demande à Kegan comment il est venu ici. Mais cette dernière n'en sait rien. Daniel pense qu'il a pu être ami avec les autres. Mais Kegan l'en dissuade.

De son côté, Teal'c travaille comme un forçat. Soudain il est pris d'un malaise. Ses collègues sonnent l'alarme car le secteur va exploser. Mais Jack et Samantha interviennent et évitent la surchauffe des machines, aidés par Daniel.

A l'infirmerie de la base, Teal'c veut absolument reprendre le travail. Brenna remercie les trois autres. Carter essaie de replacer son idée pour améliorer le système, en vain. Ils repartent alors travailler. Dans un couloir, Daniel leur soumet alors sa théorie, en disant que les paroles de Teal'c sont peut-être vraies. Il leur raconte son rêve. Ils se donnent alors un rendez-vous pour en discuter.

Le soir venu, Carter explique qu'elle a fait le même rêve. Daniel pense que leurs mémoires ont été altérées. Il questionne alors Jack sur son passé, mais ces paroles sont peu cohérentes. Il décide alors de tout remettre en question. Carter dit alors qu'ils doivent agir avec précaution car si quelqu'un les entend, on les soupçonnerait d'être atteint de la maladie. Jack pense qu'ils ont déjà cette maladie, mais Carter lui « je ne crois pas mon colonel ». Ces paroles propos les plongent encore plus dans le doute.

Au SGC, Hammond s'inquiète toujours pour Sg-1. Le Dr Fraiser le rejoint. Le Général lui explique que les recherches de Calder n'ont rien donné, et qu'il n'a aucun moyen d'action. Il lui révèle alors qu'il a ordonné au Major Griff de monter une équipe de sauvetage, car il soupçonne que Calder n'est pas des plus sincères avec lui. Janet se porte alors volontaire.

Dans la base souterraine, lors du repas, Daniel raconte au reste de l'équipe ses rêves. Carter dit alors que dans ses rêves, elle voit des sigles tels que Sg-1, GDO, DHD. Jack prend alors un bol et le retourne. Il pense que cela veut dire quelque chose, mais il ignore quoi. Puis il se voit dans le bureau de Calder. Une fois le repas fini, Kegan rejoint Daniel. Ce dernier lui explique qu'il a de nouveaux amis, puis il repart.

A l'infirmerie, le personnel s'interroge sur la santé de Teal'c. Ce dernier se réveille et ôte ses bandages.

De son côté, Jack dit à Sam qu'il se souvient d'un certain « Homer ». Un homme chauve, portant des chemises et étant très important. Jack lui dit qu'il a éprouvé des sentiments pour Tor (Teal'c), mais il ne s'en souvient pas bien.

Dans son bureau, Calder apprend que Teal'c rejette la « greffe » de mémoire. Mais pour le Gouverneur, seul le reste de l'équipe compte. Brenna l'informe qu'ils ont tenu une réunion. Elle pense qu'ils retrouvent la mémoire. Calder décide alors de les laisser faire pour qu'ils découvrent le monde extérieur.

Pendant son sommeil, Jack se réveille et regarde à nouveau le bol blanc. Il se souvient alors de sa discussion avec Calder. Ils parlent de l'esclavage qu'il pratique sous la ville, dans la base. Jack lui dit alors qu'il compte rompre les négociations avec cette civilisation. Il se réveille et prévient Carter.

A l'infirmerie, Teal'c est toujours aussi mal en point. Deux hommes viennent le chercher pour l'amener dans le bureau de Brenna, où le reste de l'équipe se trouve. Là, elle leur révèle tout, et leur explique qu'ils ne sont pas d'ici. A cet instant, Clader entre et la tue pour cette révélation. Il compte en faire de même avec l'équipe, mais Teal'c se réveille et les maîtrise tous. Daniel décide de tout révéler aux travailleurs avant leur départ. Jack leur dit alors la vérité et tire sur une des vitres au plafond pour prouver ses propos. Daniel et Jack proposent alors de dépoter les travailleurs vers une planète plus agréable.

 

 

Sous la glace

 

P3B-118

Femme : chers collègues, votre attention s’il vous plaît. J’ai le plaisir de vous annoncer que grâce à votre travail nous avons suffisamment de réserves  d’énergie pour chauffer les serres pendant au moins deux mois. Le mérite en revient surtout aux gens de la section 23. Ceci ne doit pas être un prétexte pour travailler moins, mais doit au contraire nous inciter à redoubler d’efforts. Notre monde est recouvert par les glaces, mais un jour nous pourrons reprendre notre place à la surface.

Foule : de tout mon cœur je vous servirais.

 

Sam : Kegan il reste du pain ?

Kegan : désolé, je viens de donner le dernier morceau.

Jack : c’est comme ça à chaque fois.

Sam : quel est ton problème ?

Kegan : je n’ai aucun problème !

Sam : et nous, on n’a jamais pas !

Daniel : il y a un problème ici ?

Jack : rester en dehors de ça.

Daniel : Jonah, il y a d’autres personnes qui attendent.

Jack : vous allez donner ce pain.

Teal’c : ce n’est pas correct, tous les deux,  vous êtes amis.

Jack : rester en dehors de ça !

Teal’c : vous faites partie de l’équipe sg1. Je suis Teal’c, vous ne vous rappeler pas ?

Jack : que quelqu’un éloigne ce type de moi.

Femme : emmené le là haut !

Teal’c : on n’est pas d’ici, nous ! Il faut vous en souvenir.  Il faut qu’on s’échappe !

Jack : Brenna, c’est un honneur de vous servir. Je ne connais pas cet homme.

Brenna : je sais Jonah. Ne t’inquiète pas, il est dérangé. Tu leur donne du pain ! Quand tout le monde aura fini, reprenez le travail.

 

Générique

Kegan : cette pompe régule le trop-plein, parfois elle se bouche et la il faut ... Carlin ?

Daniel : ou était il depuis cinq jours ?

Kegan : au repos, il souffrait du syndrome de la nuit perpétuel. C’est une chose étrange. Je me souviens d’un type, il doit y avoir deux ans, qui avez voulu s’enfuir en cassant une lucarne.

Daniel : il a réussi ?

Kegan : tu l’aurais su si c’était le cas. Tout ça aurait été ensevelis sous la glace et la neige et tu serais mort geler comme tous les autres gens d’ici.

Daniel : c’est vrai.

 

Sam : fermez les valves.

Brenna : qu’est-ce qui s’est passé ?

Sam : un déstabilisateur s’est rompu, ils sont si corrodés qu’ils ne supportent pas la pression.

Brenna : nous ne pouvons rien y faire !

Sam : en réalité, je pense que si. Si nous installons une soupape de sécurité automatique sur chaque stabilisateur, ça permettra de laisser échapper la pression. J’ai fait des calculs précis. Si vous voulez, je peux vous montrer.

Brenna : venez dans mon bureau tout à l’heure.

 

Jack : est-ce que ça va ?

Sam : très bien.

Jack : cette explosion ?

Sam : ce n’est rien de grave.

Jack : a bon

Sam : Brenna veut  que j’aille la voir, elle veut entendre mes idées pour améliorer la base.

Jack : vous savez, vous pourriez prendre quelques minutes de repos.

Sam : je vous en prie, vous travaillez aussi dur que moi !

Jack : c’est différent, c’est un travail physique.

Sam : aller bon courage.

 

Kegan : alors là c’est trop. Pourquoi Brenna l’écoute c’est la ?

Daniel : je ne sais pas, elle est maligne cette fille !

Kegan : elle se croit plus intelligente que nous tous. Lui, même chose.

Daniel : Teal’c a dit qu’on été amis.

Kegan : il ne s’appelle pas Teal’c, c’est  Thor. Il est dérangé.

 

Sgc

Harriman : on est prêt pour la liaison radio avec P3B-118

Hammond : bon, très bien. Administrateur Calder.

Calder : général Hammond, je suis désolé de devoir dire ça, mais nos recherches n’ont rien apportées. Et vu les conditions hostiles à l’extérieur du dôme, je ne vois pas comment sg1 aurait pu survivre aussi longtemps.

Hammond : avec tout le respect que je vous dois, mon cher, je ne suis pas prêt à abandonner mes amis tout de suite. Nous avons un matériel de pointe et des équipes spécialement entraîné pour se genres d'opérations.

Calder : quand le Major Carter nous exprimé son désir de venir explorer le glacier, j'ai tenté de lui expliquer les dangers mais le colonel O'neill était hélas un peu trop persuadé de pouvoir gérer la situation.

Hammond : j'apprécie votre sollicitude, mais je vous assure que je prendrai toutes mes responsabilités.

Calder : très bien.

 

P3B-118

Calder : dites à Brenna que je veux la voir demain. J’aimerai savoir comment vont nos nouvelles recrues.

Jack : bon, allons-y !

Daniel : oui mais où ?

Jack : de l’autre coté !

Kegan : Carlin, ne l’écoute surtout pas.

 

Sgc

Harriman : vous pouvez y aller.

Hammond : major, qu’elle est la situation ?

Major : on a lancé la sonde laser. On a un relevé télémétrique maintenant. Mais je dois vous le dire, monsieur, ça ne se présente pas bien. Cet endroit est vraiment hostile.

 

P3B-118

 

Daniel : que s’est-il passé ?

Teal’c : j’ai été blessé.

Daniel : quand ?

Teal’c : pourquoi me parlez vous ?

Daniel : je me suis dit que puisqu’apparemment on est des amis de longues dates, je me suis dit que, quelle est cette chose que vous avez sur le front ?

Teal’c : une marque de naissance.

Daniel : une marque de naissance ? Je devrais me souvenir d’une chose comme ça.

Teal’c : je ne vous connais pas.

Daniel : vous disiez le contraire. Il y a une semaine, durant toute la matinée,

Teal’c : je n’étais pas là, il y a une semaine.

Daniel : vous disiez qu’on était amis et que nous devions nous échapper. J’aimerais bien avoir une explication.

Teal’c : je n’ai pas dit une telle chose.

Daniel : très bien, apparemment, j’ai du mal comprendre.

Teal’c : c’est ça. Ne me parlez plus à l’avenir.

Daniel : oh, très bien.

Kegan : je t’ai déjà dit de le laisser tranquille.

Daniel : tu étais là, Kegan. Tu l’as entendu pourquoi irais tu nier ça ?

Kegan : le syndrome de la nuit affecte ton esprit.

Daniel : ce n’est pas ça qui explique les rêves que j’ai fait. Il y a quelque chose d’étrange ici, quelque chose

Kegan : Carlin, ça suffit déjà qu’il te fasse jouer un rôle dans ses hallucinations. Maintenant tout le monde va commencer à dire que tu souffres toi aussi de se syndrome.

Daniel : tout le monde ?

Kegan : et ça, je n’en ai pas envie. Carlin

Daniel : non, non.  Bien sur que non. Ce n’est qu’un rêve.

 

Calder : pourquoi le gèle de la mémoire n’a pas marcher sur Teal’c ?

Brenna : ça doit être à cause de la créature que son espèce porte à l’intérieur du corps. Nous avons recommencé, cette fois, ça a l’air de tenir.

Calder : très bien. Et les autres ?

Brenna : ils s’avèrent qu’ils sont tous d’excellents travailleurs. En fait, Therra a vraiment des idées très intéressantes concernant nos installations.

Calder : Therra ?

Brenna : la personnalité greffée sur le major Carter mais je vais vous montrer. Nous avons eu de gros problèmes avec une surcharge  d’énergie, elle nous  a conseillé de mettre une valve automatique qui régulerait la pression. Si on n’avait pas à réguler la pression manuellement, ça libérerait nos gens pour d’autres taches.

Calder : peut être qu’un jour elle pourrait augmenter la productivité à un point où on aurait plus besoin de main d’œuvre.

Brenna : ça vous pose un problème, ça ?

Calder : non, aucun. Je suis sur qu’ils s’intégreraient. Bien sur, ils ne savent même pas que la cité existe.

Brenna : mais on pourrait leur dire.

Calder : non, on leur a menti toute leur vie, et comment réagiraient les gens de la cité si on restreignait de l’espace en voulant faire de la place pour nos travailleurs ? Pour l’instant, notre cité ne connait pas encore le crime, ni le chômage.

Brenna : mais,

Calder : Ils sont heureux, là ou ils sont. Et ça, c’est se que nous assure le gèle de leur mémoire. Faites seulement se qui est nécessaire pour garantir une énergie continue.

Brenna : oui administrateur.

 

Sam : avez-vous eu le temps de jeter un coup d’œil sur mes plans ? J’aimerai qu’on commence les travaux

Brenna : on ne peut pas faire ses améliorations.

 Sam : mais, vous disiez pourtant

Brenna : non, ça nécessiterait que les générateurs soient débranchés trop longtemps et si un de nos principaux systèmes commence à geler, on ne pourrait plus le faire redémarrer.

Sam : oui, j’admets qu’il y a un risque.

Brenna : bien trop de risques.

Sam : très bien, mais pour ce qui est de mes autres idées ?

Brenna : je suis désolé. Cette base est tout ce qu’il y a entre nous et la glace. Une production ininterrompue est plus importante que l’efficacité. Vous pouvez retourner travailler.

Sam : Brenna, je sais que vous étiez très intéressé par tout ça, que c’est il passé ?

Brenna : et bien, j’ai réfléchie. C’est tout.

Sam : mais au moins, laissez moi trouver un moyen plus sur pour

Brenna : Therra ! S’il vous plait, sortez.

Sam : c’est un honneur de vous servir.

 

Sam : ce n’est pas comme si je parlais d’une chose dont je n’avais pas la maitrise. Non, c’était très détaillé et parfaitement sécuritaire.

Jack : je suis sur qu’elle le sait.

Sam : écoutez, je pourrais vraiment améliorer les choses. Elle ne veut pas me laisser faire.

Jack : pourquoi ne pas retourner la voir dans deux jours avec un projet plus modeste ? Peut être que c’est la façon d’obtenir quelque chose.

Sam : comment faites vous pour être si calme ?

Jack : je cois que dans une autre vie j’ai manié de dangereux explosifs.

Sam : mais, comme ça, dans une autre vie ?

Jack : je veux rien dire de spécial. Ça n’est qu’une expression. C‘est tout.

 

Sgc

Hammond : major ?

Major : je suis désolé, monsieur. Je n’ai aucunes traces d’eux.

Hammond : oui, je comprends. Vous et votre équipe vous êtes dehors depuis un long moment.

Major : non, monsieur, quand je dis que nous n’avons aucunes traces, je veux dire que nous n’avons aucunes chances.

Hammond : vous en êtes sur, major ?

Major : j’aurais assez de mal à dire pourquoi mais scientifiquement, le major Carter ou le Dr Jackson pouvaient avoir envie d’aller voir ces champs de glaces. Mais même si ils avaient envies d’aller là bas, le colonel O’neill aurait dit non.

Hammond : oui, mais selon l’administrateur Calder, le colonel O’neill pensait que le risque était acceptable.

Major : je ne peux pas parler de ça, monsieur, je ne suis pas diplomate.

Hammond : ça reste entre nous.

Major : ils ne sont pas dehors, monsieur. Croyez-moi.

Hammond : l’administrateur Calder dit qu’ils le sont.

Major : alors, je dis que c’est un sacré menteur.

 

P3B-118

Daniel : Kegan, je dois te demander quelque chose. Comment je suis venu, ici ?

Kegan : mais enfin, que veux tu dire ? On t’a transféré  de la mine.

Daniel : non, avant ça ?

Kegan : avant ?

Daniel : oui.

Kegan : tu ne t’en souviens pas ?

Daniel : je n’arrête pas d’essayer d’y penser. Tout ce qui me revient, ce sont des brides de souvenirs.

Kegan : qu’est ce que ça peut faire de toute façon ?

Daniel : je veux juste savoir si Jonah et Therra étaient bien mes amis.

Kegan : tes amis

Daniel : peut être que je ne les reconnais pas parce que ça fait très longtemps

Kegan : écoute-moi bien. Ils essayent juste de se rapprocher de Brenna histoire de pouvoir bénéficier un traitement de faveur. Surtout Therra.

Daniel : tout ce que je veux dire,

Kegan : et tout ce que moi je veux dire, c’est que si tu es amis avec ces deux là, tu n’es pas le mien.

 

Homme : la pression est trop élevée ! Oh, bon sang, c’est chaud.

Homme2 : c’est trop tard. Tout ce secteur va exploser. Aide moi à le sortir d’ici.

Sam : qu’est ce qui se passe ?

Homme : la pression est trop élevée.

Sam : on va réparer ça.

Homme : c’est trop tard, il faut que l’on sorte de là !

Daniel : qu’est ce qui se passe ?

Sam : si cette chaudière explose, elle va détruire tout ce secteur. Je peux arrêter la chaudière principale d’ici mais quelqu’un devra retourner là bas pour ouvrir la soupape d’évacuation.

Kegan : Carlin ?

Daniel : fait sortir tous ces gens d’ici.

Kegan : que tout le monde sorte. Dégagez le secteur !

Daniel : tenez !

Homme : avancez, dépêchez vous. Grouillez vous.

Jack : oh, c’es pas vrai ! Hey

 

Teal’c : il faut que je reprenne mon travail.

Brenna : je veux que vous vous reposiez. Vous resterez ici jusqu’à ce que je juge que vous pourriez reprendre. Quand à vous trois, nous vous sommes tous très reconnaissant. Vous avez risquez vos vie pour sauver la base.

Sam/jack/Daniel : c’est un grand honneur de vous servir.

Jack : c’est vrai.

Brenna : sans votre intervention rapide, beaucoup de vie pouvait être perdus.

Sam : la prochaine fois, se sera différente.

Brenna : oh, espérons qu’il n’y aura pas de prochaine fois.

Sam : mais si vous aviez écouté se que je vous avez dit,

Brenna : Therra ! C’est terminé.     

 

Jack : la prochaine fois, ne vous retenez pas. Dites lui ce que vous pensez.

Sam : elle sait parfaitement que j’ai raison.

Daniel : il doit y avoir autre chose. Ce type qui a le syndrome de la nuit,

Sam : Thor.

Daniel : il dit qu’on fait parti d’un groupe qui s’appelle sg1

Jack : ben oui, qu’est ce que c’est ?

Sam : une équipe.

Jack : c’est un drôle de nom, ça pour une équipe.

 Daniel : oui, c’est vrai. Je crois que je suis censé faire quelque chose de plus important.

Sam : nous aidons notre peuple à survivre à une ère glacière.

Jack : qu’y a-t-il de plus important que ça.

Daniel : je n’en ai aucune idée. Ecoutez, j’ai vraiment l’impression que tous les trois, on appartient à une grande organisation.

Jack : et bien, je vous écoute. Je ne sais pas de quoi vous parlez.

Daniel : c’est vrai ?

Jack : ah non !

Daniel : écoutez, je ne sais pas comment expliquer ça mais j’ai fais un rêve. Vous étiez dedans.

Jack : moi ?

Daniel : il y avait une flaque énorme et brillante.

Jack : très bien, on arrête de parler de ça. Ça suffit.

Sam : attendez une seconde, Jonah, j’ai fais le même rêve.

Jack : vous pouvez arrêter de parler comme ça, pour l’amour du ciel ? C’est une expression ! Hein !

Daniel : on ne peut pas parler maintenant. On se voit après l’extinction.

 

Daniel : alors ?

Sam : à vous !

Daniel : vous avez fait le même rêve ?

Jack : qui vous concernait ?

Sam : non, j’ai vu un grand cercle d’eau miroitante.

Jack : non ! Mes rêves à moi parlent de… d’autres choses.

Daniel : Thor a dit qu’on devait s’échapper. Il dit aussi qu’on doit se souvenir. Se souvenir, se souvenir de quoi ?

Jack : et bien je me souviens d’avoir été contremaitre et ceux que je surprenais à faire ce que l’on fait en ce moment avaient leur ration réduite de moitié pendant un mois.

Sam : on doit prendre se risque là.

Daniel : peut être que notre mémoire a été légèrement altérée.

Sam : et bien, si c’est vrai, on ne peut plus être sur de rien du tout !

Jack : ma mémoire est bonne !

Daniel : vraiment ?

Jack : oui !

Daniel : que faisiez-vous dans la mine ?

Jack : je l’exploitais.

Daniel : non, qu’est ce que vous faisiez ?

Jack : je me souviens que je d’avoir chargé du minerai dans un chariot.

Daniel : et ensuite ?

Jack : je faisais des tas de choses.

Sam : je me souviens d’une sensation de froid et de nuit noire.

Daniel : et, c’est là que vous vous êtes rencontrés ?

Jack : oui !

Sam : vraiment ?

Jack : bien sur ! Quelle est cette chose si importante que nous serions censée faire ?

Daniel : je vous l’ai dit, je ne sais pas. Je n’arrête pas d’essayer de me rappeler ce que c’est. Ce qui me revient, ce sont les images de cette base.

Sam : mais si ce que vous dites est vrai, tout ce qu’on se souvient concernant cette base est un mensonge.

Daniel : c’est l’envers du décor, et ça ne marche que si on ne se creuse pas trop la tête, si on ne se pose pas trop de questions. Mais c’est ce qu’il faut qu’on fasse. Posons nous des questions sur chaque chose, essayons de tout envisager.

Sam : il faut que l’on garde ça pour nous. Si les autres nous entendaient, ils croiraient que l’on souffre du syndrome de la nuit.

Jack : et si on l’avait, ce syndrome ?

Sam : non, je ne crois pas, mon colonel !

Daniel : quoi ?

Sam : quoi ?

Daniel : vous venez appeler Jonah, mon colonel.

Sam : et bien, c’est une expression ! N’est ce pas ?

 

Sgc

Janet : monsieur, j’ai les rapports médicaux que vous réclamiez. Le major Griff souffre d’engelures plutôt légères mais le reste de l’équipe va bien.

Hammond : merci docteur.

Janet : aucun message de la planète ?

Hammond : j’ai parlé à l’administrateur Calder, il y a environ une heure. Il avait le regret de me m’informer que les recherches dans la cité n’avaient rien données.

Janet : ça s’arrête là ?

Hammond : hormis entrer en guerre, tout ce que nous pouvons faire, c’est rompre les relations diplomatiques et je ne suis pas encore autorisé à le faire.

Janet : je pense qu’ils ont quelque chose que nous voulons.

Hammond : ils sont très avancés en matière de technologie chimique et métallurgique.

Janet : et bien, on doit avoir des choses qu’ils veulent, ou ils n’auraient pas proposé d’échange.

Hammond : la technologie de la porte, c’est ce qui les intéresse.

Janet : oui, et bien je peux comprendre ça. Ils sont entourés par les glaces.

Hammond : et d’après ce que je crois savoir, ce sont eux qui ont vraiment besoin de nous, croyez-moi. Apparemment, l’administrateur Calder n’a pas l’air de se dire ça. Franchement, je crois qu’il aimerait que les choses restent telles qu’elles sont.

Janet : il ne vous laisse pas tellement le choix on dirait !

Hammond : non, ça c’est vrai. Voila pourquoi j’ai demandé au major Griff de mettre en place un plan de recherches et de sauvetage.

Janet : et bien, si vous cherchez des volontaire, monsieur.

Hammond : merci Docteur, je garde ça en tête.

 

P3B-118

Jack : encore des rêves ?

Daniel : j’ai encore vu la mare de lumière. Sauf que cette fois, on était tous là. Y compris Thor.

Jack : j’ai rêvé de la mine par contre. J’étais nu.

Daniel : Therra ?

Sam : des tas de chiffres et de lettres n’arrête pas de passer dans ma tête. Sg1, DHD, GDO.

Daniel : c’est du charabia pour moi.

Sam : ça doit vouloir dire quelque chose.

Jack : excusez-moi ?

Sam : Jonah ?

Jack : ça veut dire quelque chose.

Sam : qu’est ce que c’est ?

Jack : je ne sais pas encore. C’est très impressionnant.

 

Kegan : je vois que tu as de nouveaux amis.

Daniel : oui !

Kegan : Carlin !

Daniel : je suis désolé Kegan.

 

Homme : je ne comprends pas, son état est en très d’empirer. Laissez-moi regarder ses blessures.

Brenna : il est hors de question que vous enleviez ses bandages. Faites en sorte qu’il continu de manger et de boire.

 

Jack : je me souviens de quelque chose. C’est un homme. Il est chauve, il porte une chemise à manches courtes et quelque part, il est très important pour moi. Je crois que son nom est Homer.

Sam : ça ne me dit rien.

Jack : et vous ?

Sam : j’ai vu quelque vague images. Vous savez, il y a des choses que j’aime bien dans cet endroit.

Jack : vraiment ? Ça peut vous éclairer si je vous dis que je me souviens encore d’autre chose ?

Sam : quoi ?

Jack : un sentiment.

Sam : pour qui ?

Jack : un sentiment fraternel pour quelqu’un.

Sam : pour moi ?

Jack : non, pour Thor ! Je ne me souviens pas très bien, mais j’ai comme un vague souvenir.

Sam : alors ?

Jack : alors, je disais ça comme ça !

Sam : c’est plutôt sympathique.

 

Brenna : pour je ne sais quelle raison, Thor semble avoir une réaction contraire au gèle de sa mémoire. Je crois même qu’il peut en mourir.

Calder : et bien, qu’il meure. Parlez-moi de ses amis.

Brenna : j’ai reçu un rapport, ils viennent de tenir une réunion secrète. J’ai comme l’impression qu’ils sont en train de retrouver la mémoire. La chimie de leur cerveau est un peu différente de la notre, c’est peut être la raison, mais on peut refaire une injection.

Calder : non ! Non, je crois qu’il est temps qu’ils découvrent ce qu’il y a à l’extérieur.

Brenna : la seule chose qu’ils aient fait, c’est de désapprouver la façon dont sont trainés les travailleurs.

Calder : non, non. Non, ils ont fait plus que désapprouver. Ils ont porté un jugement sur nous, Brenna. Je fais simplement la même chose.

Brenna : oui, monsieur.

Calder : Brenna, si pour quelques raisons vous ne pouvez vous plier à mes ordres.

Brenna : c’est un honneur de vous servir administrateur.

Calder : oui, s’en est un.

 

Jack : très impressionnant. Dommage que ce soit un mensonge.

Calder : je ne comprends pas !

Jack : pendant qu’on faisait le grand tour, Carter a repéré un conduit de ventilation qui ne débouchait apparemment nulle part. On a vérifié.

Calder : vous deviez rester avec votre escorte.

Jack : oui. Je pense que vous n’aimeriez pas que des étrangers aillent découvrir l’esclavage que vous pratiquez en sous-sol.

Calder : ce sont des travailleurs.

Jack : qu’est ce qui fait qu’ils méritent d’avoir ce titre ?

Calder : colonel !

Jack : administrateur ! Nous n’accepterons certainement pas de traiter avec une culture qui asservie son propre peuple. Je me fiche quel genre de technologie vous avez à offrir.

Calder : ce système de gouvernement a permis à notre culture de survivre à l’ère glacière.

Jack : dites moi, quel est votre secret ? La malnutrition ? La torture ? Quoi ?

Calder : nos méthodes sont en réalités très civilisées.

Jack : vraiment ?

Calder : oui. En fait, je vais vous faire voir.

 

Jack : Therra, je crois savoir ce qui se passe.

Homme : Jonah, Therra,  rapport chez Brenna. Toute suite.

 

Homme : qu’est ce qu’il y a ? Qu’est ce que vous faites ?

Homme2 : on a ordre de l’emmener chez Brenna, toute suite.

 

Brenna : posez-le sur le lit. Je vous remercie.

Sam : on peut savoir ce qu’il a ?

Brenna : il agonise.

Daniel : kelnorim.

Jack : quoi ?

Daniel : bien, j’ignore ce que ça veut dire, mais je crois que je

Jack : c’est un genre de méditation. Il doit la pratiquer tous les jours sinon il n’est pas bien. C’est ça ?

Sam : alors pourquoi a-t-il arrêté ?

Jack : parce qu’il ne s’en souvient plus.

Brenna : le colonel O’neill a raison. Comme vous commenciez à le soupçonner, vous avez tous eu votre mémoire altérée. Vous êtes, le major Samantha Carter, le Dr Daniel Jackson et votre ami s’appelle Teal’c.

Jack : mais où est Homer dans tout ça ?

Brenna : vous seuls avez été envoyé. Au départ, j’ai cru qu’il était nécessaire de protéger la cité mais les choses sont allées bien trop loin. Vous n’appartenez pas à ce monde, vous devez retourner dans le votre. Et votre mémoire va vous revenir bien plus vite quand vous serez chez vous.

Jack : chez nous ?

Brenna : oui, là bas, derrière. Administrateur Calder !

Calder : Brenna ! Je dois dire que je suis bien déçu, mais pas vraiment étonné. Je savais que vous étiez en train de vous affaiblir depuis un certain temps.

Brenna : je commence à retrouver ma conscience.

Calder : quoiqu’il en soit, vous ne mets plus très utile désormais.

Brenna : oh !

Calder : et en ce qui vous concerne, il est temps que vous découvriez à quoi ressemble la surface de cette planète.

Jack : Teal’c, est ce que sa va ?

Teal’c : oui, très bien.

Daniel : que c’est il passé ?

Teal’c : quand j’ai enlevé mes bandages et que j’ai constaté que je n’étais pas comme vous, ça m’a ramené la mémoire. Je me suis mis dans un état profond de kelnorim toute la nuit et mon symbiote m’a fait retrouver la santé.

Sam : Brenna devrait s’en sortir si on peut l’emmener à

Jack : l’infirmerie.

Sam : c’est ça !

Calder : mais vous ne passerez pas la porte des étoiles.

Jack : vous oubliez que vous êtes notre otage, donc on n’a aucun problème.

Daniel : Jonah !

Jack : Jack

Daniel : oui, très bien. Il faut attendre. On doit dire à ces personnes ce qui se passe ici !

Jack : oui, vous avez raison. Ecoutez-moi ! Écoutez-moi, s’il vous plait ! J’aimerai vous présenter quelqu’un.  Cet homme vous a tous gardé enfermés, ici, en bas. Alors que lui et tous ses amis habitent en surface.

Kegan : mais, enfin, de quoi vous parlez ?

Calder : ne les écoutez pas, ils ont blessé Brenna. C’est vrai.

Jack : écoutez-moi ! Il y a un énorme dôme qui abrite une cité en haut. Dedans, il y a tous les gens que vous servez. On vous a caché ces choses tout au long de votre vie !

Kegan : c’est un mensonge.

Daniel : il dit la vérité, Kegan !

Calder : ne les laissez pas s’enfuir.

Kegan : qui est vous ?

Jack : c’est une bonne question.

Calder : mon nom est Calder, j’étais surveillant dans la mine. Avant d’être transformé.

Jack : ouais, peu importe. Vous voulez la preuve ?

Travailleurs : NON !!!!

Kegan : mais c’est magnifique !

Jack : pas de glace, pas de neige.

Calder : mais ça ne va rien changer. C’est personne ne seront jamais acceptées dans la cité.

Jack : là, je crois que là, vous n’avais pas tord !

Daniel : c’est pourquoi on va leur offrir à tous, beaucoup mieux que ça.

Jack : il y a sept jolies petites planètes tropicale, là derrière. Avec des plages qui s’étendent à perte de vue. Ça y est, je me souviens clairement. Vous et vos petits copains, vous allez trimer pendant longtemps.

Calder : vous détruisez une façon de vivre.

Jack : oh, ça s’est dommage. Teal’c, montrez au gens comment on s’en va.

 

Brenna : oh, ça fait mal.

Sam : oui, je sais. Surtout n’y touchez pas, on va vous emmener avec nous.

Brenna:  merci.

Sam:  alors, colonel?

Jack:  major?

Sam: cet homme chauve dont vous ne pouviez vous souvenir,

Jack : le général Hammond.

Sam : c’est ça !

Jack : il est du Texas, vous savez ? Ça y est, tout me reviens.

Sam : oui, Jack !

Jack : mon colonel ! Rentrons chez nous.

Sam : à vos ordres.

FIN

 

 

Beneath the surface

LADY: Collegues! Your attention, please! I'm pleased to report that thanks to your hard work, we now have enough reserve energy to heat the greenhouses for the next 2 months! Special merit to the workers of section 23. Let us use this not as an excuse to work less, but as motivation to work harder. Our world may be covered in ice, but one day we will reclaim our place on the surface!

ALL: IT IS AN HONOR TO SERVE!

Lady on platform leaves, Sam goes to get her food. A black lady dumps some sloppy looking stuff on Sam's plate. She gives her a very dirty look.

SAM: Kegan, how about some bread?

KEGAN: (Sarcastically) Sorry, just gave away the last piece.

JACK: Oh, here we go! Every time . . .

SAM: What is your problem?

KEGAN: I don't have a problem!

SAM: And we don't have any bread.

DANIEL: (To Jack) Is there a problem here?

JACK: (To Daniel) Stay out of this.

DANIEL: Jona, there are other people waiting.

JACK: GIVE HER THE DAMN BREAD!! (Jack grabs at Kegan, then takes Daniel down in some wrestling move and he flips him over his head.)

LADY: Somebody stop them!

Teal'C see this, and grabs Jack, pulling him off of Daniel, holding him back with his big arms.

TEAL'C: This is not right! The two of you are friends, O'Neill!

JACK: Stay out of this!

TEAL'C: We are part of something called SG-1! (Daniel has a confused look on his face) I am Teal'C! Do you not remember?!

JACK: (Struggling) Somebody get this guy off me!

WOMAN FROM PLATFORM: Get him upstairs.

TEAL'C: We don't belong here! You must remember! We must escape!!!!

JACK: (To lady from platform) Brenna . . . It is my honor to serve. I don't know that man.

BRENNA: I know, Jona, don't worry. He's nightsick. (To Kegan) Give Therra her bread. (Kegan reluctically grabs a full trey of bread and throws it down on the table.) Everyone finish, then back to work.

OPENING CREDITS!

Beneath the surface

KEGAN: These pumps regulate the overflow. Sometimes, they get clogged, and you have to . . . Carlin?!

DANIEL: (In reference to Teal'C) Where has he been for the last 5 days?

KEGAN: Recovering from Nightsickness. It's a strange thing. There was this guy once, a couple years ago, tried to smash his way thru one of those skylights.

DANIEL: Did he do it?

KEGAN: You would have known if he had! This place would have been buried under snow and ice along with everyone else.

DANIEL: Right.

Shot goes to Jack hammering on something. Teal'C walks up to him . . . and past him. Jack looks at Teal'C. A gasket blows on the generator Sam's working on.

MAN: Stay back.

SAM: Cover those valves!

BRENNA: What happened?

SAM: One of the stabilizers ruptured. They can't stand the pressure.

BRENNA: There's not much we could do.

SAM: Actually, I think there is. If we set up an automatic release valve on each of the stabilizers, we could vent the excess pressure. I've done some calculations. If you want I could show you.

BRENNA: You can come by my office later.

Brenna leaves, and Sam looks at Jack. She nods her head, and smiles. He nods his head, and turns away, looking back at her. She turns and walks away.

Later, she walks by him working. He gets in step with her.

JACK: You all right?

SAM: Fine.

JACK: That explosion . . .

SAM: OH! No, no. I'm fine, really.

JACK: Good.

SAM: Brenna wants to see me. She wants to hear my ideas for improving the plant.

JACK: You know, you could take a few minutes off.

SAM: Please. You work just as hard as I do.

JACK: That's different. It's called "stamina".

SAM: Have a good shift.

JACK: (Watching her leave) Right . . .

KEGAN: (Watching Sam as she walks on the platform, then enters Brenna's office) There she goes. Why does Brenna listen to her?

DANIEL: I don't know. She seems pretty smart.

KEGAN: She thinks she's better than the rest of us . . . (Looking at Jack) They both do.

DANIEL: Teal'C said we were friends.

KEGAN: His name's not Teal'C. It's Tor. Nightsickness.

SGC

Next shot, the gate activating.

TECH. DAVIS: Sir, we're ready with the video link to P3R-118.

HAMMOND: Very well.

Man comes on TV screen.

HAMMOND: Administrator Calder . . .

CALDER: General Hammond. I'm sorry to have to tell you this, but our search has turned up nothing. Given the hostile conditions outside the dome, I don't see how SG-1 could have survived very long.

HAMMOND: With all due respect, Administrator, I'm not ready to give up on my people just yet. We have specialized equipment, and people spacifically trained for this type of operation.

CALDER: When Major Carter first expressed an interest in exploring the glacier, I tried to explain the danger, but Colonel O'Neill was quite overly confident that they could handle the conditions.

HAMMOND: I appreciate your concern. I assure you, I will take full responsibility.

CALDER: Very well. (He nods, then transmission is stopped) Tell Brenna I want to see her tomorrow. I'd like to know how our new workers are doing.

Beneath the surface

Next shot, Daniel in the gate room with the wormhole established. He's in his clothes from the planet, not SG-1 uniform. He looks at the shimmering puddle. Jack walks up. He turns toward Daniel.

JACK: Go ahead.

DANIEL: Go Where?

JACK: To the other side.

KEGAN: Don't listen to him. (Daniel looks toward Jack . . . Then wakes up)

SGC

HAMMOND: Major, What's your Status?

MAJOR: (Screaming) (In a blizzard) We've launched the UAV, we're receiving telemetry now! But I have to tell you, Sir. It doesn't look good! This place is pretty nasty!

Beneath the surface

Daniel walks up to him. Teal'C has a bandage around where "Junior" is.

DANIEL: What happened?

TEAL'C: I was injured.

DANIEL: When?

TEAL'C: Why are you speaking to me?

DANNY: I just thought . . . since, apparently, we're friends from way back, I just though that . . . what is that THING on your forehead?

TEAL'C: A birthmark.

DANIEL: A birthmark! (Sarcastically) You'd think I'd remember something like that.

TEAL'C: I don't know you.

DANIEL: You said you did . . . (Walks over to the Jaffa) Last week during morning lineup.

TEAL'C: I wasn't here last week.

DANIEL: You said we were friends, and you said we had to escape, and I'd like an explination.

TEAL'C: I said no such thing!

DANIEL: All right. I'm obviously completely wrong about that.

TEAL'C: Yes. Don't talk to me again.

DANIEL: Yeah, right. (Walks over to Kegan)

KEGAN: I told you to leave him alone!

DANIEL: He was there, Kegan. You heard him. Why would he deny that?!

KEGAN: The nightsickness affects your mind.

DANIEL: That doesn't explain the dreams I've had. Something is wrong here, Kegan. Somethings not ri . . .

KEGAN: Carlin -- It's bad enough he named you as part of his delusion. Now, if people hear you talking like this , there gonna think you're night sick.

DANIEL: People?

KEGAN: Not that I would ever -- Carlin -

DANIEL: No, no, no! Of course not. (Laughs) It's just a dream.

A domed city surrounded by ice

CALDER: (To Brenna) Why didn't the memory stamp work on Teal'C?

BRENNA : I'm sure it was the creature his species has within him. We've stamped him again. This time it seems to be holding.

CALDER: What about the other?

BRENNA: They're all proven to be excellent workers. In fact, Therra has some ideas for improving the plant.

CALDER: Therra?

BRENNA: The personality we've stamped Major Carter with.(She gives him the papers.) We've been having problems with pressure, she suggested an automated release valve. If we didn't have to regulate the pressure manually, we'd free up workers for other tasks.

CALDER: (Sarcastically) Maybe one day she could increase productivity to the point where we don't even need workers.

BRENNA: What would be so wrong with that?

CALDER: Nothing. I'm sure they'd fit right in. Of course, they don't even know the city exists.

BRENNA: We could tell them.

CALDER: That they've been lied to all their lives? And how would the people of the city react? When there was lest to go around, and they had to make room for --- workers? Right now, in our city, Brenna, we have no crime. No unemployment ---

BRENNA: But---

CALDER: They're happy--- where they are. That's what the stamp assures. Do only what is necessary to guarantee uninterrupted power.

BRENNA: Yes, Administrator ---

Brenna’s office

Sam knocks on the door to Brenna's office.

SAM: Have you had a chance to look over my plans yet? I'd like to get started ---

BRENNA: We can't do the improvements.

SAM: But, you said ---

BRENNA: No, they would require the generators to be offline too long. If they begin to freeze we might not be able to get them started again.

SAM: I agree there's some risk ---

BRENNA: Too much risk.

SAM: Well, OK! What about my other ideas?

BRENNA: I'm sorry. This plant is all that stands between us and the ice. Uninterrupted production is more important than efficientcy. You may return to work.

SAM: Brenna, I know you were excited about this, what happened?

BRENNA: Well, I've thought it over.

SAM: At least let me come up with a safer way ---

BRENNA: Therra --- please leave.

SAM: It's my honor to serve. (She leaves)

Beneath the surface

SAM : (To Jack) It's not like I'm making this up off the top of my head! I've got a detailed plan including the safeguards.

JACK: I'm sure she knows that.

SAM: I could make a difference here! She won't even let me.

JACK: (He walks toward her) Just go back to her in a couple days, offer something small. Maybe you gotta work into the big stuff.

SAM: How do you stay so calm?

JACK: I think in another life, I handled dangerous explosives. I don't know.

SAM: (Smiles) What do you mean in another life?

JACK: I don't mean anything by it. Just an expression, isn't it? (She shrugs her shoulders)

SGC

Back to gateroom. Men are coming thru the gate dressed in heavy coats.

HAMMOND: Major?

MAJOR : I'm sorry sir, there's no sign of them.

HAMMOND: I understand. You and your team have been out there a long time.

MAJOR: No, Sir. When I says there's no sign , I mean literally, not a trace!

HAMMOND: What are you saying, Major?

MAJOR: I can't imagine what scientific reason Major Carter or Doctor Jackson would have to want to check out those ice fields. Even if they wanted to go up there, there's no way in Hell Colonel O'Neill would have let them.

HAMMOND: According to Administrator Calder --- Colonel O'Neill believed the risk was acceptiable.

MAJOR: I can't speak for that, Sir, I'm not a diplimat.

HAMMOND: Off the record ---

MAJOR: They're not out there, Sir. No way!

HAMMOND: Administrator Calder says they are.

MAJOR: Then I'd say he's a damn lier!

Hammond nods his head and motions for the major to pass by him. He looks pissed!

Beneath the surface

Kegan is putting water on her neck.

DANIEL: Kegan, I need to ask you something. How did I get here?

KEGAN: What do you mean how'd you get here? You were transferred from the mines.

DANIEL: No, before that.

KEGAN: (Scoffs) Before?

DANIEL: Yes.

KEGAN: You don't remember?

DANIEL: I keep --- thinking about it, and all I come up with is a handful of memories.

KEGAN: What is this about, anyway?

DANIEL: I'm just wondering if Jona and Therra were ever my friends.

KEGAN: Friends ---

DANIEL: Maybe I don't recognize them because it was years ago ---

KEGAN: They are just trying to get close to Brenna so that they could get special treatment. Especially Therra.

DANIEL : Look, all I'm saying ---

KEGAN: All I'm saying --- is that if you're friends with those two --- you're not mine.

Daniel watches her walk away.

Next shot goes to Teal'C turning a valve. He looks sick… He faints. The pressure gauge is showing a rise.Two men come to help.

MAN: Pressure's too high! Pipes are hot!

SECOND MAN: We're too late! This whole section's gonna blow! Help me get him out of here!

First man pulls the whistle. The 2 men drag Teal'C out.

SAM: What's going on?

MAN: Pressure overload.

SAM: We've gotta fix it!

MAN: It's too late. We have to evacuate.

Daniel walks up.

DANIEL: What's happening?

SAM: If that boiler blows, it'll take this whole section with it. Now, I can shut it off from here, but somebody's gotta get back there and open the primary release valve.

KAGEN: Carlin!

DANIEL: Get these people out of here!

KAGEN: Get out of here! CLOSE THIS SECTION!!

Jack is trying to move lever with his hands. It's too hot.

DANIEL: Here! (Daniel & Jack bang on lever with poles) They release the pressure.

JACK: Hey!

Later in the infirmary

TEAL'C: (Lying in a bed )(To Brenna) I must return to my duties.

BRENNA: (Holding him down) I want you to rest! Stay here until I say you're well enough to work. (To the rest of SG-1) As for you 3, we all owe you a debt of gratitude. You risked your lives to save the plant.

DANIEL & SAM: It is my honor to serve.

JACK: Right.

BRENNA: If it hadn't been for your quick action, many lives would have been lost.

SAM: Next time will be different.

BRENNA: Hopefully, there won't be a next time.

SAM: If you had listened to me in the first place ---

BRENNA: (Stern voice) Therra! (Jack looks at Sam) You're dismissed.

Sam leaves. Jack gives Brenna a dirty look and leaves.

JACK: Next time, don't hold back. You know, just - speak your mind.

SAM: She knows I'm right!

DANIEL: There's something else going on. (The 3 look around) The big nightsick guy with the uh --- (Points to forhead)

SAM: Tor.

DANIEL: (Still looking around) He said we were part of something called SG-1.

JACK: Yeah, what is that?

SAM: A team?

JACK: What kind of a name is that for a team?

DANIEL: I don't know. Look I just think I'm supposed to be doing something more important.

SAM: We're helping our people survive an ice age.

JACK What could be more important than that?

DANIEL: I don't know. Look, I just have this feeling that all of us are part of some bigger, grander thing.

JACK: (Looks at Sam, who looks at him) Well, I certinally understand what you're talking about.

DANIEL: You do?

JACK: No.

DANIEL: Look, I don't know how to explain this, but I had this --- dream. You were in it.

JACK: Me?

DANIEL: There was this big --- glowing --- puddle.

JACK: OK! Just stop talking right now!

SAM: Wait a second , Jona. I had the same dream.

JACK: Would you two stop talking like that, for cryin' out loud? It's an expression, right?

DANIEL: Look, we can't talk right now, let's meet after lights out.

Next shot Daniel’s in bed. He gets up. Jack is sitting on the ground when he arrives at the same time as Sam.

DANIEL: So ---

SAM: So?

DANIEL: Did you have the same dream?

JACK: About you?

SAM: NO, About the shimmering circle of water.

JACK: No. My dreams are about --- (looks at Sam) other things.

DANIEL: Tor said we had to escape. He also said we had to remember. Remember what?

JACK: Well, I remember when I was a foreman, anyone caught doing what we're doing right now, had their rations cut in half for a month.

SAM: We'll have to risk it.

DANIEL: What if our memories have been somehow altered?

SAM: Well, if that's true, then we can't be sure of anything.

JACK: My memory's fine.

DANIEL: (Sarcastically) Really?

JACK: Yeah.

DANIEL: What did you do in the mines?

JACK: (Sarcastically) I mined.

DANIEL: No, What did you DO?

JACK: I remember shoveling ore into a cart.

DANIEL: And?

JACK: I did that a lot.

Jack and Danny look at each other confused.

SAM: I remember a feeling of cold and darkness.

DANIEL: And that's where the 2 of you met?

JACK: Yeah.

SAM: (Looks at Jack) Really?

JACK: (Looks back) Sure. So, what's this important thing we're supposed to be doing?

DANIEL: I told you. I don't know. I keep trying to remember, but all I come up with are images of this place.

SAM: But if you're right, then everything we remember about this place is a lie.

DANIEL: Yeah, like a façade. It only works if we don't dig too deep beneath the surface, if we don't question it. So, that's what we have to do. We have to question everything, every assumption.

SAM: We have to keep this to ourselves. If the others heard us talking this way, they'd think we were night sick.

JACK: What if We ARE night sick!

SAM: I don't think so, SIR.

DANIEL: What?

SAM: What?

DANIEL: You just called Jona 'Sir'.

SAM: (picks up her head, and looks at Jack. Jack raises his eyebrows.) Well, it's an expression --- isn't it?

SGC

Next shot, the control room. Hammond's looking down onto the empty gate.

JANET: Sir --- I have those medical reports we were waiting for. Major Griff did suffer some minor frostbite, but the rest of his team is fine.

HAMMOND: Thank you, Doctor.

JANET: (Walks over to Hammond) Any word from the planet?

HAMMOND: I spoke to Administrator Calder about that . He regretfully informed me that his search of the city turned up nothing.

JANET: So, that's it?

HAMMOND: Short of going to war, all we can do is break off diplomatic relation. I'm not artherized to do that just yet.

JANET: I take it they have something we want?

HAMMOND: They're quite advanced in mettallergical and chemical technologies.

JANET: We must have something they want, or they wouldn't've proposed trade.

HAMMOND: Stargate technology. Gate addresses.

JANET: Oh, I understand that. They're surrounded by ice.

HAMMOND: Far as I'm concerned, they need us a hell of a lot more than we need them. Apparently Adm. Calder doesn't seem to think so. I think he likes things just the way they are.

JANET: Doesn't leave you with many options, does it, Sir?

HAMMOND: No, it doesn't. Which is why I've asked Major Griff to draw up covert search and rescue plans.

JANET: Well, if you're looking for volunteers ---

HAMMOND: Thank you, Doctor. I'll keep that in mind.

Beneath the surface

Next shot goes to Kagen smiling as she puts the slop in Daniel's bowl. Jack and Sam are eating. Daniel gives Sam his bread.

JACK: Anymore dreams?

DANIEL: I saw that pool of light again, except this time we were all there. Including TOR.

JACK: I dreamed about mining --- naked. (Sam looks at Jack)

DANIEL: Therra?

SAM: Um --- a lot of numbers and letters keep popping into my mind. SG-1, DHD, GDO ---

DANIEL: Sounds like gibberish to me.

SAM: Well, it must mean something.

JACK: Excuse me?

SAM: Jona?

JACK: That means something.

SAM: What is it?

JACK: I don't know yet. (Jack remembers being in Calder's office looking out at the Domed city.) Very impressive.

Daniel puts his plate in tray.

KEGAN: I see you've made some new friends.

DANIEL: Yeah.

KEGAN: Carlin ---

DANIEL: I'm sorry, Kegan. (She looks distressed as he walks away)

Shot goes to Teal’C

MAN: I don't understand, his condition's getting worse. Let me check his wound. (He reaches for the bandage covering 'Junior', and Brenna grabs his hand)

BRENNA: Under no circumstasnce are you to remove those bandages. Just make sure he continues to eat and drink. (Teal'C is sweating. The man leaves to check another man, and Teal'C opens his eyes! He looks around, kinda smirks, then starts to remove his bandage!)

Jack and Sam are sitting next to each other on the floor. His hands are crossed in front of him, hers are hugging her knees.

JACK: I remember something. (She looks at him) There's a man. He's bald and wears a short- sleeved shirt, and somehow he's very important to me. I think his name is Homer.

SAM: Doesn't ring a bell.

JACK: You?

SAM: Just a lot of vague images.

Jack looks away from her, and smiles a nervous smile. She looks up at him, and puts her head on his shoulder.

SAM: You know, there are things about this place that I like.

JACK: (Looks at her) Really?

She looks back and smiles.

JACK: Would it mean anything if I told you I remember something else?

SAM: What?

JACK: Feelings.

SAM: Feelings?

JACK: I remember feeling --- feelings.

SAM: (Smiles) For me?

JACK: No, for Tor. (Sam laughs) I don't remember much, but I DO remember that.

SAM: So---

JACK: So--- I'm just saying.

SAM: Well, then I feel better. (They both look very confused)

The city domed

BRENNA: (To Calder) For some reason, Tor seems to be having an adverse reaction to the memory stamp. I-I think he may ne dying.

CALDER: Workers die. What about his friends?

BRENNA: I've received a report. They are gathering together in secret. Administrator, I think they are starting to remember. Their brain chemistry is slightly different than ours --- that could be the reason. But we can restamp them.

CALDER: No. No, I think it's time they found out what it's like out side.

BRENNA: All they really did was disapprove of our treatment of the workers.

CALDER: No, NO! No, they did much more than disapprove. They passed judgement on us, Brenna. I'm simply doing the same.

BRENNA: Yes, Sir.

CALDER: Brenna, if for some reson, you can comply with my orders -

BRENNA: It's my honor to serve, Administrator.

CALDER : Yes, it is. (He turns and looks out the window to the city)

Later in Calder’s office

Shot goes to Jack waking up and looking at the white bowl. He puts it down on the bed, and looks at it upside down. The city appears in it.

Flashback .

JACK : Very impressive. Too bad, it's a lie!

CALDER: I don't understand.

JACK: While we were on the grand tour, Carter spotted some ventilation shafts coming out of apparently no where. We checked it out.

CALDER: You were supposed to stay with your escort.

JACK: Yeah. I see how you wouldn't want out siders to know about your little slave labor forse underground.

CALDER: They are merely workers.

JACK: And what made them so worthy of that?

CALDER: Colonel ---

JACK: Administrator --- I will NOT recommend trade with a culture that enslaves it's own people. I don't care what technology you have to offer.

CALDER: This system of government has allowed our culture to survive an ice age.

JACK: Tell me --- what's the secret? Starvation? Fortune? What?

CALDER: Our methods are quite --- civilized.

JACK: (Sarcastically) Really?!

CALDER: Yes. In fact, I'll show you.

Buzzer sounds waking Jack up. He puts the bowl under his pillow. He walks over to Sam.

JACK: Therra, I think I know what's going on.

MAN: Jona, Therra. Report to Brenna's quarters.

DOCTOR: What is it? (As another 2 men are moving Teal'C) What are you doing.

ONE OF THE MOVERS: We've got orders to take him to Brenna's room. (Medic man finds bandages that were over 'Junior' and looks at it confused.)

Brenna’s office

BRENNA: Put him down over there. (Movers pick him up and put him on the bed) You're dismissed.

SAM: What's the matter with him?

BRENNA: He's dying.

DANIEL: Kel'No'Reem!

JACK: What?

DANIEL: I'm not sure what it means, but I think -

JACK: It's a kind of meditation. He has to do it every day, or he gets sick. Right?

SAM: So-So, why doesn't he do it?

JACK: Because he can't remember.

BRENNA: Colonel O'Neill is correct. As you've begun to suspect, all of you have had your memories altered. You are Major Samantha Carter, Doctor Daniel Jackson, and your friend here is named Teal'C.

JACK: Where does Homer fit in?

BRENNA: You were all they sent down. At first, I thought it was necessary to protect the city. Now things have gone too far. You don't belong here. You need to return to your own world. Your memories will come back more quickly once you are home.

JACK: Home?

BRENNA: Yes, thru there.

She opens door to Administrator. Calder and some goons with guns.

BRENNA: Adm. Culder!

CALDER: Brenna, I must say I'm disappointed. But not surprised. See, I've been watching you grow weaker for some time now.

BRENNA: I've been coming to my sences.

CALDER: Either way, you're no longer of any use to me. (He shoots her in the shoulder) As for the rest of you, (The goons have their guns on SG-1 minus Teal'C) It's time you found out (Teal'C rises) what the surface of this planet is really like.

Teal’C, Jack and Daniel eliminate Calder. Sam takes care about Brenna. Teal'C walks up to Jack.

JACK: Teal'C? You all right?

TEAL'C: I am.

DANIEL: What happened?

TEAL'C: When I removed my bandages, and realized I was unlike the rest of you, I began to remember. I placed myself in a deep state of Kel'No'Reem for the night, and my symbiote restored me back to health.

SAM: Brenna should be all right if we can get her to the uh ---

JACK: Infirmary.

SAM: Right.

CALDER: You'll never make it back to the stargate.

JACK: You know something? We've got you as a hostage. I don't see a problem.

DANIEL: Jona ---

JACK: Jack!

DANIEL: Right! We can't. We have to tell these people what's happening.

JACK: Yep, you're right.

Jack gets up, and forses Calder to rise as well. They go out to the platform.

JACK: Everybody! Can I have your attention please? I'd like to introduce you to someone. This man has been keeping you locked up down here, while he and his friends live it up on the surface!

KEGAN: What are you talking about?

CALDER: Don't listen to them! They shot Brenna! It's true!

JACK: Listen to me! There is a big Domed city up there full of people YOU serve! They've been hiding it from you your entire lives!

KEGAN: It's a lie!

DANIEL: He's telling the truth, Kegan!

CALDER: You can't let them get away!

KEGAN: Who are you?

JACK: That's a good question!

CALDER: My name is Calder. I was a supervisor in the mines before my transfer.

JACK: (Quietly) Yeah, whatever. (Yelling) YOU WANT PROOF?! (He looks up at the skylite.)

KEGAN: NO! (Jack shoots the skylight . The glass falls down and sunlight shines thru on all the workers!) (Kegan smiles as the warm sunbeam lights up her face)

JACK: No ice --- no snow!

CALDER: You've accomplished nothing! These people will never be accepted in the city.

JACK: I think you're right about that.

DANIEL: That's why we're gonna offer them a better place.

JACK: There's this nice little tropical planet out there. Where the beaches go on --- forever. This I remember clearly. You and your people can do your own shoveling for a while.

CALDER: You're destroying a way of life.

JACK: That's ashame. Teal'C? Wanna show these people how to get out of here?

BRENNA: Ah, it hurts!

SAM: I know. Try not to move it were gonna take you home with us.

BRENNA: Thank you. (Daniel walks her out)

SAM: So --- Colonel ---

JACK: (Looks at her for a few seconds) Major.

SAM: (Smiles) That bald man you were trying to remember?

JACK: General Hammond.

SAM: Right.

JACK: He's from Texas, you know. It's all coming back.

SAM: Yes, Sir.

JACK: (Smile drops from face, and he looks down.) Sir --- (He looks up at her)

She smiles and nods her head. He looks down and then back up into her eyes.

JACK: Let's go home.

SAM: (Smiles and nods again) Yes, Sir.

They walk out.

Kikavu ?

Au total, 74 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

wolfgirl88 
19.02.2020 vers 13h

mounia 
27.11.2019 vers 18h

Maighread 
28.01.2019 vers 20h

daufresne 
23.01.2019 vers 20h

Brendar 
01.09.2018 vers 01h

Aloha81 
29.07.2018 vers 16h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 6 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup

Quel est ton personnage préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...

HypnoChannel fête la Saint Valentin avec un bouquet de vidéos !
Notre cadeau | Un bouquet de vidéos !

HypnoCup 2020: La Finale!
La Finale | Teaser YouTube

Activité récente

La Photo du mois
Hier à 19:24

Le Pendu 2
10.02.2020

Quartier
31.01.2020

Bilan du 16
17.02.2020

Invités
11.02.2020

Les DVDs
08.02.2020

Les livres
08.02.2020

Actualités
Bilan du 16

Bilan du 16
Afin d'apporter un peu d'actualiter au quartier, j'ai décidé de faire une news mensuelle qui...

Nouveau sondage !

Nouveau sondage !
Le sondage vient d'être remplacé et vous demande : Stargate SG-1, pour vous, c'est ? Le précédent...

Nouvelle photo du mois !

Nouvelle photo du mois !
La photo du mois, sur Les exploits capillaires de Teal'c est la numéro 1. Une nouvelle session de...

Calendrier du mois !

Calendrier du mois !
Le calendrier de Février est arrivé ! Pour ce mois, nous sommes en compagnie de Daniel et...

Rediffusions | Saison 9 sur RTL-9.

Rediffusions | Saison 9 sur RTL-9.
A la suite des précédentes saisons, la saison 9 est en rediffusion depuis mercredi 29 janvier, sur...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

SeySey, Avant-hier à 20:03

Bonsoir! Je cherche 1 ou 2 volontaires pour les calendrier mars des quartiers Outlander & Suits ^^

SeySey, Avant-hier à 20:03

Merci d'avance

Locksley, Hier à 10:51

Nouveau sondage sur le quartier A Discovery of Witches : vous pouvez voter en connaissant la série ou au feeling

Linstead77, Hier à 22:21

Venez découvrir le nouveau design du quartier The Walking Dead signé serieserie !

Linstead77, Hier à 22:28

Nouveau sondage sur le quartier The Originals !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News